Autres journaux :



jeudi 31 mars 2016 à 11:33

Jour de grève nationale peu suivi dans le bassin minier (Social)

Des taux assez bas...



 

Villes de Blanzy et de Saint-Vallier, communes symptomatiques, moins de 20% de grévistes. Les services touchés sont ceux qui nécessitent un fort taux d’encadrement et qui ont une plus forte répercussion sur les familles : crèches et cantines. A Saint Vallier il faut noter que deux restaurations de maternelle sont ouvertes.

 

 

Au Lycée Parriat, rien à signaler de particulier. La proviseure-adjointe nous confirme que le Bac Blanc se déroule normalement.

 

Sur Monod et Dolto, le Proviseur explique qu’il n’y a pas de mouvement particulier au niveau des élèves et que seuls 15% des professeurs sont grévistes.

 

Dans les 3 lycées on pense que cet après-midi, suivant le temps, il peut se produire une certaine « évaporation » des élèves. Mais sans doute rien de significatif.

 

 

Donc des taux de grévistes assez bas…

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




6 commentaires sur “Jour de grève nationale peu suivi dans le bassin minier (Social)”

  1. loupblanc dit :

    tout le monde est heureux……..
    ou on baisse les bras
    9 millions de pauvres ( chômeurs , sdf, rsa ……….)
    soyons optimiste

  2. virginie85 dit :

    ben oui c est pas beau de brailler contre les siens…lol…

  3. marius8 dit :

    La mobilisation est un succès et la météo franchement hostile dans le Nord et à Paris n’ont pas empêché plus d’un million de personnes de descendre dans la rue. Les dizaines de manifestations contre le projet de réforme du Code du travail qui ont lieu ce jeudi ont rassemblé au-delà des prévisions.

    • Daniel Z dit :

      Le verre à moitié vide, Marius ?

      «  »Entre près de 390.000 personnes selon les autorités, 1,2 million, dont 200.000 jeunes, selon les organisateurs, ont manifesté dans 250 villes «  »

      Perso, vu les enjeux, je considère que c’est un fiasco.

      Il est question du laminage des salariés, essentiellement d’ailleurs ceux du privé, dixit un éditorialiste célèbre ce matin.

      La France aurait dû être paralysée, mais ce fut loin d’être le cas.

      Désillusion et résignation semblent devenir la norme, avec une bonne part de désintérêt.

      Inquiétant car tout se passe comme pour la grenouille qui barbote dans la casserole posée sur le feu……

      Amitiés

    • chimel dit :

      bjr ,

      succès ! succès ? pas sur !!

      si vous faites la moyenne habituelle vous arrivez a 800.000 manifestants . défalquez les 300.0000 personnes salariés des partis ou syndicats , les délégués syndicaux ou les representants élus des salariés du public ,du privé et des lycéens ou des étudiants qui es qualité sont obligés de participer , il vous reste 500.000 personnes .par rapport aux 50 millions de personnes concernés ça vous donne du 1% .
      c’est sur un succès médiatique , un succès idéologique mais en mème temps un » ruisselet » participatif .

      je vous souhaite une bonne fin de semaine .

  4. blondin dit :

    15 % des profs grévistes. ..qu’elle belle solidarité 😇 code du travail … profs …..je comprends pas le rapport ….depuis quand le monde fonctionnaire s’inquiète t’il du monde du privé ? A décharge l’inverse n’est pas vrai non plus 😉 ……j’ai nombre de collègues qui travail dans la fonction publique et c’est un vrai no mans Land en terme de droit du travail !,,combien de boîtes privées oseraient faire travailler leurs salariés plus de douze heures par jour ? 😉

    Au risque de me répéter, à quand une réelle volonté de légiférer en faveur d’un seul et même statut du salarié ?
    Bonne soirée à tous et toutes