Autres journaux :



mercredi 13 juillet 2016 à 07:49

Cité du Bois du Verne : la fête dans le quartier

Chacun met la main à la pâte et à l’animation



 A Montceau on est bien, on vit bien ensemble dans tous les quartiers… Mêmes les gens en visite le disent…Mais…mais… au quartier du Bois du verne on vit très bien ensemble pour un quartier de Montceau.

 

 

Dans cette cité HLM on est bien au Bois du Verne, vraiment et pour ceux qui n’y vivent pas, comme un gars de la Lande comme moi, l’ambiance est toujours paisible, les gens accueillants, les enfants joyeux… en un mot : on s’y sent bien et bien accueilli.

 

 

Ce qui frappe, chaque fois c’est le sourire et la sérénité.

 

 

Bien sûr il y a l’institutionnel sur place : La sauvegarde, l’OPAC, la régie de quartier… et ce n’est pas faire injure à leurs représentants et salariés, qui se dévouent admirablement, mais ce sont des outils, des moyens, des créateurs de possibilités, des médiateurs. La richesse des lieux, les mains ouvrières qui remettent cent fois l’ouvrage sur le métier ce sont les habitants. Et là ils montrent ce qu’ils sont capables de donner, de proposer, de réaliser.

 

 

Au départ c’est une idée qui vogue au gré des conversations…elle n’est pas positive comme beaucoup d’idées qui amènent à des réussites : « il ne se passe rien, il ne se fait rien dans le quartier, cela manque d’activité. »

 

 

La sauvegarde a toujours une oreille attentive et prête à bondir…si, ça peut se dire….

 

 

Donc ils ont l’oreille aux aguets et prête à agir d’une main ferme mais ô combien empathique. Et cela enclenche un processus de réflexion avec les habitants.

 

 

Bon, la sauvegarde était en premier, mais elle sait que sur le terrain rien ne peut se faire sans les habitants et sans les autres institutionnels. Ce qui explique la présence de la régie de quartier qui irrigue aussi la cité. Et tout ceci donne une armature à un travail exemplaire des habitants au sein d’ateliers qui vont décider de tout et surtout du programme.

 

 

L’idée généreuse, s’il en est, c’est de se rencontrer, de partager, d’échanger et donc de créer du lien à la fois de voisinage, mais aussi intergénérationnel et interculturel.

 

 

Et pour ce faire les habitants n’attendent pas qu’on leur fournisse des solutions clé en main… que nenni, ils veulent réaliser, mettre en œuvre eux-mêmes. Ils définissent les activités, décident du mode d’organisation, le travail à effectuer, etc.

 

Et sur le terrain ce 12 juillet les effets de ce travail se font vraiment sentir…la joie, le partage, la gaité, le partage, le repas pris ensemble…un superbe Barbecue.

 

 

Anita Leclerc et Florent Marin de la Sauvegarde sont là, ils sont en support logistique… mais ce sont les habitants qui sont responsables des animations et les gèrent.

 

 

L’Adjointe d’Isabelle Beaucaire, la directrice de la Régie de quartier, est là elle aussi au stand « récup ’tout » où elle enseigne les rudiments de la réalisation d’objets à partir de tuyaux en carton d’essuie tout ou de papier toilette. Et croyez-moi sur parole, cela passionne les enfants.

 

 

On voit passer Julie Brançon, l’Agent de développement local bien connue des résidents, qui discute avec eux, qui traine le plus gros barbecue, qui porte des choses.

 

 

 

Elle est ici chez elle, au milieu de ceux avec qui elle travaille à longueur d’année. Elle fait ainsi connaissance avec plein de ces habitants, timides, qui ne sortent que très rarement, mais qui ont, aujourd’hui, montré qu’ils comptaient et aimaient leur quartier.

 

 

Une journée comme celle-ci sans atelier maquillage pour les enfants ne serait pas complète. Or celle-ci est complète et plus encore. Alors deux jeunes filles en formation BAFA se sont donné la mission de maquiller tous les volontaires. Et le résultat est excellent.

 

 

Un habitant à mis en œuvre un atelier pétanque et on se croirait sur le vieux port peuchère… et que ça pointe et que ça tire, fan de chichoune. Il y a une animation du tonnerre. Et tous les âges sont représentés.

 

 

A côté on joue au badminton, on ne fait pas semblant, les parties sont acharnées. De temps à autre un OVNI se transforme en Frisbee qui décrit des paraboles entre deux ou plusieurs participants.

 

 

Un peu plus loin ça dégringole dur au chamboule tout. Les boites de conserves valsent sous les coups de boutoir de la balle en laine. Même si ce sont des petits bras qui lancent. Il y a une sorte de Fifi Brin d’acier (ça c’est pour les plus vieux lecteurs de BD anciennes) qui du haut de son petit âge balance tout avec force.

 

 

Il existe aussi des cabanes en sculptures de carton et peinture qui ont fini de vivre, nous sommes arrivés trop tard, leurs dépouilles s’agitaient encore un peu au petit vent de la cité…sans doute les nerfs… Et pourtant les gamins s’en sont donné à cœur joie avec. Ce qui prouve qu’ils sont capables de créer, de jouer avec peu et de se faire plaisir. Laissons-les exprimer leur imagination et leur créativité naturelle.

 

Face à la buvette pâtisserie, on danse la Zumba avec un parfait ensemble…Et ça rit mes pauvres enfants, ça se marre… mais ça danse sérieusement. Les participantes ne font pas semblant, et c’est du sérieux la Zumba.

 

 

Chacun apporte quelque chose, c’est une des manières de participer pour chaque habitant. Cela va des gâteaux à d’autres victuailles qui serviront au repas de soir, au barbecue…

Mais l’après-midi ce sont les gâteaux. Alors là nous avons deux virtuoses… elles pourront monter une pâtisserie si elles le veulent, mais leur gâteau citron et cannelle est absolument sublime. Leurs Cupcakes ont eu tant de succès qu’il a fallu très peu de temps pour que tout disparaisse… Les crêpes idem, à peine cuites toutes mangées avec Gourmandise… retenez ces prénoms : Angélique et Chaïma.

 

 

La question a été posée par une habitante «  et l’an prochain comment ce sera ? »… Forcément mieux, car si l’on pose la question c’est qu’on a envie que cela se reproduise, et forcément en allant plus loin.

 

 

Cette question, cette participation très forte et spontanée des habitants, cette présence de tant de gens qui ne sortent pas ou ne participent pas d’habitude, tout prouve que cette première fête dans le quartier est un succès réel… à renouveler

 

 

Donc, c’est bien vrai et démontré : au quartier du Bois du verne on vit très bien ensemble.

 

Bravo à tous, et à la prochaine occasion… donc bientôt.

 

 

Gilles Desnoix

 

bdv 1307162

 

 

bdv 1307163

 

 

bdv 1307164

 

 

bdv 1307165

 

bdv 1307166

 

bdv 1307167

 

bdv 1307168

 

bdv 1307169

 

bdv 13071610

 

bdv 13071611

 

 

bdv 13071612

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer