Autres journaux :


mardi 12 avril 2016 à 07:06

Poulailler pédagogique au centre de loisirs Colette

1 coq pour 2 poules soie



Aujourd’hui lundi 11 avril 2016, le Président de l’Avicol’club 71 est présent pour faire la démonstration du poulailler pédagogique installé dans la cour du centre de loisirs Colette.

 

 

Alain Baudier est un passionné et un pédagogue passionnant. Il fait face à un aéropage composé d’élus, de l’équipe du centre de loisirs, des enfants de maternelle et de primaire.

 

 

 

C’est Madame le Maire Marie Claude Jarrot qui est à l’origine de l’implantation de cet équipement pour la durée des vacances scolaires. L’Avicol’club 71 dispose d’un poulailler pédagogique qu’il met à disposition des écoles et autres. Celui-ci a voyagé déjà à Saint Laurent d’Andenay, Saint Vallier, Génelard, à Montceau aujourd’hui. Il est pris jusqu’en septembre et en fait tourne sur tout le département.

 

 

 

Le premier poulailler pédagogique a vu le jour le 6 juin 2015 à St Maurice des Champs avec des Poules de Mantes.

 

 

Au centre de loisirs Colette se sont deux poules Soie qui formeront le harem d’un coq imbu de son importance.

 

 

Les poules Soie sont chinoises à l’origine. Elles sont blanches, duveteuse…or…elles étaient noires au départ. Car, en chine, le blanc est la couleur du deuil. Et maintenant elles ont jusqu’à 14 couleurs, si… En plus avant que notre langage soit super policé, elles s’appelaient Nègre-soie.

 

 

Le plus drôle c’est que le coq blanc à du noir en lui et que le noir à du blanc en lui… alors dans une lignée il y a un petit blanc ou un petit noir… débrouillez-vous avec les parents de la fille…. ou du coq…La génétique à des mystères que le racisme oviparien ne peut élucider.

 

 

 

La poule Soie est avec la poule de La Flèche un des plus anciennes races de France.

 

 

 

Il y a plus de 400 races de poules dans le monde. Mais Alain Baudier c’est aussi l’Alain Decaux du gallinacée. Lui il vous fait tout de suite du Steven Spielberg. Il commence avec les ptérosaures, l’Archéoptéryx. Alors là, arrêt au stand, un chercheur chinois, traite d’usurpateur l’Archéoptéryx qu’il nomme avec mépris de petit dinosaure carnivore à plumes comme les autres. Il ne serait en rien l’ancêtre des oiseaux…

 

 

Mais de mutations en transformations nous en arrivons à la planche où se trouve le dessin d’un coq Bankiva… et quand la banque y va, tout va.
C’est le fameux « Gallus Gallus », notre symbole national, qui a donné Gaule, Gaulois, se faire gauler, et le nom des prêtres eunuques de Cybèle, etc.

Mais le fameux Gallus Gallus est l’ancêtre de toutes nos cocotes à nous, blanches et multicolores. Et le coq Bankiva existe toujours puisqu’Alain Baudier en a chez lui, mais ils ne sont pas centenaires….

 

 

 

Enfin, bref le héros et les 2 héroïnes s’en sortent à la fin et Alain Baudier après les avoir présentés aux enfants les introduit dans le poulailler dont il détaille chaque élément. La mangeoire, la salle de jeu, la chambre, la planche à crottes, le pondoir, etc., etc. Les gamins sont scotchés, l’un d’entre eux demande si le cerveau du coq se trouve dans la crête et le crêtillon. Alors que tout un chacun sait que chez le mâle le cerveau est ailleurs…

 

 

 

 

poule colette 12041612

 

 

Nous plaisantons, mais ce fut très, très intéressant et le Président de l’Avicol’club 71 sait passionner son public.

 

 

 

Ah, au fait quizz initié par Mme Bouton Directrice du pôle éducation, combien de doigts à une poule en général ? 5 pour la poule soie, sinon les réponses varient de 3 à 4 pour tous les présents interrogés. Ce fut un exercice très sérieux qui montre que l’on à beau côtoyer des poules au quotidien on ne sait pas tout sur elles. Elle n’a pas précisé s’il s’agissait des pieds ou des mains des poules… Les deux réponses sont bonnes, en fait les poules ont généralement 3 doigts plus un pouce plus ou moins développé dirigé vers l’arrière et appelé ergot. Mais certaines races ont 5 doigts Nègre-soie, Faveroles, Sultane, Dorking, Houdan, Meusienne, La javanaise… S’il en existe d’autres qu’elles se fassent connaître ou se taisent à jamais…

