Autres journaux :


mardi 22 mars 2016 à 08:42

Fight Club 71 (Montceau-les-Mines)

Full contact/ Light contact : un sport, 2 disciplines !



 

Le full contact a été importé en France au début des années 60, par Dominique Valéra.

 

Immédiatement interdit par le ministère des sports le jugeant trop violent. Il a refait son apparition quelques années plus tard sous la dénomination « Boxe Américaine ». A partir de cette autorisation sur le sol français, la fédération française a travaillé pour adapter ce sport de percussion relativement violent à de jeunes enfants, le tout dans le respect de l’intégrité du jeune et sa sécurité. Petit à petit, le « Light contact » a pris ses marques en France.

 

D’abord réservé aux jeunes, il s’est développé aussi chez l’adulte. A la différence du « full contact », où les juges évaluent l’intention de faire mal et ou le KO est la cerise sur le gâteau, en light contact, les compétiteurs sont jugés sur la technique, la précision des enchaînements….

 

 

Le 2 avril, lors de la « Fighting Night », à Jean Bouveri, vous pourrez découvrir les 2 styles. Le Fight club 71, ayant développé, un vivier important de jeunes qui se hissent sur tous les podiums nationaux. Vous pourrez par exemple, découvrir, en light contact, lors du combat d’ouverture, Jan-Alexis Dionnet, champion de France 2012, 3ème à la coupe du Monde ICO 2012. Il rencontrera un jeune Sétois, champion d’Occitanie. Lors de ce combat, les juges devront évaluer la technicité de ces deux compétiteurs et l’arbitre devra veiller à ce que chaque jeune puisse s’exprimer mais en toute sécurité. Un KO est rigoureusement interdit dans cette discipline où la compétition commence dès les pupilles (7ans).

 

 

A l’opposé, lors de cette soirée, vous pourrez voir des combats en full contact (plein contact), avec par exemple Toufik Lekhehal, où là, à la différence du light, les coups sont portés à pleine puissance avec intention de faire mal à l’adversaire, voire à abréger le combat le plus rapidement possible avec, pourquoi pas, un KO. Lors de ces combats, les juges évaluent sur la puissance des coups et la précision, l’arbitre n’intervenant que dans de rares occasions.

 

 

Le Fight club 71, disposant de très bon compétiteurs, aussi bien en light qu’en full, présentera lors de cette « Fighting Night », un panel de champions pour le bonheur du public qui pourra, à travers ces 2 styles, voir que, dès le plus jeune âge, on peut s’initier au full contact sans risque.

 

 

Une salle remplie de table VIP, 1 carré VIP en tribune à faire pâlir les grosses organisations, cette année le Fight club 71 a mis les bouchées doubles pour vous présenter du grand spectacle, alors si il y a une date à retenir, c’est le 2 avril, c’est à Jean Bouveri et c’est: le gala annuel du Fight club 71

 

 

Toufik Lekheha 22 03 16

 

 

Toufik Lekheha 22 03 161

 

 

fight c 0303163

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer