Autres journaux :


lundi 16 mai 2016 à 07:03

Brocante du PCF ce dimanche de Pentecôte

En reflet sur le miroir bleu du Lac du Plessis



Tout le long du boulevard du Plessis entre les rues des loges et de Macon, plus de cent éventaires accueillent le chineur. Depuis 5h00 du matin tout le monde est à pied d’œuvre autour du lac du Plessis.

 

 

Il y a six brocantes, vide-greniers et bien sur rederie, dans les 20km autour du lac emblème de Montceau, ce jour du 15 mai 2016, et pourtant le chineur est présent.

 

 

Vers 14h30 il afflue même tant qu’il est difficile de trouver les 10 m2 nécessaires pour garer son véhicule à moins de 500m de la brocante.

 

 

Le problème pour le photographe c’est que si vous mettez des centaines de gens à déambuler sur plus d’un kilomètre en arc de cercle vous ne pourrez jamais représenter la foule.

 

Donc appel à Madame le Maire, rendez le boulevard droit que l’on puisse prendre une photo en perspective avec la foule qui s’y étage.

 

 

Mais bon, parole de scout il y a beaucoup de monde à la brocante du PCF.

 

 

A la buvette et à la restauration ça n’a pas chômé, sans compter tous ceux qui partent avec leur sandwich à la main.

 

 

Une douzaine de bénévoles a trimé pour que ce soit une réussite, et grâce au soleil, lui est politiquement neutre, c’est une réussite. Il offre au curieux, au badauds la possibilité de faire sa promenade du dimanche en faisant le trajet aller et retour puisque les éventaires se situent de chaque côté de l’allée.

 

 

gilles 1605168

 

 

 

 

Il y a de tout, comme dans toute brocante, mais il y a un état d’esprit. Et les gars qui se décarcassent à l’accueil, à la buvette à la restauration ne vous diront pas le contraire. Patrick Bonin, Jean Paul Lecoeur, André Gillot et leurs camarades sont à pied d’œuvre depuis 5 heures mais ils sont là pour la chaleur humaine, le partage, l’échange.

 

 

Et les gars et les filles qui sont là depuis le matin, derrière leur banc et devant leur véhicule, debout sur leurs guiboles pour accueillir le chaland vous le diront, ici ce n’est pas comme ailleurs, d’abord il y a le rire, l’humour et le plaisir d’accueillir. Ils le revendiquent et posent volontiers pour montrer que tout va bien.

 

 

Il y a de tout, mais aussi de la tradition dans des éventaires très vintages que l’on ne trouve pas forcément ailleurs.

 

 

Et puis il y a le panorama subtil et très beau de la plus belle entrée de Montceau. Une brocante au bord d’un lac, ça vous un air proustien… pour le parti on eût aimé du Zola, mais bon, on ne va pas chipoter. A 20 ans près ils sont morts dans le 1er quart du 19ème siècle, ce n’est pas vintage ça ?

Quoiqu’il en soit des gens se sont donné la peine de donner aux autres du plaisir, être exposant dans une brocante c’est du boulot…

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

gilles 1605162

 

 

gilles 1605163

 

gilles 1605164

 

gilles 1605165

 

 

gilles 1605166

 

 

gilles 1605167

 


gilles 1605169

 

gilles 16051610

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer