Autres journaux :


mardi 12 avril 2016 à 20:27

Réactualisé à 20 h 56 : Conseil municipal de Montceau…(suite)

... ils l’ont dit !



 

Question ajoutée à l’ordre du jour sur l’accord cadre portant sur l’aménagement et la mise à disposition de la SISA Esculape d’une maison médicale par la ville de Montceau les mines. Le conseil a donné son accord pour son inscription à l’ordre du jour.
 
 
 
C’est quelque chose de très important qui a fait l’objet de discussion sur les deux derniers conseils municipaux et à des échanges parfois musclés avec l’opposition, reprochant à chaque fois à Madame le Maire de ne pas avoir eu le temps d’étudier le dossier remis au dernier moment.
 
 
 
Madame le Maire présente  le document que les conseillers ont trouvé sur la table ce soir.
 
 
 
Elle insiste méthodiquement sur les points qui lui paraissent importants, sur les dispositions pour lesquelles une attention particulière est nécessaire. Elle intervient sur ce qui lie la Ville et la SISA  en ce qui concerne les loyers, les options d’achat, la montée en puissance des effectifs, etc. Dans le dossier, les élus trouvent les plans et la délibération. Ayant fini sa présentation sur l’ensemble des aspects qui lui semblait nécessaire d’aborder, elle insiste sur le fait que ce projet s’allie à celui de la CARMI pour régler le problème de la désertification médicale.
 
 
 
A la question de Mme Le Maire concernant les observations que les conseillers peuvent vouloir effectuer, Laurent Selvez demande une suspension de séance et des précisions sur les travaux en cours. Madame le Maire dit oui pour la suspension de séance et donne les précisions sur le phasage des travaux.
 
 
 
A la reprise de la séance Madame Vendramini intervient pour préciser que la Gauche rassemblée est très attachée à ce dossier qui va dans le sens de la lutte contre la désertification médicale. Mais 3 points sont soulevés. Urgence de la prise de décision qui ne la facilite pas. Il manque aussi des précisions sur un certain nombre de questions précises comme le nombre de professionnels dès le début et à l’arrivée : 21. Cela pose problème quant aux garanties sur le nombre. Les garanties sociales que la Gauche rassemblée souhaite ne figurent pas dans l’accord cadre. Mme Vendramini pose l’exemple de Châtellerault où un accord-cadre avec une SISA comporte des clauses sociales qu’elle énumère.
 
 
Pour ces raisons mais parce que les élus de gauche soutiennent ce projet ils s’abstiendront.
 
 
 
Monsieur Noirot pose deux questions techniques portant sur les subventions et sur le stationnement.
 
 
Madame le maire répond en ce qui concerne les subventions que l’état et le département ont envoyé des déclarations d’intention mais pas de notification. Pour ce qui concerne le stationnement, c’est tout l’ensemble des stationnements des entités présentes et de la maison de santé qui va être repris dans un plan global.
 
 
Pour les questions de Mme Vendramini Madame le Maire répond que le fait de gérer une maison médicale inclut obligatoirement l’amplitude horaire, la tarification conventionnée, l’accueil des jeunes internes.
 
 
Elle ajoute  « Nous nous sommes organisés en responsabilité. » La gauche rassemblée s’abstient.
 
 
 
Les passes d’arme continuent sur le compte administratif 2015. La gauche rassemblée posant des questions sur les variations de dépenses et de recettes entre les exercices 2014 et 2015. Monsieur Duparay répond en comparant 2013 et 2015 parce que les 2 exercices sont pleins alors que 2014 comporte 3 mois d’exercice de l’ancienne municipalité.
 
 
La gauche accuse la municipalité d’insincérité et de mentir sur certains chiffres ou comparaisons. C’est comme à l’accoutumée des points de vues opposés de manière irréconciliable qui tournent parfois aux attaques personnelles.
Il convient de dire que techniquement le Compte Administratif 2015 correspond au centime près au Compte de Gestion du percepteur. Mais ce sont les choix politiques de la majorité qui sont remis en cause. Sur le personnel on en vient aux attaques personnelles. La majorité a soulevé le fait que la gauche n’avait pas dans son temps porté attention au sort des agents et que c’est elle qui a conduit un audit sur le sujet.
 
Aussitôt c’est parti en live et chacun s’interpelle à qui mieux mieux. En un mot ça dégénère. Pas certain qu’avec toutes ces interruptions et prises de parole intempestives le public ait bien compris le fond du sujet.
Madame le Maire intervient pour rappeler son souci du bien être des agents et que la majorité à fait le choix de la transparence et que tous les conseillers peuvent s’informer ligne par ligne de la réalité de gestion de la majorité actuelle. 
L’intervention de Monsieur Khier met le feu aux poudres en disant aux élus de gauche qu’ils ressemblent à leur gouvernement qui ne fait rien et se perd dans les détails, la réforme de l’orthographe etc…
Monsieur Noirot propose d’envoyer la facture du contrôle de son audition à la gauche rassemblée puisqu’elle fait tellement de bruit, ce qui peut lui être auditivement préjudiciable. Sur certains propos cela risque encore de clacher. Puis tout se calme. Monsieur Noirot demande pourquoi le magasine ne parait pas ?
 
 
En ce qui concerne le magasine Mme Le Maire rappelle qu’elle avait souhaité qu’il soit retardé jusqu’après les élections et que depuis elle travaille sur une nouvelle maquette : moins de texte et un sujet phare. Il y aura deux magasines par an. Concernant l’autre document il y a eu une conférence de presse avant le Conseil. C’est un point d’étape au bout de deux ans qui sera distribué directement par les élus majoritaires, afin de rencontrer aussi les Montcelliens.
 

 

 

 

 

conseil m 1204162

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Réactualisé à 20 h 56 : Conseil municipal de Montceau…(suite)”

  1. clovis dit :

    désolent
    lors du conseil municipal , il a été question de la nouvelle maison médicale , sujet très important pour les montcelliens(nes) , les élus de l’opposition ce disent d’accord sur le sujet mais au moment du vote , on s’abstien , il y a des questions à se poser et je pense que la santé des habitants n’est pas le sujet principal , maintenant je comprend mieux le choix des électeurs(trices) lors des dernières élections municipales ,