Autres journaux :



jeudi 31 mars 2016 à 15:24

Réactualisé à 19 h 00- Journée d’action nationale contre la loi « travail » à Montceau…

...entre 600 et 800 manifestants dans les rues de Montceau



 

 

 

La CGT occupe la tête du cortège avec des lycéens de Monod, de Parriat et quelques militants FO du Creusot ou de Montchanin.

 

Parmi les militants il apparait des représentants des personnels de Saint Vallier et de Blanzy, des entreprises (liste non exhaustive) Robocoupe, centre Leclerc, Géant Casino, Bubendorff, Webhelp, Michelin, Eolane, Terex, Metalliance, Safran, Sfar, des professeurs de Monod/Dolto, etc. des retraités

 

 

mani 30 03 166

 

 

 

Les lycéens sont habillés en hommes sandwich avec un slogan simple sur le plastron : « Ni amendable, ni négociable. Retrait du Projet Hollande, Valls, El Khomri »

 

 

C’est Robert Wattebled qui est aux commandes et au micro. Le cortège précédé d’une voiture avec hauts parleurs s’ébranle rue de la république pour gagner le carrefour de la 9ème.

 

La police, Nationale et Municipale, balise l’itinéraire, barre les rues et s’assure de la sécurité de l’évènement.

 

Robert Wattebled, avant le départ, a été très précis et très ferme sur les consignes de sécurité, sur la nécessaire vigilance et sur l’obligation de ne pas céder aux provocations. Il a fait mettre les lycéens juste derrière la tête de manifestation.

 

 

Tout le long du chemin jusqu’au carrefour de la 9ème les haut-parleurs diffusent la chanson de HK & Les Saltimbanks « On lâche Rien », puis « On en a marre » de  Yaniss Odua.

 

 

Arrivé au carrefour, la manifestation le boucle complètement, tant et si bien que lorsque Robert Wattebled prend la parole le son a du mal à passer au-dessus du concert des automobilistes. Mais les choses s’arrangent, bien que les derniers rangs se plaignent d’avoir du mal à entendre ce qui se dit.

 

 

Faut dire qu’il y a du monde massé là. On peut signaler un drapeau à l’effigie du Che au milieu des banderoles et drapeaux de la CGT et des entreprises. Un certain nombre de manifestants ont rédigé eux-mêmes leurs panneaux.

 

 

Le discours est simple et direct. D’abord une mention aux évènements du 22 mars et au besoin pour tous les citoyens de voir assurer leur sécurité sans que l’on soit obligé de vivre dans un état policier, ni dans un état d’urgence perpétuel.

 

Il dénonce l’arrestation musclée du Secrétaire Départemental de la CGT du Doubs, ainsi que des militants.

 

Il s’élève contre le fait que l’argent public soit déversé dans les caisses des grandes entreprises sans garanties ni contreparties et que dans le même temps celles-ci n’embauchent plus et au contraire licencient.

 

Pour lui, pour la, il ne s’agit rien de moins que de demander le retrait de la loi El Khomri et sa réécriture avec l’ensemble des organisations de salariés. Il en appelle à un code du travail du XXIème siècle et non pas du 19ème comme le gouvernement veut le faire. Il fustige le gouvernement qui se dit socialiste mais qui, à ses yeux, annule 120 ans de luttes et de protection sociale.

 

 

Simple, direct et musclé pour soulever l’enthousiasme des manifestants.

 

 

Il s’attaque au Ministre de l’économie, qui pour lui ne devrait jamais intervenir dans le domaine du travail puisqu’il représente les intérêts du grand patronat.

 

 

Robert Wattebled insiste sur la juste répartition des richesses produites par le travail des salariés.

 

 

Les automobilistes sont assez patients devant le mur humain qui les empêche de circuler et dans la foule la bonne humeur est de mise, l’ambiance est assez festive tout en étant déterminée.

 

 

Le discours continue par une incursion dans le domaine du code du travail : « On dit que le code du travail est obèse, qu’il faut le simplifier ? Avant, pour le travail du dimanche il existait 3 articles, depuis les lois Macron il y en a 53… c’est ça la simplification ? Qui fait grossir le code ? On se moque de nous »

 

 

A la fin des discours les estimations de fréquentation tombent sur les smartphones, elles sont lues au micro et déclenchent des hourras et des bravos.

 

 

6 rassemblements dans le département et 260 en France. Chalon 3 000 manifestant, Macon 700/800, Le Creusot 1 000, Montceau entre 600 et 800. Ce sont des estimations données par les organisateurs, nous n’avons pas celles de la police.