 

 

 

Le premier ergot domestiqué fut celui du coq il y a plus de 5000 ans, et pas pour le faire rôtir, non, pour le combat. Ah, le sport qui élève l’esprit, le génie de l’homme qui sait s’amuser avec n’importe quoi… Là aussi, Alain Baudier en a chez lui, mais ils n’ont pas 6000 ans et ne sont pas pleins de cicatrices…

 

 

 

Mme Rames, Amélie Ghulam-Nabi et Frédéric Marinot, accompagnés de Mme Bouton entendent bien ce que le Président de l’Avicol’club 71 dit sur le financement de son association. Aucune subvention n’a jamais été demandée et ne le sera jamais. Par contre il insiste sur le fait qu’il ne parait plus possible de pratiquer toujours de manière désintéressée. En effet, entre la confection du poulailler, son transport sur site, son installation, la réalisation de la mallette pédagogique avec ses superbes planches, la fourniture des gallinacés, la nourriture et le suivi, donc le déplacement, des bénévoles la note frôle chaque fois les 1000€ pris en charge par l’association… une participation pourrait être dorénavant demandée.

 

 

 

Après avoir expliqué aux enfants les soins à apporter, comment fournir l’eau quotidienne, remplir la mangeoire qui doit toujours se trouver contre la porte du poulailler, abonder le régime céréalier par des restes de la cantine, Alain Baudier répond aux questions et interrogations des enfants et des membres de l’équipe.

 

 

On ne cachera pas que c’est vraiment un plus pour ce centre de loisir à la campagne, mais aussi des responsabilités en plus…

 

 

Ah oui, aussi, il a été suggéré que l’on mette en place des panneaux avertissant que le lieu est interdit aux chats, loirs, fouines, martes, renards, chats et chiens animés de mauvaises intentions. Le conseil est sensé, il y a là quand même de quoi titiller quelques appétits mal rassasiés.

 

 

 

Plaisanterie mise à part et avec tout le sérieux de l’enfance les 36 inscrits du centre de loisirs sont ravis de cette animation qui rend leur lieu de séjour encore plus intéressant.

 

 

Il est vrai que l’occupation de l’ancienne école Colette (paix à ses cendres) offre un cadre et des locaux parfaits, incomparables avec l’ancien centre de loisirs.

 

 

Une visite inopinée est organisée avec la directrice par les élus. Il y a besoin d’un sérieux rafraichissement à certains endroits, mais l’équipe se déclare enchantée. A midi poisson pané, ça se sent mais la cuisine est faite sur place et forcément avec amour.

 

 

L’équipe pédagogique, avec le concours des services de la ville est en train de concevoir et mettre en place un jardin pédagogique… Un petit coin de verdure sous un coin de ciel bleu et l’on voit la vie en rose.

 

 

 

Une dernière précision, il y a un cadenas pour tenir fermé le pondoir, seule une main habilitée aura le droit de relever la ponte quotidienne. Une poule Soie pond entre 100 et 150 œufs par an. Si le coq fait bien le job, entre 8 et 16 œufs pourraient être récoltés pendant les vacances scolaires… Il peut exister aussi des poules paresseuses.

 

 

Et puis le quartier du Bois Garnier aura un coq de plus pendant 15 jours pour sonner le réveil à toute heure du jour et de la nuit…

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

poule colette 1204162

 

 

poule colette 1204163

 

 

poule colette 1204164

 

 

poule colette 1204165

 

 

poule colette 1204166

 

poule colette 1204167

 

poule colette 1204168

 

 

poule colette 1204169

 

 

poule colette 12041610

 

 

poule colette 12041611

 

 

 

poule colette 12041613

 

poule colette 12041614

 

poule colette 12041615

 

poule colette 12041616

 

 

poule colette 12041617

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Poulailler pédagogique au centre de loisirs Colette”

  1. lovedelui dit :

    c’est sympa de mettre un coq dans un centre de loisir mais pensez a ceux qui habite a coté et qui bosse de nuit en rentrant a 4h du matin
    j’espère que cela va pas durer longtemps car bravo hein

  2. cacaouette07 dit :

    c’est sympa de mettre un coq dans un centre de loisir mais pensez a ceux qui habite a coté et qui bosse de nuit en rentrant a 4h du matin
    j’espère que cela va pas durer longtemps car bravo hein