Autres journaux :



vendredi 10 août 2018 à 06:25

Quand le centre-ville de Montceau-les-Mines devient un monceau de sacs poubelles…

Le "coup de gueule" d'une lectrice...



 




 

 

« Il est certain que le ramassage des poubelles  présente un réel problème y compris dans notre ville.

 

Depuis l’installation des bacs à ordures, je peux que constater les désagréments que cela génère pour les habitants de devoir gérer  leurs déchets et voir les trottoirs encombrés de cartons, de sacs poubelles éventrés en train de se déverser et répandre emballages alimentaires, fermentescibles et autres sur le sol. Déjà la vue puis les odeurs et enfin tout ce que ces sacs attirent comme guêpes, mouches, oiseaux, rats et souris, chats et chiens sans parler de l’hygiène et des risques encourus pour la santé.

 

 

On peut dire également que cela relève de la responsabilité de chacun de  respecter les consignes pour jeter les sacs dans les bacs. Seulement voilà, c’est loin d’être évident. En effet, l’ouverture des bacs jaunes est de 15 cm x 28 cm et ceux vers la gare  présentent une difficulté supplémentaire pour certaines personnes vue la hauteur des conteneurs : le jaune, ouverture de 19 cm x 40 cm à 1,40 m du sol et le noir, 35 cm x 60 cm à 1,32 m du sol. Ce qui permet de jeter vraiment peu de choses à la fois. J’ai une grande famille donc beaucoup de sacs et muni d’un gant, je déverse poignée par poignée dans le bac jaune, ce qui me demande du temps. Je peux comprendre également  que bien des personnes ne puissent le faire ou ne veulent le faire avançant de multiples raisons y compris la taxe liée aux ordures ménagères.

 

 

 

Alors comment faire ? Enlever les bacs comme ceux qui ont été enlevés Rue du Dr Jeannin à la demande des habitants du quartier lors d’une entrevue avec vous, Madame le Maire : c’est juste déplacer le problème dans une autre rue (photo Rue Larmartine) tout en ayant quand même des sacs de poubelles posés à l’emplacement des bacs enlevés.

 

 

 

Bien sûr que les habitants du fond de la ville rouspètent et téléphonent à la mairie pour entendre de s’adresser à la Communauté Urbaine.

 

 

 

Et c’est ici que je réagis. Les habitants de cette ville ont voté en 2014 leur maire qui a pour fonction de les aider et de  leur assurer une bonne qualité de vie à tout niveau. Je peux comprendre pleins de choses dans les difficultés municipales et communautaires. Que peut-être, le ramassage des sacs et cartons est un casse-tête pour vous Madame le Maire. Mais cela fait partie de vos fonctions, vous avez été élue avec  un programme ambitieux si je me souviens de « redynamiser le centre-ville » et les sacs poubelles en font partie.

 

 

 

Centre-ville qui existe grâce aux commerçants. Eux aussi rencontrent des difficultés avec leurs cartons et leurs sacs. Pas de conteneur, interdiction de mettre leurs cartons le jeudi soir sous peine d’être verbaliser si leur nom est mentionné. C’est loin de les aider avec en plus voir passer des rats devant leur boutique en pleine journée !!!

 

 

 

Qui décide de tout cela ? Vous, Madame le Maire ou la Communauté Urbaine ? Personne de cette ville a élu comme maire la Communauté Urbaine mais beaucoup vous ont élu pour les aider, les soutenir, les défendre, les sécuriser. Sauf qu’en ce qui concerne les ordures de la ville, je peux que constater un transfert de charges et responsabilités sur la Communauté Urbaine. Alors que les électeurs et j’en fais partie sont des contribuables qui paient leur impôt servant d’une manière ou d’une autre à rémunérer les personnes qui les représentent, donc vous Madame  le Maire. Ils attendent en retour l’exécution les charges et responsabilités liées à votre fonction. 

 

 

 

Rénover la place de la mairie pour le confort de vos électeurs m’interpelle quand je suis à même de constater la dégradation du centre-ville principalement Rue Carnot avec des trottoirs sales et endommagés, des parterres plus en herbe qu’en végétaux et des dépôts d’ordures de tout genre aux quatre coins de la ville. Sans parler de tous les « faits divers » dégradant, endommageant, brûlant, saccageant les biens des personnes et de la ville amenant une insécurité et une colère des victimes.

 

 

 

Et là encore, qui est censé assurer le bon fonctionnement d’une ville,  la sécurité de ses habitants et le maintien d’une bonne qualité de vie sinon  vous Madame le Maire avec vos devoirs et obligations.

 

 

 

Vous êtes à la tête de la ville pour encore beaucoup de jours mais si peu de temps avant les prochaines élections. Vous aviez promis beaucoup de choses mais il reste si peu de temps… Envisager l’avenir sans régler le présent est voué à bien des obstacles entravant toute évolution voire toute réélection et les sacs poubelles en monceaux dans les rues vont à l’encontre de l’image d’une ville florissante, sécurisante et en bonne santé. »

 

 

 

 

 

 

poubelles 1008182

 

 

 

lec 090818

 

 

poubelles 1008183

 

 

poubelles 1008184

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




4 commentaires sur “Quand le centre-ville de Montceau-les-Mines devient un monceau de sacs poubelles…”

  1. Le Montcellien dit :

    Très joli texte;mais encore une fois: la faute à qui? Posez vous les bonnes questions au lieu de trouver des pseudo responsables.Dans certains quartiers il n y a aucuns soucis;les aires sont propres et les gens sont respectueux;et je sais de quoi je parle car j habite également en centre ville.
    La Communauté Urbaine n y est pour rien ; et Mme le Maire non plus.

  2. la saule71 dit :

    C’est incroyable, ce n’est pas de la faute des politiques si les gens sont sales et irrespectueux. Interrogez vous plutôt sur le manque de civisme de vos voisins qui sont également vos concitoyens ….

  3. 43anandree7 dit :

    moi je dis: simplifié le dépot d »ordures avec les bacs, facilité l’accés à la dechetterie, en un mot revenir à ce qui fonctionnait auparavent.

  4. Doisneau dit :

    Il VA FALLOIR mettre une surveillance caméra sur chacune des poubelles parce que !!!! Je ne vois pas comment les gens ici peuvent changer, c’est trop tard.