Autres journaux :


dimanche 21 juin 2015 à 06:54

Blanzy

René Bobin a reçu les insignes de Chevalier dans l’ordre de la Légion d’honneur



 

 

René Bobin a reçu les insignes

 

 de Chevalier dans l’ordre de la Légion d’honneur

 

 

Beaucoup de monde à la Salle Coluche de l’EVA en ce samedi après midi pour la remise officielle des Insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur à René Bobin.

 

 

 

Les Personnalités :

 

– Le Député Claude Sirugue,
– Le Maire de Blanzy, Hervé Mazurek,
– Le Général Michel Cheminal, Président départemental de la Société des membres de la Légion d’Honneur,
– Le Colonel Joseph Garruchet, Président de la Société des membres de la Légion d’Honneur Le Creusot – Montceau,
– André Quincy, Président de Mémoire et Fraternité, Officier de la Légion d’Honneur,
– Marie Claude Jarrot, Maire de Montceau,
– Roger Burtin, Maire de Mary,

– De nombreux Présidents et représentants d’Associations mémorielles et d’Anciens Combattants et Résistants,
– Des compagnons d’armes, Roger Joly, André Emorine et l’épouse de Gaston Dubois

 

 

 

C’est Hervé Mazurek, le Maire qui prit la parole pour dire l’Honneur qui était le sien d’ouvrir cette cérémonie qui allait rendre hommage à ce Blanzynois « qui eut le courage, à un moment les plus sombre de notre histoire de se lever afin que la devise « Liberté, Egalité, Fraternité » brille à nouveau sur le fronton de nos Mairies. Au-delà de ses actes de bravoure, il faut retenir le message d’espoir qu’il nous laisse, cette leçon de vie pour toutes les générations. » .

 

 

Le Général Cheminal dans son allocution fit un historique très détaillé de la Légion d’Honneur, depuis son origine jusqu’à nos jours et insista sur le rang de plus Haute Distinction nationale qu’elle a dans la République, dans la Nation.

 

André Quincy, avant d’épingler les Insignes de Chevalier dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur fit l’éloge de René Bobin et rappela ce que furentsla vie et ses engagements alors qu’il avait tout juste 19 ans en 1943.

 

 

« René Bobin est né à Blanzy le 18 mai 1924… (…) … comme son père il est embauché aux mines de Blanzy, au puits Saint Louis à l’âge de 14 ans. Il a 15 ans lorsque la guerre éclate. Dans la famille Bobin, on n’a jamais accepté la défaite, l’occupation allemande et la collaboration. Comme ses 5 frères, il adhère, sur son lieu de travail, en 1943, à un réseau de résistance et avec ce groupe de jeunes mineurs, il commet dès début 44 de nombreux sabotages de voies ferrées, participe à la récupération de parachutages, distribuent tracts et journaux, et tout cela en courant les plus gros risques… (…)… il rejoint le Maquis de la Grande Verrière pour ne pas exposer davantage sa famille et dans un groupe de jeunes maquisards (les J3), il prend le pseudo de « Picheline »et participe à de nombreux combats, opérations de harcèlement, actions de sabotage et ce jusqu’à la libération définitive de la Saône et Loire ».

 

 

André Quincy cita quelques unes de ces actions :

 

– Bataille de Mont Saint Vincent – Mry le 10 juin 44 qui s’est terminée par le massacre par les Nazis de 10 habitants de Mary
– Azé le 10 juillet 1944
– Cluny le 11 août 44 où son camarade Bec est mortellement touché,
– Sennecey le Grand,
– Parizenot le 5 septembre,
– Le Bassin Minier les 5 et 6 septembre 44
– Autun le 8 septembre, au cours de ces combats, plusieurs amis de René sont morts (Albert Staimesse, Robert Goyard et Jean Thevenet.

 

 

René Bobin était un maquisard devenu spécialistes des sabotages de pont et de voies ferrées entre Blanzy et Paray le Monial.

 

André Quincy poursuit : « Le 3 juillet 1944, avec son groupe, René a détruit le pont du chemin de fer de Blanzy, Route de Montchanin. Lorsque le dispositif fut en place (120kg de dynamite), les maquisards s’aperçurent qu’un camion ennemi arrivait par la levée du canal. René décida alors de raccourcir la mèche de moitié pour piéger le camion…Opération réussie. Le pont a sauté au bon moment, 7 soldats allemands ont été tués ainsi, hélas, que le chauffeur du camion réquisitionné, 8 soldats allemands ont été grièvement blessés…Mais, René Bobin n’a pas eu le temps de s’éloigner suffisamment…Il a été fortement commotionné avec éclatement des tympans. Il restera sourd quelques semaines et subira par la suite 2 opérations chirurgicales. Resté malentendant, cette blessure entraînera une invalidité de 40% au titre de la guerre 39 – 45. »

 

 

René Bobin, pendant ces combats et actions de sabotage a fait l’objet de 2 citations :

 

 

– Une citation à l’ordre du Régiment (Croix de Guerre avec étoile de bronze)
– Une citation à l’ordre de la Division avec attribution de la Croix de Guerre avec étoile d’argent.

 

 

René Bobin, après la Libération de la Saône et Loire, resta aux FFI jusqu’au 3 octobre 1944, il s’engagea ensuite dans le 5ème Régiment de Dragons pour la fin de la guerre, avec d’autres maquisards et résistants du bassin minier comme Gaston Dubois, André Emorine, Georges Machuron, Roger Joly etc… Il continua la lutte dans les Alpes de Haute Provence où il se manifeste encore par sa bravoure et son audace. Affecté à Chambéry pour la formation de jeunes recrues, il retrouvera son métier de mineur après la libération le 8 mai 1945.

 

 

Il a été décoré de la Médaille militaire en 2008.

 

René Bobin, marié, a 2 filles, Jacqueline et Monique, 2 petits enfants et 2 arrières petites filles.

 

André Quincy lui remit les insignes de Chevalier dans l’ordre de la Légion d’Honneur dans un grand moment d’émotion. Sa famille était très émue et ses camarades Dragons, Roger Joly et André Emorine, ainsi que l’épouse de Gaston Dubois le félicitèrent chaleureusement. On pouvait ressentir les liens qui unissent ces personnes !

 

 

Tout se termina par le verre de l’Amitié.

 

 

Jean Michel Lendel

 

 

 

legion b 21061510

 

 

legion b 2106152

 

 

legion b 2106153

 

 

legion b 2106154

 

 

legion b 2106155

 

 

legion b 2106156

 

legion b 2106157

 

 

legion b 2106158

 

 

legion b 2106159

 

 


legion b 21061511

 

 

legion b 21061512

 

 

legion b 21061513

 

 

legion b 21061514

 

 

 

legion b 21061515

 

 

legion b 21061516

 

 

legion b 21061517

 

 

legion b 21061518

 

 

legion b 21061519

 

 

legion b 21061520

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer