Autres journaux :



vendredi 6 octobre 2017 à 06:28

Social – Fermeture annoncée d’Eolane à Montceau…

les salariés préparent la riposte ! Un plan d'action précis et détaillé !



 

 

Après une première action, hier jeudi, avec le rassemblement de plus des 2/3 des salariés, les représentants du personnel d’Eolane n’entendent pas baisser les bras.

 

D’ores et déjà tout un plan d’action a été étudié et proposé aux salariés….

 

 

A 11 heures hier, plus de 60 salariés se sont réunis devant les grilles de l’entreprise de la zone Sainte Elisabeth.

 

Là et comme vous avez pu le lire hier midi, MM. Alain SCHLEICH , Alexandre RAYMOND et Franck CALABRESI, tous CGT, ont pris la parole pour résumer les informations, obtenuesjeudi  lors d’un comité de groupe. Des représentants du personnel qui ont confirmé que la direction prévoyait la fermeture des trois sites sur 3 ans : Vailhauquès en 2018, Roncq en 2019 et Montceau en 2020. A noter encore que l’usine de Montceau emploie 90 personnes en CDI et une quinzaine en CDD.

 

De ce fait et dans la foulée de cette première action, un plan d’action a été proposé, plan qui est présenté ainsi :

 

 

En préalable, ce qui a commencé aujourd’hui est la convergence des salariés vers des objectifs communs, avec une participation active :

 

 

– des salariés eux-mêmes

 

 

– des représentants du personnel

 

 

– du syndicat CGT, union locale et départementale

 

 

– des experts du CE et du CHSCT

 

 

– de la municipalité, sans doute prochainement de la communauté urbaine

 

 

Un plan d’action par étapes.et des questions : 

 

 

Suite au comité de groupe d’hier, le calendrier est déjà perturbé, à peine une semaine après les annonces initiales.

 

 

– pourquoi le direction n’a t-elle pas annoncé dès la première réunion l’ordre de fermeture des sites ?

 

 

– en disant textuellement :  » Valhauques en 2018, Roncq en 2019 et Monceau ensuite « , la direction voudrait faire entendre Montceau en 2020 ! Pourquoi ?

 

 

Seul le site de Montceau a réagi face à ce projet avec une volonté de se faire entendre. Voudrait-on minimiser l’impact médiatique ?« 

 

A suivre…

 

 

Annabelle Berthier

 

 

 

eolane 0610174

 

 

eolane 0610172

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer