Autres journaux :



dimanche 31 décembre 2017 à 07:03

Histoire locale : le canal du Centre de Digoin à Chalon, de la Loire à la Saône…

... "contribution" d'un fidèle lecteur !



 

Une « contribution » qui date déjà de quelques temps (malheusement « tombé dans les SPAMS) mais qu’il nous a semblé utile de vous faire partager, aujourd’hui.

 

Nos lecteurs ont beaucoup de talent(s), y compris d’être, pour certains de véritables historiens. Des historiens qui s’intéressent à leur ou plutôt notre histoire locale. 

 

 

 

Nous n’en voulons pour preuve que cette « contribution » à ce site de M. Serge Roigt, celui-ci nous a adressé ce texte, les illustrations étant : soit des cartes postales de notre collection personnelle, soit des photos d’archives réalisées par nos soins.

 

 

 

Cela étant, le texte de notre lecteur..

 

 

« Allons faire un tour du côté d’Ecuisses, au musée péniche «  l’Armançon », et voici que se déroule l’histoire de ce canal mis en eau au début de la Révolution française après 10 ans de creusement et de maçonnerie, du fait de 1000 hommes armés de pelles de pioches et de brouettes, placés sous la férule de l’ingénieur Gauthey…Il s’agit de rapprocher les fleuves Saône du côté Méditerranée et Loire du côté Atlantique au moment où la voie terrestre est incommode et sillonnée de carrioles tirées par des ânes….

 

 

On renonce à canaliser les rivières Dheune et Bourbince, dont les vallées seront occupées par un nouveau cours d’eau de 114 kms jalonné d’ouvrages d’art (81 écluses, 55 aqueducs, 62 ponts, 13 réservoirs d’alimentation en eau )..On gravit et descend les pentes comme on le ferait avec des marches d’escalier..6 à 8 kms à l’heure, pas plus !…On se sert des lacs naturels existants comme réservoirs principaux, de nouveaux bateliers se font jour, les « canalous », préposés au halage des péniches, d’abord à la force  des bras, avec le concours d’animaux de traits par la suite , enfin d’engins à moteur.. L’aventure initiale se poursuit avec la Révolution industrielle fin 19ème siècle…

 

 

Forges du Creusot, de Gueugnon, charbon de Blanzy- Montceau , tronçons de bois, tuilerie-céramique, fours à chaux, sont autant de données exigeant des aménagements structurels du canal, au delà des désenvasement et réempierrage courants : Changement de gabarit (Freycinet), rehaussement de ponts, approfondissement du cours, entretien des rigoles inter bassins d’alimentation-canal,81 écluses ramenées à 61, optimisation des chargements comme par exemple la dépose directe du charbon sur le pont des bateaux à partir du lavoir des Chavannes…

 

Familles de mariniers embarquées, certes à l’étroit, bars de la marine et lieux d’accueil attenants… L’existence ne s’est donc pas confondue avec un labeur éprouvant : Bateliers, lavandières et autres riverains cohabitent au mieux, paieront comme le reste de la Nation un lourd tribut à la Grande Guerre, et finiront par perdre la bataille de la concurrence du chemin de fer et de la route au seuil des années 1950, la crise des charbonnages y concourant quelque peu..

 

Le peuple du canal sera-t-il plongé dans le somnambulisme d’un grand rêve écroulé ? Voulant vivre au pays, il en fera valoir la beauté des sites et des voies vertes, la saveur de sa gastronomie, la foi à l’origine de ses édifices romans…Dépositaire d’un savoir faire des aînés, ce peuple le transmettra aux visiteurs de l’Europe tout entière( mais à peine 800 à 2360 passages annuels), navigant au rythme lent des embarcations, afin que ceux ci témoignent à leur tour de cette alliance de l’argile, du calcaire , de l’eau, du charbon de terre, du fer et de la flamme, de la lutte contre la rareté et de la peine des hommes.

 

 

Serge ROIGT

 

 

Références :

 

-La Physiophile ,58 quai jules Chagot ateliers du jour 71300 Montceau les mines

 

-Canal du Centre Association 2,rue de la gare,71210 Ecuisses

 

-Revue des sociétés Généalogiques de Bourgogne, 115 rue des Cordiers 71000 Macon

 

-Office du tourisme de Montceau les mines quai Général De Gaulle

 

-Conseil régional de bourgogne 17 bd de la Trémouille 21035 Dijon

 

-Chambre de commerce et d’Industrie BP 60190 Chalon sur sâone 71105

 

-Voies navigables de France 13 avenue Albert 1er 21000 Dijon

 

La photo ci-dessous veait illustrer un autre article que nous devons à un autre lecteur. Pour mémoire, son article dont il est question :

 

 http://montceau-news.com/montceau_et_sa_region/403959-un-lecteur-ultramarin-amoureux-de-montceau.html

 

 

 

port Montceau 09 08 17

 

 

ecluse-22-09-16

 

 

 

 


 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Histoire locale : le canal du Centre de Digoin à Chalon, de la Loire à la Saône…”

  1. gilbert71 dit :

    que reste -t-il du musée du canal ?de la péniche ?