 

 

Pour conclure Robert Wattebled appelle le monde du travail à s’unir pour combattre le Grand patronat. Il dit aux salariés, aux étudiants et retraités de ne pas avoir honte de lutter pour le plein emploi et la sécurité sociale. Et il exhorte les manifestants à rester vigilants et à renouveler les actions autant que de besoin pour faire triompher leurs idées.

 

Nous le disions un discours simple et direct, dans la veine des combats de la CGT.

 

 

Sur le passage du cortège, les gens, dans la rue, aux terrasses, dans les magasins, sont assez spectateurs, voire pour certains indifférents. Mais il n’y a aucune expression hostile vis-à-vis des manifestants.

 

 

Le cortège repart le long du canal pour revenir au centre-ville par le pont levant.

 

 

 

mani 3103162

 

 

mani 3103163

 

 

mani 3103164

 

 

mani 3103165

 

 

mani 3103166

 

 

mani 3103167

 

 

mani 3103168

 

 

mani 3103169

 

 

mani 31031610

 

mani 31031611

 

 

mani 31031612

 

 

mani 31031613

 

 

mani 31031614

 

 

mani 31031615

 

 

mani 31031616

 

mani 31031617

 

 

mani 31031618

 

 

mani 31031619

 

 

mani 31031620

 

 

mani 31031621

 

 

mani 31031622

 

 

mani 31031623

 

 

mani 31031624

 

 

mani 31031625

 

 

mani 31031626

 

 

mani 31031627

 

 

mani 31031628

 

 

mani 31031629

 

 

mani 31031630

 

 

mani 31031631

 

 

mani 31031632

 

 

mani 31031633

 

 

mani 31031634

 

 

mani 31031635

 

 

mani 31031636

 

 

mani 31031637

 

 

mani 31031638

 

 

mani 31031639

 

 

mani 31031640

 

 


mani 30 03 164

 

 

mani 30 03 165

 

 


mani 30 03 167

 

 

mani 30 03 168

 

 

mani 30 03 169

 

mani 30 03 1610

 

mani 30 03 1611 mani 30 03 1612

 

 

 

mani 30 03 163

 

 

mani 30 03 162

 

mani 30 03 16

 

 

Les manifestants sont arrivés progrssivement à partir de 15 h

 

 

mani 30 03 161

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




4 commentaires sur “Réactualisé à 19 h 00- Journée d’action nationale contre la loi « travail » à Montceau…”

  1. astro71 dit :

    Il ni y a donc pas de syndicat F.O sur Montceau?????

  2. VALLOIDIEN dit :

    moi, je trouve,,,
    c’est une très bonne loi,,,!
    si, elle l’était passé, il y a 40 ANS ,
    on aura eu des réponses positives en perspectives dans l’emploi, !!!!
    mais,,,, maintenant,,,
    , ça se produit toujours lorsqu’il y a un changement de gouvernement ,
    parce ce que, c’est une loi de droite ,,,!!

  3. blondin dit :

    Bonsoir les travailleurs !

    Belle journée printanière !
    Des fonctionnaires dans la rue ….. ( NON CONCERNÉS PAR LE CODE DU TRAVAIL ! )
    Des syndicats ( pas tous !) Qui ont appelé à voter Hollande ….😂
    Des étudiants …..pardon des lycéens ! ( à chaqu’un son mai 68 😆)
    Quelle belle journée !

    Maintenant , qui veut se battre contre les sociétés qui dégagent des millions et qui licencient,qui veut un seul et même statut pour L’ENSEMBLE DES TRAVAILLEURS FRANÇAIS ( comprendre privé / publique mêmes règles et mêmes droits !)
    Qui veut l’abolition des RÉGIMES DIT SPÉCIAUX ?
    Qui veut d’une société ou les jeunes n’ont comme ambition que la défense de leurs futurs indemnités potentielles de licenciement ?

    Je ne veut en aucun cas me positionner comme un donneur de leçons, mais mon éducation fait que chacun doit assumer SES choix et SES actes !
    Alors par pitié cessez le NON systématique et PROPOSEZ ,

    Bonne soirée à tous ….

  4. Alain.A dit :

    BIZARRE .. ! ? Vous y croyez à ce projet de réforme du code du travail proposé par les socialistes au gouvernement … ???? C’est contraire à leurs valeurs comme ils disent à gauche .. !! ?? ALLEZ …. On se regroupe et on répète pour 2017 .