Autres journaux :


vendredi 17 juin 2016 à 08:18

Final N°1 2016 des « tisseurs de liens » aux rives du Plessis

C’est la fête de l’amitié et la cuisson du pain



 Nous vous le disions dans notre article du 31 janvier 2016 http://montceau-news.com/montceau_et_sa_region/295946-le-plessis-et-les-tisseurs-de-liens.html, il y a des initiatives qu’il serait criminel de passer sous silence : la création d’un réseau de parents « Tisseurs de liens ».

Depuis fin Janvier le quartier a cheminé de manière constructive et le défi de cette initiative a été relevé et gagné… On peut le dire sans coup férir. Ne serait-ce qu’en constatant la convivialité, la sincérité et l’enthousiasme des populations sur le terrain.

 

 

Du monde il y en a, des familles, en fait. Et les enfants, les jeunes s’en donnent à cœur joie.

 

 

Annie Bonnard, Principale du Collège Jean Moulin, est littéralement émerveillée, les résultats dépassent de loin ses attentes.

 

 

Et des attentes cette femme, militante de la réussite scolaire, du mieux vivre ensemble, en avait. Elle n’a jamais ménagé sa peine, ni celles de ses équipes toujours impliquées dans des défis innovants.

 

 

Pierre Suchet, le référent politique de la ville, coordonnateur du réseau d’éducation prioritaire, cheville ouvrière de ce dispositif, présente comme à l’accoutumée un calme souriant qui cache, il est difficile d’en douter, une immense satisfaction… il a atteint son but.

 

 

 

Car il est évident visuellement et auditivement que le but est atteint. Mais avec son habituelle modestie Pierre Suchet met en avant les autres, les parents, les associations, etc., etc., etc.

 

 

Revenons en arrière, si faites l’effort… l’idée fondatrice des « tisseurs de liens » consiste à renforcer les relations entre les familles, les écoles et-collège du réseau d’éducation prioritaire pour aboutir à la création d’un réseau de parents « Tisseurs de liens ».

 

 

Ces parents, ces « tisserands » référents auront pour mission d’accompagner, de rassurer les familles du quartier et d’être des relais en langues étrangères.

 

 

 

Pas nécessaire, d’être sociologue lauréat du prix de la Fondation Mattei Dogan ou du prix Morris Janovitz, du prix Holberg ou de la médaille d’or du CNRS, pour dire que la mixité sociologique fonctionne, que le réseau s’est constitué, que la confiance est née, qu’un réel esprit de quartier est né.
Le creuset a fonctionné et l’alliage est en train de prendre.

 

 

 

Les autres objectifs assignés au réseau portaient d’abord sur la création, chez les parents, d’une identité partenariale de l’école au travers de la culture afin de leur permettre d’exprimer leurs potentialités et les conforter dans leur rôle de parents.

 

 

 

Honnêtement sur le terrain autour des roulottes de la Revothèque, des stands de maquillage et de fabrique de badges, auprès du four à pain qui chauffe, on ne peut s’y tromper : les différences, les particularismes, les oppositions, les antinomies sont mises au vestiaire pour le moins, dépassées pour le plus.

 

 
Le second objectif en jeu est d’établir des liens entre la cité, l’école et les familles. Et là aussi, et c’est ce qui plait tant à Annie Bonnard, c’est une réussite patente qu’il va falloir consolider.

 

 

La consolidation, dans tous les pays du monde, ça passe par les mamans et elles sont présentes, elles ont confectionné de la pâte à pain, des gâteaux, elles œuvrent pour que ce « final N°1 » soit une réussite et elles ne se ménagent pas.

 

Aujourd’hui, comme l’invitation le précisait, nous sommes dans le cadre des manifestations du « Final N°1 » de l’année scolaire 2015/2016. En réalité il s’agit d’un point de passage entre la saison un et la saison deux qui sera certainement encore plus productive.

 

Une année scolaire 2016 avec des évènements importants, la balade contée, la fête du pain, la yourte et tout le reste…

 

 

Pour que la fête ait de l’éclat les organisateurs ont mis les roulottes dans les grands plats du four à pain.

 

 

D’abord la Rêvothèque de Cormatin, unique en Europe, invite à « perdre « son temps en laissant la place à son imagination. Des « 4 R » : Ralentir, Rêver, Raconter et Rencontrer, qui constituent l’axe philosophique de la Rêvothèque, le premier ne semble pas trouver preneur dans les roulottes. Celle des Rêves est emplie d’instruments de musique, de jouets rares, de poêle à bois, des questions sur les rêves ; celle aux mille trésors renferme une exposition de boîtes à richesses, des cocons pour se cacher, des questions sur les richesses de la vie. Mais ralentir ne semble rien vouloir dire non plus dans les balancelles et hamacs à une seule attache, ni auprès de tous les instruments de musique disséminés dans la pelouse sous les arbres, car on se bouscule, on courre, on fait pivoter, on tambourine à fond la caisse.

 

 

 

Ensuite Antipodes, partenaire de la première minute, avec sa conteuse de compétition qui anime la fabrique à badges. Antipodes certes, mais tellement présente ici et maintenant.

 

http://www.association-antipodes.fr/

 

 

 

Les équipes pédagogiques et autres qui gèrent l’atelier de maquillage où la queue des « clientes » ne cesse de s’allonger sans aucune récrimination, le four à pain artisanal, mais qui fonctionne si bien et devant lequel tout le monde attend que le pain et les gâteaux cuisent et sortent… et ça sent très bon, ça met en appétit.

 

 

La presse est là, puisque nous y sommes, mais le Collège Jean Moulin a délégué une de ses équipes de choc pour réaliser un reportage sur le vif. 5 jeunes journalistes sont là avec caméra numérique et micro.

 

http://col71-moulin.ac-dijon.fr/

 

 

 

Depuis le tout début du lancement des « Tisseurs de liens » Labozero, vous savez ces fondus enchainés du numérique, suit le travail mené et réalise un document permettant de garder une trace filmée du projet destiné à devenir une ressource pour les rencontres école-famille. Le premier jet du film, avant montage définitif, est présenté aux familles.

 

 http://www.labozero.com

 

 

Les élus sont présents avec Marie Noëlle Laforest et Amélie Ghulam Nabi. Le pôle solidarités est représenté aussi par la personne de sa Directrice Sandra Grillet. Il est bien entendu que la ville est très attentive à cette initiative qu’elle soutient.

 

 

Forcément intéressée par ce qui se passe sur le territoire OPAC et tout ce qui touche à tous les aspects du développement local Julie Brançon est sur le terrain en visiteuse attentive.

 

 

N’oublions pas LUTILEA et son travail essentiel dans la lutte contre l’illettrisme et pour l’accès à la langue et aux compétences de base.

 

Cette association mène une action extrêmement importante sur le volet linguistique du réseau des « Tisseurs de liens ».
http://www.lutilea.fr/

 

 

Il fait beau, il y a du soleil, même s’il pleut vers les 17 heures, mais c’est un épisode, le soleil revient vite. Le ciel est nuageux, mais le bleu est au milieu des participants par le passage de la patrouille de la police municipale, vraie police de proximité, qui vient rencontrer les gens pour discuter avec eux. 

 

 

A voir cette atmosphère festive, cet engouement naturel et sincère de l’ensemble des participants que l’on peut conclure que

 

A) le pari est entièrement réussi
B) c’est bien parti pour l’année prochaine

 

 

 

A noter dans les agendas le 24 septembre au Collège Jean Moulin, piquenique géant, projection du film de Labozero, avec en plus des interviews de parents, projection également d’un film réalisé par les collégiens sur le contexte historique et une pièce de théâtre jouée par les Totors (ex Totors Robert.)

 

 

http://totorsetcie.blogspot.fr/p/blog-page.html

 

 

Donc on se résume, un défi relevé, une fête réussie, une participation importante et conviviale, du bon pain au feu de bois. Parce qu’il ne faut pas oublier notre couple de boulangère et boulanger qui ont tenu le four à pain comme des pros…

 

 

Gilles Desnoix

 

 

suchet 17061623

 

 

suchet 1706162

 

 

suchet 1706163

 

suchet 1706164

 

 

suchet 1706165

 

 

 

suchet 1706166

 

 

suchet 1706167

 

 

suchet 1706168

 

suchet 1706169

 

suchet 17061610

 

suchet 17061611

 

suchet 17061612

 

suchet 17061613

 

suchet 17061614

 

suchet 17061615

 

suchet 17061616

 

suchet 17061617

 

suchet 17061618

 

suchet 17061619

 

 

suchet 17061620

 

suchet 17061621

 

suchet 17061622

 

 


suchet 17061624

 

 

suchet 17061625

 

 

suchet 17061626

 

 

suchet 17061627

 

 

suchet 17061628

 

 

suchet 17061629

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer