Autres journaux :


dimanche 21 août 2016 à 05:44

Portrait (Montceau-les-Mines)

Coline Luz se passionne pour son futur métier de monteuse cadreuse dans l’audiovisuel




Coline Luz est une jeune montcellienne de 20 ans qui souhaitait devenir graphiste. Mais ça, c’était avant ! Avant de découvrir un métier passionnant de l’audiovisuel : monteur. Autant dire que ce dernier exige un sens artistique aigu, et une patience à toute épreuve. Qualités que possède la jeune femme…

 

 

2012

Coline est lycéenne à Léon Blum au Creusot, en série L. Elle y choisit l’option Arts Plastiques, pensant opter pour le métier de graphiste. Elle a le sens de l’esthétique et se sent capable d’attirer l’œil du consommateur en créant des logos, des affiches ou autres brochures publicitaires.

 

 

 

coline 1908166

 

 

 

2013-2014

La Montcellienne est à présent en 1ère et cette fois, elle planche avec sa classe sur un projet européen impliquant la France, la Belgique, l’Allemagne et la Pologne. Toujours est-il que ce projet l’emmène en Belgique, pour un séminaire d’une petite semaine. « Nous étions quatre élèves de mon lycée à partir. Il s’agissait d’échanger nos cultures respectives avec les autres, mais de manière plus artistique qu’historique » précise Coline. Puis, lors de sa première année de BTS à Montbéliard (où les places sont chères puisque sur 300 demandes, seules 12 sont acceptées), elle part en Allemagne durant 4 jours pour la clôture du projet européen. Et c’est à elle que revient la charge de produire une vidéo de l’évènement. Dans la foulée, Coline fait un stage au sein d’une télévision locale en Moselle en qualité de journaliste reporter d’images (JRI)

 

 

Entretemps, via l’aéroclub de Pouilloux, la jeune fille fait la connaissance d’un ancien pilote qui travaille maintenant à France 3 à Dijon. Après une journée passée dans les studios, c’est décidé : elle sera monteuse.

 

 

 

coline 1908163

 

 

2015

Coline entre en 2e année de BTS option montage et post production, toujours à Montbéliard. Elle y apprend tous les rudiments du métier. Donner naissance à des films n’est pas une mince affaire ! Il s’agit de monter plans par plans des images et des sons des films émissions ou reportages. Et ce, à partir de séquences vidéos, rushs de tournages, archives, bruitages, musiques ou ambiances. « Il faut tout structurer afin de savoir quel message on veut faire passer » relate Coline. Et aussi ajouter l’habillage, le titrage, le jingle, le générique pour finaliser le produit.

 

 

Ce qui plait à la jeune femme, ce sont les aspects artistiques, esthétiques et techniques de la profession. D’octobre 2015 à février 2016, elle a réalisé une pub sur… le papier toilette humide. Un projet humoristique que Coline a du traiter comme une commande. « Au début, on rit cinq minutes, mais après… » dit-elle d’un air malicieux.

 

 

 

Cerise sur le gâteau, le second stage de Coline s’est déroulé en fin d’année 2015 à Toulouse. Et pas dans n’importe quelle entreprise puisque c’était chez Masterfilm (la structure crée des films d’entreprises). Et pour un client prestigieux : Airbus… Là, Coline a pu mettre en avant ses talents de monteuse-cadreuse.

 

 

 

coline 1908162

 

 

 

 

coline 1908164

 

 

coline 1908165

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer