Autres journaux :



lundi 18 avril 2016 à 06:31

La saga du port de Montceau-les-Mines (suite)

 Jean-Pierre : « Mon bateau, il est unique »




« Notre domicile est ici à Montceau-les-Mines ». Jeanine et Jean-Pierre Bernard ont « bourlingué » sur les canaux avant de s’établir voici bientôt cinq ans au port de la cité minière sur leur « Ferblantine ». Mais ils pensent à retourner vivre sur la terre ferme.

 

 

 

Au bout d’un des pontons du port de Montceau-les-Mines, le « Ferblantine » y coule des jours heureux comme les propriétaires, Jeanine et Jean-Pierre Bernard. Rencontre avec un couple qui apprécie le port et la ville. Lui, marin d’eau douce avec son air goguenard mais ô combien sympathique, a commencé à écrire ses mémoires, une façon à lui de s’évader encore un peu plus. Il sera bien difficile de le rattraper. Il est libre Jean-Pierre !

 

 

 

saga port 1704162

 

 

 

 

Racontez-nous un peu votre vie avant de vous poser à Montceau-les-Mines.

 

 

 

Jean-Pierre : « Moi, je suis originaire d’Avignon et ma femme de Mâcon. J’ai exercé pas mal de boulots et puis un jour, à quarante ans, nous avons tout plaqué. Ca fait plus de vingt ans que nous sommes sur l’eau. Je naviguais sur le canal du Midi entre Béziers et Toulouse. J’étais chaudronnier principalement sur les péniches et en fonction du travail, je me déplaçais. Nous avions une philosophie bien à nous, je travaillais l’hiver pour gagner de l’argent et l’été nous le dépensions en naviguant. Tout le contraire de la cigale !

 

 

 

Et pourquoi avoir jeté l’ancre à Montceau-les-Mines ?

 

 

 

Jeanine : « Nous sommes passés de temps en temps à Montceau et de tous les endroits que nous connaissions, la cité minière nous paraissait le lieu idéal. Il y a bientôt cinq ans (en août prochain), nous nous sommes arrêtés ici. Nous avons cependant une petite maison près de nos enfants dans le Midi et avec l’âge (lui à 72 ans), il est peut-être temps d’y retourner. C’est pourquoi nous avons mis le bateau en vente mais nous ne sommes pas pressés. Il faut déjà trouver un acheteur ».

 

 

 

Parlez-nous de votre bateau, il ne ressemble à aucun autre ?

 

 

 

Jean-Pierre : « C’est un modèle unique, c’est un spécial course. La coque en aluminium est celle d’une chaloupe qui équipait le Queen Mary, un transatlantique construit en 1934 et qui a été reconverti en hôtel. Cette coque pourrissait du côté Béziers et après dix-huit mois de travail, j’en ai fait un bateau, 11 mètres de long et 3.60 mètres de large et environ 25 m2 habitables ».

 

 

 

Ce bateau est donc votre habitation principale ?

 

 

 

Jeanine : « Tout à fait. Notre domicile, c’est le bateau basé à Montceau-les-Mines. Mais nous sommes aussi adeptes du camping. Nous prenons la voiture et allons planter notre tente ». Jean-Pierre intervient : « Comme deux couillons qui partent camper, comme deux boy scouts ».

 

 

 

Quelle est la vie, ici au port de Montceau-les-Mines ?

 

 

 

Jean-Pierre : « C’est tranquille. Nous sommes quatre à vivre au port pour ainsi dire en permanence mais nous sommes chacun chez soi même s’il nous arrive de faire des fêtes ensemble. Franchement, ce port de Montceau est bien, il ne lui manque pas grand-chose pour être très bien. Et puis au niveau du tarif, il ne faut pas se plaindre. Nous payons dans les 500€ à l’année. Si nous étions à Mâcon où, certes, le port est rutilant, il nous en coûterait 2000€. Maintenant on comprend pourquoi les plaisanciers préfèrent aller voir ailleurs. Bon, ici, nous avons bien connu quelques désagréments avec la discothèque mais il faut reconnaître que ça va mieux. Et puis il y a les sacs en plastique, les jours de marché qui s’envolent quand souffle le vent et retombent dans le canal ».

 

 

 

Le nom du bateau « Ferblantine » a-t-il une signification ?

 

 

 

Jean-Pierre : « J’ai eu un professeur de français et latin, l’abbé Morel qui avait une 2CV et il l’avait surnommée Ferblantine. Et puis il y a une petite connotation à la coque du bateau en alu, en fer blanc ».

 

 

 

Recueilli par Jean Bernard

 

 

 

 

 

 

 

saga port 1704163

 

 

saga port 1704164

 

saga port 1704165

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer