Autres journaux :



jeudi 1 février 2018 à 09:51

Après la journée d’action de mardi (Montceau-les-Mines – Social)

Un directeur d'EHPAD solidaire de ses employés



 

 

Le directeur de l’EHPAD Germaine Tillion est à l’écoute de ses employés et des résidents.

 

 

Pietro Gangi est directeur de l’EHPAD Germaine Tillion depuis 2014. Il connait bien cet établissement où il a commencé à travailler comme infirmier coordinateur en 2011.

 

Jeune directeur (il n’a que 34 ans), c’est un homme ouvert à tous, très à l’écoute des problèmes de ses employés. De la même façon, il est soucieux du bien-être des résidents.

 

«J’ai tenu hier à être présent avec les personnels, les représentantes des familles et même Jeannine, résidente très impliquée dans le fonctionnement de son EHPAD qui représentait les autres résidents. Je suis solidaire de ces personnes dont je partage le quotidien ; je comprend leur colère et leur désarroi. 

 

A l’EHPAD, nous hébergons 70 résidents, dont une majorité est très dépendante. Pour s’occuper de ces personnes, l’EHPAD emploie 50 salariés, tous emplois confondus. Il est vrai qu’en déduisant les emplois adminstratifs, les cuisines, la lingerie, les médecins et la psychologue, le nombre d’employé(e)s en contact direct avec les résidents est moins important. Nous en sommes conscients et le problème de l’embauche de personnel est récurent à l’ensemble des EHPAD.

 

Pour financer nos activités, nous disposons de trois sources de financement :

 

L’ARS (traduisez l’Agence Régionale de Santé ) finance les soins.

 

Le Conseil départemental prend en charge les frais liés à la dépendance.

 

C’est le paiement par les résidents du « ticket journalier » qui finance les frais d’hébergement. Même si la facture mensuelle proche des 2000 € par résident paraît élevée, elle compense difficilement ces frais.

 

La masse salariale représente 80% du budget de fonctionnement.

 

Je précise que les salariés bénéficient des avantages du généreux régime des Mines avec 14 mois de salaire et des congés plus importants. Cela a un coût important.

 

Notre EHPAD est géré par Filièris, l’ancienne CARMI, très connue sur le Bassin Minier. Cet organisme dépend de la caisse de sécurité sociale des Mines.

 

Le budget des dotations de fonctionnement allouées par l’ ARS et le Conseil départemental n’a pas éété revalorisés depuis 2008. D’où les difficultés d’embauche de personnels supplémentaires. Car les coûts de fonctionnement ont augmenté.

 

Par contre je souhaite revenir sur les propos tenus hier par les représentantes du personnel.

 

Même s’il est compliqué de remplacer les absents ( pour maladie par exemple) nous y parvenons et disposons d’un fichier de personnel spécialisé compétent. »

 

Monsieur GANGI précise que les grévistes ont rejoint la mairie en fin d’après-midi pour être reçus par Madame Marie-Claude Jarrot.

 

François D.

 

 

 

Gangi 010118

 

 

gangi 0101181

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer