Autres journaux :



mercredi 23 mars 2016 à 08:25

Des résidents de Gambetta mécontents à Montceau-les-Mines

... une question de bon sens ?




Un différend oppose depuis l’automne 2014 un grand nombre d’habitants de la résidence Gambetta à la ville de Montceau ainsi qu’à la Communauté urbaine. La cause, la rue Gambetta à double sens, qui, de toute évidence, ne devrait pas l’être. Elle a été dans un seul sens mais ne l’est plus. Explication !

 

 

 

 

En toute logique, ce différend entre riverains, municipalité et communauté urbaine, n’a pas lieu d’être tant la situation _ ubuesque aujourd’hui _ est claire et tombe sous le bon sens. Hélas, la logique n’est pas toujours respectée (Ndlr, définition de logique dans le Larousse : conforme au bon sens, cohérent, rationnel : raisonnement logique ; qui résulte de la nature même des choses : c’est la conséquence logique des événements). Gérard Gronfier, adjoint au maire de Montceau-les-Mines, chargé de la tranquillité publique, pourra toujours reprendre cette définition pour sa défense. Nous verrons pourquoi plus loin. Quoi qu’il en soit, par la voix de Jean-François Duband, délégué local de la CNL (Confédération nationale du logement) qui avaient réuni une petite poignée d’habitants de la résidence Gambetta chez lui au 6e étage, « la situation a assez duré ».

 

 

La rue Gambetta dans les deux sens, ça n’a pas de sens

 

Que se passe-t-il dans ce quartier paisible qui longe le canal ? La résidence Gambetta est en quelque sorte un îlot ceinturé par quatre rues : le quai Gauthey (le long du canal), la rue Gambetta, la rue Lamartine et la rue Victor Hugo. Toutes sont en sens unique sauf la rue Gambetta d’où émergent les sorties du parking souterrain et aérien de la résidence et comme le stationnement est autorisé de chaque côté de la rue, quand deux voitures se croisent, mieux vaut viser juste. « Combien y ont laissé un rétro » ne manque pas de marteler Jean-François Duband. Rien de mieux qu’une simulation pour s’en rendre compte ! Car de toute évidence, la voie de circulation n’est pas adaptée pour accueillir un stationnement de chaque côté et une circulation à double sens. Monsieur Duband, lui-même délégué commercial pour une société de sécurité routière, sait de quoi il parle.

 

 

Et pourtant, suite à une pétition, le 20 janvier 2015, « la mairie a donné son accord pour mettre la rue Gambetta en sens unique dans le sens montant suite à un avis favorable de la commission circulation » stipule le délégué de la CNL. Des panneaux ont été installés. Sauf qu’un locataire, à priori hostile à cette décision, a présenté une pétition pour rétablir la circulation dans les deux sens. Et huit jours après l’installation des panneaux, ceux-ci furent d’abord bâchés puis enlevés. « Un locataire que je n’ai jamais pu rencontrer » affirme J-F Duband. « Il n’est resté que six mois ».

 

 

Gérard Gronfier : «La rue Gambetta sera en sens unique… »

 

Depuis, la mairie de donne plus signe de vie. « Elle nous renvoie à la Communauté urbaine » peste le délégué CNL. « C’est la Communauté urbaine qui a enlevé les panneaux à la demande de la mairie mais on ne sait pas qui » ajoute-t-il.

 

Joint par téléphone, Gérard Gronfier nous met en garde : « Monsieur Duband veut tout et n’importe quoi, ce n’est pas lui qui commande ». Il ajoute avec sa propre logique : « J’ai eu d’un côté une pétition (celle représentée par le CNL) avec 60 signatures puis une seconde avec 80 signatures de gens en colère que la rue Gambetta ait été mise en sens unique » explique sans états d’âme l’adjoint au maire. La logique du nombre en somme !

 

 

Néanmoins, Gérard Gronfier se montre rassurant et même résolument implicite : « Nous attendons un nouveau plan de circulation global et la rue Gambetta sera prise en compte. Je fais confiance aux techniciens de la Communauté urbaine. Je ne laisse pas tomber l’affaire. La rue Gambetta sera en sens unique, reste à déterminer dans quel sens. Il s’agit de retenir la meilleure formule ».

 

 

A quand ce projet de nouveau plan de circulation ? « Il devrait sortir d’ici un mois » répond l’adjoint.

 

Et si le projet tarde ? « La ville prendra une décision » assure-t-il.

 

Quand on vous dit que c’est une question de bon sens. Logique, non ?

 

Jean Bernard

 

 

cnl gambetta 2303162

 

 

cnl gambetta 2303163

 

 

cnl gambetta 2303164

 

 

cnl gambetta 2303165

 

 

 

cnl gambetta 2303166

 

cnl gambetta 2303167

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Des résidents de Gambetta mécontents à Montceau-les-Mines”

  1. jeanmichel71 dit :

    Bonjour,

    Les voitures ne sont pas arrivées naturellement comme la seconde photo nous les montre. Sinon la voiture Ford n’aurait plus de rétroviseur droit et la voiture blanche, en stationnement, n’aurait plus de rétroviseur (droit aussi)…
    Quant au conducteur de la voiture Renault, s’il veut s’écarter de la voiture Ford, il doit tourner son volant à droite, pas à gauche !!! (Photos 2 & 3)
    Enfin, pour être complet, votre reportage devrait montrer les 2 voitures dans la largeur de la rue, pour estimer la place qui reste à la droite de la voiture Renault…

    Jean-Michel 71