Autres journaux :



vendredi 27 avril 2018 à 05:32

Syndicat Encadrement Mines CFE-CGC (Montceau)

Les gouvernements se succèdent mais les problèmes demeurent






 

 

L’assemblée générale du Syndicat Encadrement Mines CFE-CGC a tenu son assemblée générale ce jeudi, à la maison de quartier du Bois du Verne. Le président M. Zuddas a excusé les représentants fédéraux, retenus au Conseil d’administration Can à Paris. Présent à cette assemblée, Michel Tramoy, élu montcellien.

 

 

 

Tour à tour, ont été évoquées les différentes réformes du Régime Minier à travers la CARMI et L’ANGDM, un point a été fait sur les sujets et actions juridiques en cours (Avnat), le prélèvement à la source au 1er janvier 2019 et la fusion Agirc-Arcco.

 

 

« Ce qui suit, n’a rien de politique, il ne s’agit que d’un constat » dira le président. Ajoutant :

 

 

« Comme vous le constatez, les gouvernements se succèdent, mais nos problèmes demeurent, voire s’accentuent : perte de pouvoir d’achat, diminution de la qualité de l’offre de soins, moins de remboursements de médicaments et d’actes, suppression de droits statutaires : la liste est longue, nous pourrions en rajouter ».

 

 

Gel des retraites sous Sarkozy, maintien du gel sous Hollande, et maintenant diminution sous Macron 1,7% de CSG en plus représente 1,85 % de retraite en moins !

 

 

Les retraités sont des nantis

 

 

Cette fois ci la couleur était annoncée, elle est confirmée par les paroles et les actes de nos élus : les retraités d’aujourd’hui sont des nantis.

« Mais soyez fiers le Président nous a dit merci ! Avec ça nous pouvons acheter notre pain ! ».

 

 

« Nous avons rencontré plusieurs fois notre député à qui nous exposons nos doléances, il nous écoute, mais nous ne sommes pas certains qu’il ait le pouvoir, ni même la volonté à changer le processus engagé. De plus, nous passons beaucoup de temps à lui expliquer ce qu’est le régime minier et les difficultés des retraités (tous ne sont pas logés à la même enseigne) ».

 

 

Les clés du camion à des apprentis

 

 

« Vous ne pouvez-vous imaginer, le nombre de coup de téléphones, mails, messages vocaux à son secrétaire, qui sont restés sans réponse » se désole le président du Syndicat. Concluant : « Voilà le résultat lorsque l’on donne les clefs du camion à des apprentis ».

 

 

Actions sanitaires et sociales

 

 

Pour l’Agence Nationale de Gestion des Droits des Mineurs (ANGDM) concernant l’Action Sanitaire et sociale, les différentes prestations sont accordées selon les clauses d’un règlement national. Le montant de l’aide résulte d’un barème national, selon les conditions de ressources du foyer fiscal : à savoir le revenu brut global de l’année N-2.

 

 

Pour les conventions foyer -logement, cela s’adresse aux affiliés qui bénéficient du droit au logement, qui n’ont pas perdu le droit réglementaire au logement à titre gratuit et qui résident ou souhaitent résider dans une résidence foyer logement.

 

 

Convention de gestion

 

 

L’ANGDM après avoir signé une convention de gestion avec la résidence, prend en charge les loyers des ayants-droit.

 

 

Cela concerne les résidences suivantes : les Tilleuls à Saint-Vallier, Henri Malot à Montceau, Louis Veillaud à Sanvignes, Jean Rostand à Blanzy, les Peupliers à Montceau.

 

 

Régime minier Carmi

Recrutement des professionnels de santé

 

 

 

Le problème du Syndicat, malgré un centre de santé neuf, reste le recrutement des professionnels de santé. Ce qui est un problème national à la majorité des régions. Certains mettent cela sur le fait du numérus clausus, ce qui n’est pas forcement la réalité.

 

 

Car ce numerus clausus intervient lors de l’entrée en faculté de médecine, mais après cette entrée les étudiants en médecine bifurquent vers une spécialité. Par exemple, il y a plus de dermatologues dans les Alpes Maritimes que dans toute l’Allemagne réunie.

 

 

 

Devenir de la pharmacie minière

 

 

 

Deuxième souci pour les adhérents, le devenir de la pharmacie minière. En effet, elle ne pourra survivre qu’avec les seuls affiliés du régime minier. Aussi, ils demandent l’ouverture raisonnée aux patients du régime général qui consultent dans le centre, mais ne peuvent utiliser cette pharmacie.

C’est un des sujets que le syndicat essaie de défendre avec beaucoup de difficultés. Quand ils ont la possibilité de rencontrer le député, leurs responsables fédéraux et eux-mêmes soulèvent le problème dans les instances : CARMI et CAN. Et ils obtiennent toujours la même réponse : cela dépend d’une décision politique.

 

 

100% de prise en charge avec la carte Vitale

 

 

Une bataille qui est menée par A. Cuvillier. A savoir une carte vitale garantissant à 100% la prise en charge des remboursements des frais de pharmacie et les visites chez les professionnels de santé en dépassement d’honoraires

 

 

 

cfe 2704182

 

 

cfe 2704183

 

 

cfe 2704184

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer