Autres journaux :



jeudi 15 mars 2018 à 14:38

Réactualisé à 19 h 50 – Social – Journée nationale d’action

... les retraités et des salariés des Ehpad et de l’aide à domicile dans la rue ! 6 syndicats réunis à Montceau-les-Mines devant la mairie



 

 

 

 

Ce jeudi après-midi devant la mairie de Montceau-les-Mines, six syndicats avaient invité la population à se rassembler afin de dire non à la baisse du pouvoir d’achat des retraités. Et la mobilisation a été réelle, puisque ce sont quelques 200 personnes qui se sont réunies.

 

Ainsi parmi les représentations syndicales représentées, l’on pouvait voir FO, la CFTC, CFDT, la CGT, la FGRP et le FSU.

 

 

Cette manifestation s’inscrivait dans un appel plus vaste au niveau national, suivi par ailleurs en Saône-et-Loire où des rassemblements ont eu lieu à Mâcon, Chalon-sur-Saône et Montceau-les-Mines.

 

 

Objectif : le retrait de l’augmentation de la CSG

 

 

Cette augmentation conduit en effet à la baisse des retraites, lesquelles sont déjà gelées depuis avril 2016.

 

 

Les représentants syndicaux ont rappelé leur rencontre avec le député Gauvain le 3 mars dernier. Ce jeudi matin, ils avaient décidé de se rendre dans les bureaux de Pôle emploi pour s’inscrire sur la liste des demandeurs d’emploi : «  afin d’augmenter le pouvoir d’achat ».

 

 

Donnant aussi la parole au personnel des EHPAD, les ayant rejoint, ils ont déclaré : « On reconnaît la politique d’un gouvernement à la manière dont nos anciens sont traités. » Et de poursuivre : « Le personnel est stressé, en difficulté. Ils ne peuvent assurer décemment les soins. Un autre aspect qui est lié au système de santé porte sur les personnels d’aides à domicile. Ce secteur connaît une grande restructuration. Ici il y a des militants de DoMiSol, des filles des EHPAD ».

 

 

Christelle a pour sa part témoigné son quotidien : « On voit tous les jours les moyens des retraités baisser. Beaucoup de personnes renoncent à des droits car ils ne peuvent pas payer le restant dû. On nous demande d’assurer le volet humain et social en nous demandant d’aller de plus en plus vite. L’aide à domicile attend depuis 10 ans pour avoir des rémunérations au-dessus du SMIC. On n’est pas des machines ».

 

 

Du personnel de l’EHPAD de Mont Saint Vincent témoigne aussi : « On a fait une action le 30 janvier. Des collègues et des résidents sont descendus dans la cour. Il y a une infirmière en poste de 12h pour 55 résidents. On nous répond qu’on va réduire le nombre de remplacement. C’est une chaîne sans fin. Alors on vient par solidarité pour les collègues ».

 

 

Des retraités de la fonction publique en colère

 

 

La Fédération Générale des Retraités de la Fonction Publique (FGRFP) crie au scandale : « On nous avait recruté pour un contrat et nous partons en retraite avec un autre. Les élus ne souhaitent pas nous rencontrer. Mais ils disent qu’ils nous demandent une solidarité avec les plus jeunes. »

 

 

Et de conclure : « La société dans laquelle nous vivons, n’est pas celle pour laquelle nous avons œuvré. »

 

 

La Fédération Syndicale Unitaire (FSU) a quant à elle complété le propos sur la solidarité vis-à-vis des jeunes : « Si on nous enlève du pouvoir d’achat, comment pouvons-nous aider nos jeunes ? »

 

Et de poursuivre sur le discours du gouvernement : « Le gouvernement met en avant le déficit budgétaire pour imposer des baisses. Sur les 20 dernières années, les 10 premières fortunes de France ont vu leurs revenus augmenter de 950 %. Il s’est trouvé une majorité parlementaire pour suivre les mesures du gouvernement. Fin janvier, les retraités ont pu voir la baisse de leurs retraites. »

 

 

Et de conclure : « Non à la baisse des pensions. Non à la hausse de la CSG. Soyons tous solidaires ».

 

 

Le 22 mars, un nouveau rassemblement est proposé.

 

 

Le Président du CODEF appelle à la mobilisation

 

 

Celui-ci a appelé à rester mobiliser pour l’hôpital et notamment la chirurgie. Il a indiqué que selon lui : « Madame Jarrot a renoncé à défendre la chirurgie pour un bassin de vie de 105000 habitants. Ce qui compte c’est que l’hôpital reste avec des urgences H24 a dit Madame Jarrot ».

 

 

Et de poursuivre : « Ce qui compte pour le gouvernement actuel, c’est la rentabilité partout. Bientôt il n’y aura plus rien. »

 

 

Aussi le Président du CODEF a appelé à un grand rassemblement devant la mairie de Montceau-les-Mines le samedi 24 mars pour dire non à la fermeture de la chirurgie. Selon lui c’est une aberration de fermer la chirurgie, car les structures environnantes ne pourront pas absorber les 6000 actes réalisés au sein de l’hôpital de Montceau-les-Mines.

 

 

Et d’autres de renchérir : « Madame Jarrot nous a trahi, c’est clair. Madame Jarrot, Trahison, Madame Jarrot, Démission. »

 

 

Le rassemblement s’est achevé sur les inquiétudes autour de l’emploi du secteur industriel avec les inquiétudes concernant notamment Eolane.

 

 

Les syndicats ont rappelé leur prochaine mobilisation la semaine prochaine à Mâcon dès 14h30 le 22 mars. Des convois devraient partir en fin de matinée de Montceau-les-Mines.

 

 

Annabelle Berthier et Emilie Mondoloni

 

 

 

ret 150318

 

 

 

 

ret 1503182

 

 

 

ret 1503183

 

 

 

ret 1503184

 

 

 

 

ret 1503186

 

 

 

 

ret 1503187

 

 

 

 

ret 1503188

 

 

man 1503183

 

 

 

 

 

man 150318

 

 

 

man 15031816

 

 

man 15031817

 

 

 

 

 

 

 

man 1503184

 

 

 

man 1503185

 

 

 

man 1503186

 

 

 

man 1503187

 

 

 

man 1503188

 

 

 

man 1503189

 

 

 

man 15031810

 

 

 

man 15031811

 

 

 

man 15031812

 

 

 

man 15031813

 

 

 

man 15031814

 

 

 

man 15031815

 

 

 

 

 

 

 

 

man 1503182

 

 

 

man 1503181

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




6 commentaires sur “Réactualisé à 19 h 50 – Social – Journée nationale d’action”

  1. cervap dit :

    je peux comprendre ce mécontentement,

    mais on ne peux pas gagner autant que quand on tyravaillait

    j’estime que tout le monde y compris les retraités doivent contribuer au redressement de la France

    nos retraités sauf cas vraiment spécial ne sont pas riche, mais sont loin d’etre pauvres aussi

    alors un peu de solidarité
    je ne veux pas créer un clivage generationel, mais franchement cette génération est quand même loin d’etre a plaindre

    maintenant allez y répondez moi et faites vous plaisir

    PS:
    au tour des cheminots de faire des efforts

  2. filou dit :

    Bonjour, il est facile de dire qu’il faut redressé la France .mais comment allons nous faire ? Dans cinq ans nous allons tout perdre nos avantages . vous dites que les retraités ne sont pas à plaindre . mais ils gagnent combien par mois ? Sachant que se soigner est de plus en plus dure . avez – vous 2400 euros par mois à dépenser pour vous héberger en ehpad ? et ou allez-vous vous faire soigné si tous les petits hôpitaux ferment .Et qu’ allez-vous faire si l’ A P A disparait ? OU allez- vous vous faire soigné ? Chalon , Macon , Lyon Dijon ? , pour les opérations et après retour à domicile ! moins de travailleurs dans tous les secteurs moins de cotisants pour la retraite le chômage donc moins de pouvoir d ‘ achat pour moins investir donc pas d’ investissement pas de travail et nous allons à la ruine du pays .

  3. zezette71 dit :

    Bonsoir,
    Sans gagner autant que lorsqu’on est en activité ce serait bien quand même de vivre décemment et non pas être obligé d’acheter toujours tout ce qui est moins cher donc de qualité moindre ou bien en promo.
    Moi j’ai travaillé 43 ans, mes premières vacances j’avais 35 ans et ce n’était pas tout les ans, aujourd’hui aux infos en novembre, en décembre, en février, en avril, en mai, juillet et août on ne cesse de nous montrer les bouchons sur les routes pour des départs en vacances , je ne pense pas que ce soit que des retraités !
    J’ai aussi entendu qu’il ne fallait pas que l’on se plaigne car les retraités étaient propriétaires de leur logement (ce n’est pas le cas de tous), peut-être devrions-nous vendre et distribuer.
    Cette maison elle était destinée à nos enfants après notre départ mais je crois malheureusement qu’elle servira à payer une maison de retraite en cas d’obligation.
    Maintenant la génération en or comme certains disent, elle a pour certains aidé des parents elle aide ses enfants et pour mon compte les petits enfants.
    On m’a toujours dit que nous cotisions pour payer les retraites de nos parents et que nos enfants paieraient pour nous, je constate qu’il faut maintenant que je paie pour ceux qui travaillent.
    Comme j’ai entendu récemment : « ces vieux il faudrait les tuer à la naissance »
    On en est pas loin.
    Allez courage il nous reste quelques sous.

  4. fanfan dit :

    Bonsoir,
    Le Président du CODEF ne doit pas dire que Mme le Maire a renoncé à défendre la chirurgie, car elle sait très bien que le bassin de vie de plus de 100000 habitants a besoin de sa chirurgie de ses urgences, en un mot de son Hôpital. Elle attend que ces collègues maires du bassin se manifestent également, car nous Montcelliens(nes) nous constatons que ce n’est pas leur première préoccupation.
    Mme le Maire doit remettre le bébé dans les bras de M. le député et de Mme sa suppléante , car ils sont proches de l’homme qui dirige tout?
    Bonne soirée;
    J.F.G.

  5. Kikidilui dit :

    Pour redresser la FRANCE…il faudrait déjà arrêter de donner tous azimuts,surtout avec 2400 milliards de dette.Arrêter de soigner gratuitement ceux qui viennent de je sais où…arrêter de faire grève quand l’entreprise publique est en déficit..;hôpitaux,SNCF avec 46 milliards de déficit…et qui se permettent de taper sur les caisses de retraites du privé,parce-que les leurs n’arrivent plus à payer les avantages mirobolants de leurs employés…et surtout arrêter de taper sur les entreprises privées,surtout quand on ne comprend pas comment fonctionne une entreprise…privée…etc..etc…