Autres journaux :



vendredi 30 septembre 2016 à 08:20

Départs en retraite chez Buracco

Un Pierre et un Patrick heureux



 

 

A eux deux 48 ans chez Buracco. 26 pour Patrick Jeannin et 22 pour Pierre Césarini.

 

 

« Au nom de Buracco je vous remercie pour votre parcours, votre motivation et tout ce que vous avez fait pour la société, et vous avez fait beaucoup pour elle. » C’est Damien Margon, président-directeur général de l’entreprise, qui prononce ces paroles devant les deux retraités et une salle pleine de collègues.

 

 

 

Fondée en 1887, cette PME familiale, qui fait partie de l’histoire du bassin minier, marie la technicité de l’avenir avec un passé glorieux. Si son PDG dit cela des salariés qui partent en retraite, c’est que ce ne ne sont pas de vains mots. Ils sont tissés à la trame de l’histoire de la société.

 

 

 

Pierre Césarini a passé 20 ans à la robinetterie Mutzig comme tourneur sur commande numérique avant de venir chez Buracco comme tourneur où il a terminé au contrôle qualité. Un sacré parcours.

 

 

 

Ce passionné de musique qui joue dans l’harmonie de Blanzy et dirige l’orchestre batterie fanfare de cuivres, va consacrer sa retraite à sa passion et à sa famille dont ses 3 petits-enfants. Il est en retraite depuis le 1er septembre. Avant il a pris ses congés depuis le 1er juillet.

 

 

 

Damien Margon, avec son humour habituel lit les mots que les collègues des deux retraités lui ont confié afin qu’il les lise à leur place… Pierre est pour eux un jeune homme, posé, équilibré et serein.

 

 

 

Patrick Jeannin a passé 26 ans chez Buracco après avoir pas mal bourlingué, c’est pour cela que ses collègues (toujours dans les petits mots lus par le PDG) le comparent au capitaine Haddock pour les jurons et à Lucky Luke pour sa rapidité de rangement. C’est un archer qui a plusieurs cordes à son arc. Ici il a été cariste « le Fangio du Fenwick », « le seul qui soulève de la poussière », expéditionnaire, coursier.

 

 

 

Il a commencé en 1971 par 3 ans comme apprenti cuisinier à l’Hôtel du commerce chez Paul Longueville, puis il a bifurqué à droite à gauche, intérimaire, 9 ans chez Robocoupe. S’il est en congé depuis début septembre, la retraite sonnera vraiment qu’au 1er octobre.

 

 

Lui ce sera la pêche, les champignons, la maison, le jardin et la pétanque, ses collègues lui ont offert 3 superbes boules gravées à sa date de départ en retraite.

 

 

 

Damien Margon leur souhaite à tous les deux de bien profiter de leur retraite. Il se félicite de leur départ car il matérialise le fait que l’on puisse passer 26 et 22 ans dans une même entreprise et s’y bien trouver et que l’entreprise aussi s’en trouve bien. Il espère voir encore des salariés présents ce soir fêter un jour plus de 20 ans dans l’entreprise, cela voudra dire qu’elle a su les conserver et qu’ils ont voulu y rester.

 

 

 

Pierre Césarini se fait l’interprète des deux partants pour dire combien ils ont passé de bons moments ici, combien ils avaient travaillé dans une bonne ambiance.

 

 

 

Et cela ne peut se démentir car nombre de collègues sont présents et ont apporté des cadeaux et surtout la manifestation d’une amitié sincère.

 

 

Patrick et Pierre ont invité leurs collègues pour cette cérémonie émouvante et bon enfant, ils ont offert un magnifique buffet pour régaler tout le monde.

 

 

Bonne retraite à tous les deux.

 

 

 

 

Gilles Desnoix

 

 

buracco-3009163

 

buracco-30091610

 

buracco-3009162

 

 

buracco-3009164

 

 

buracco-3009165

 

 

buracco-3009166

 

 

buracco-3009167

 

buracco-3009168

 

buracco-3009169

 

 

buracco-30091611

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer