Autres journaux :



jeudi 12 janvier 2017 à 07:11

Vœux de la municipalité à Henri Malot

Une visite toujours bien venue, dit le Président Emorine



 

Le Président Jean Pierre Emorine, la directrice générale de Domisol Sylvie Teixeira, la directrice de la résidence Isabelle Desbois, l’animatrice Françoise Lagrue et tous leurs collègues, fidèles au poste, accueillent Madame le Maire et ses collègues venus présenter leurs vœux aux résidents.

 

Le Directeur de la résidence des Peupliers est présent accompagné de Sandra Grillet la Directrice du Pôle solidarités et du DGS Adjoint de la ville

Ils ont apporté des cadeaux, des petites aumônières de chocolats pour les résidents.

 

 

 

Jean Pierre Emorine, après avoir souhaité ses vœux a tout le monde, met en avant les 50 ans de Domisol, qui avant s’appelait AEMPA et donc Pierre Rué, légende vivante du mutualisme et de la résidence Malot (administrateur de DOMISOL pendant 39 ans et 53 ans administrateur de la mutuelle), est aujourd’hui présent au repas.

 

 

 

Jean Pierre Emorine se dit l’héritier de ces 50 années et explique que malgré les contraintes budgétaires de plus en plus dures, Domisol apporte aux résidents des services à hauteur de leurs attentes.

 

 

En cette année d’élection il n’a qu’un vœu à formuler c’est que les budgets publics puissent venir alimenter vraiment les finances de tous les établissements et résidences accueillant des seniors.

 

 

C’est pour lui à l’Etat de faire en sorte que les personnes âgées et leurs familles n’aient pas de problèmes pour financer leur fin de vie de manière décente. Il n’est pas normal pour Jean Pierre Emorine que certaines familles doivent se priver pour que les parents aient un hébergement et des soins décents.

 

 

 

Il remercie la municipalité d’être venue en nombre, il se félicite de la présence de Mme le Maire, une visite toujours bien venue dit-il.

Mme le Maire, Marie Claude Jarrot, après avoir remercié le Président Emorine, remercié tous les résidents présents pour ce qu’ils ont fait pour la ville tout au cours de leur vie, précise que pour elle il existe bel et bien une obligation de permettre au seniors un accès à un hébergement décent, un accès à des lieux de vie comme ici.

 

 

 

Pour elle il y a lieu de veiller à ce que la finance, les fonds de pension, ne viennent pas, avec leur recherche de dividendes et d’optimisations fiscales, renchérir inutilement les coûts des établissements et pénaliser les seniors qui n’ont que de petites retraites, et surtout leurs familles.

Elle en appelle à la responsabilité de l’état pour prendre en charge décemment ses seniors. Elle adapte une des phrases cultes de Nelson Mandela «Une société qui ne s’occupe pas de ses enfants n’est pas une vraie nation » en y substituant les seniors aux enfants, mais le fond reste le même.

Elle liste les problèmes que les résidents lui ont confiés lors de ses vœux à chaque table. En particulier le problème de l’arrêt bus proche de l’établissement. Jean Pierre Emorine rappelle que cela fait 10 ans qu’il réclame cet arrêt. Mme le Maire charge Gérard Gronfier de régler ce problème avec la CUCM.

 

 

 

Sa conclusion est pleine d’empathie « Prenez bien soin de vous, bonne année, bonne santé, bon appétit ! »

 

 

 

Dans un balai bien réglé, tous les résidents sont servis en douceur, avec le sourire, (pourrait-il en être autrement à Henri Malot ?) par l’équipe de la résidence.

 

 

Un verre de l’amitié réunit pendant ce temps les élus et les responsables de Domisol.

 

 

 

Gilles Desnoix

 

 

marlot 1201175

 

marlot 1201172

 

 

marlot 1201173

 

 

marlot 1201174

 

 


marlot 1201176 marlot 1201177

 

 

marlot 1201178

 

 

marlot 1201179

 

 

marlot 12011710

 

marlot 12011711

 

 

marlot 12011712

 

 

marlot 12011713

 

 

marlot 12011714

 

 

marlot 120117135jpg

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer