Autres journaux :



samedi 25 juin 2016 à 09:04

Portes ouvertes de la régie inter quartiers

Une réussite pleine de chaleur humaine



 

Le public a répondu présent en nombre et le soleil aussi. Et les deux ont eu raison. La régie vient au-devant du public, elle veut se faire connaître, mettre en avant son savoir-faire, celui de ses salariés… de ses artiste dirons-nous…

 

 

On entend parler de la régie de quartier, on lit des articles la concernant dans l’excellent Montceau News, mais on ne sait pas tout sur elle… alors quoi de mieux qu’une bonne petite journée portes-ouvertes ?

 

 

 

Dehors exposition du matériel de la régie, on vous désherbe la pelouse du centre nautique pour vous montrer comment ça marche bien ces petits engins là, on vous aspire les feuilles et on les broie pour le compost, on vous réduit en paillages des branchages. Pour la pelouse, on s’excuse, mais fallait bien faire une démonstration, non ?!?

 

C’est efficace et les spectateurs, Catherine Piguet et Christophe Sirugue en tête, sont épatés du résultat. Faut dire que c’est un pro qui est aux commandes.

 

 

Des pros il y en a aussi à l’intérieur, à la fois au sein du personnel dévoué de la régie, mais aussi auprès des partenaires toujours fidèles. Ils sont nombreux et autant institutionnels qu’entreprises.

 

 

Christophe Sirugue a retrouvé sa madeleine de Proust devant le stand du Comptoir Seigneurie Gauthier. Son père était peintre et utilisait cette peinture sur ses chantiers où les deux frères Sirugue l’accompagnaient et souvent donnaient la main.

 

 

Pascal Van Hemerlryck, l’attaché technico-commercial de PPG distribution, apprécie l’anecdote et présente les produits qui sont mis en œuvre ensuite par les salariés de la régie. Le résultat est bluffant.

 

 

Son voisin de stand représente un autre partenaire de la régie pour les revêtements de sol. Là aussi du beau produit de qualité que les salariés de la régie ont appris à poser à la perfection.

 

 

Les partenaires sont tous présents parce qu’avec la régie et son équipe dirigeante c’est un vrai mariage d’amour.

 

 

 

Nous allons vous éclairer sur un partenaire qui nous doit plus que la lumière : EDF (et tout son groupe aux ramifications aussi nombreuses qu’un cousinage grec). La fondation EDF et en son sein le FAPE (Fonds Agir Pour l’Emploi). Ce fonds est alimenté par les cotisations volontaires des salariés et retraités d’EDF et abondé à 200% par EDF et compagnie.

 

 

Les dons des 15 140 salariés et retraités du groupe EDF a généré une enveloppe de 854 k€ abondée à hauteur de 1,7 M€ par les entreprises du groupe. Ainsi le FAPE EDF a versé plus de 2,2 M€ sur des projets ayant pour but de sauvegarder, pérenniser l’emploi ou de le créer.

 

La régie de quartiers a touché 15 600€ de la part de FAPE pour ses 25 emplois consolidés et la création de 2 nouveaux.

 

 

2015, le FAPE EDF a soutenu 280 projets sur toute la France pour l’emploi des personnes en difficulté. Ce qui représente 965 emplois créés sur 3 ans et 2339 consolidés.

 

Le FAPE apporte sa pierre à l’édifice comme le fait la fondation Bruneau.

 

Cette dernière est une fondation familiale créée en 1991 sous égide de la Fondation de France par Jean-Marie Bruneau. Outre le soutien au réseau des « jardins de Cocagne » la Fondation JM Bruneau subventionne en priorité des projets retenus par la Fondation de France dans le cadre des appels à projets de ses programmes : personnes âgées, insertion et emploi, habitat, handicap…

 

 

On comprend qu’elle soit partenaire de la régie de quartiers.

 

 

 

On comprend aussi pourquoi les membres du Conseil d’administration, l’équipe de direction et tous les salariés de la régie remercient en chœur les deux fondations très sincèrement « de leur soutien financier, de croire en leur projet, et de leur faire confiance. »

 

 

Nous avons cité Christophe Sirugue et nous l’avons interviewé sur les raisons de sa présence.

 

3 raisons président à sa venue, outre l’intérêt qu’il porte aux forces vives de sa circonscription, ce sont :

 

1) La nécessité impérieuse lorsque l’on crée la loi de garder le sens du terrain, l’esprit d’adéquation entre les dispositions que l’on va faire naître et la réalité des choses. Un parlementaire se doit de rester au contact de la vie, de voir sur place comment les choses se passent et l’impact des dispositifs sur les publics visés. Surtout lorsque l’on est rapporteur de textes concernant l’accompagnement des parcours de vie ou professionnels.

 

2) Le besoin jamais satisfait de rencontrer les gens, de discuter avec eux de leur parcours, comment ils les vivent, de leurs attentes et de leurs difficultés. Tous les parlementaires devraient s’astreindre à cette proximité primordiale.

 

3) La volonté d’encourager, de soutenir la régie dont il reconnait le travail, les résultats et la nécessité.

 

En plus, là, il croise plein de connaissances, d’amis, d’institutionnels avec lesquels il travaille depuis longtemps.

 

 

Des d’amis, des institutionnels il y en ce midi pour l’ouverture de ces portes ouvertes. Du monde associatif, de l’éducation nationale, des partenaires sociaux, du monde de l’insertion. Catherine Piguet et Isabelle Beaucaire ont su fédérer autour de leur régie tout un univers de personnes passionnées par leur métier, leurs engagements ou simplement leur vie mise au service des autres. Citons la directrice du pôle santé Pascale Merlin (enchanté) que nous avons malencontreusement appelée Pascal Perrin dans un autre article (cherchez l’erreur !).

 

 

La salle polyvalente est tout juste assez grande au fil de la journée pour accueillir tout le monde.

 

 

Les stands de la régie de quartier énumèrent toutes ses activités et les présentent de la manière la plus conviviale et interactive possible. Le visiteur peut trouver son bonheur dans tous les domaines d’intervention et les professionnels qu’il a face à lui se plient en 4 pour le renseigner et répondre à ses attentes.

 

 

 

Alors, le stand des ateliers, mes enfants… le stand des ateliers…c’est le top du top. Il attire à lui les amatrices de bijoux, d’articles de « haute couture », si, ne soyons pas si modestes…. Les roses en tissu… quel bouquet mes enfants…un festival des doigts de fée… sans clochette…

 

 

L’Espace beauté intéresse énormément… mais il n’y a que de belles femmes à ces portes-ouvertes…

 

Chacun, chacune reçoit, des mains des bénévoles, sorte d’elfes bleues, un sac avec des cadeaux dedans et des informations sur le régie.

 

 

Des visiteuses interrogées se sont déclarées enchantées et surtout avoir appris plein de choses qui les intéressent au premier chef. (Au deuxième aussi sans doute.)

 

 

Un réel succès, mais plusieurs mois de préparation et une implication sans faille de tous…

 

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

 

quartier 25061612

 

quartier 2506162

 

 

quartier 2506163

 

 

quartier 2506164

 

quartier 2506165

 

quartier 2506166

 

 

quartier 2506167

 

 

quartier 2506168

 

quartier 2506169

 

 

quartier 25061610

 

quartier 25061611

 

 

quartier 25061613

 

quartier 25061614

 

 

quartier 25061615

 

quartier 25061616

 

quartier 25061617

 

 

quartier 25061618

 

quartier 25061619

 

 

quartier 25061620

 

 

quartier 25061621

 


quartier 25061623

 

 

quartier 25061624

 

 

quartier 25061625

 

quartier 25061626

 

quartier 25061627

 

quartier 25061628

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Portes ouvertes de la régie inter quartiers”

  1. josiane49 dit :

    quelle belle évolution !!! beaucoup de sang neuf, des idées nouvelles et des employés qui travaillent bien ! ce n’est plus celle que nous avons connue il y a une quinzaine d’années ! bravo !