Autres journaux :


dimanche 27 septembre 2015 à 12:03

Point presse du Maire de Blanzy

Un mandat les yeux dans les yeux » avec les citoyens



 

Point d’étape au bout de 18 mois de mandat, soit à son quart, pour faire le bilan des mois écoulés. « Nous voulons effectuer « un mandat « les yeux dans les yeux » avec les citoyens, ne pas tricher, faire preuve de sincérité. Nous avons réussi des choses, des choses aussi qui se voient moins, d’autres sont en cours. Il arrive que nous n’arrivions pas à réaliser ce que nous voulons comme nous le voulons. » Ainsi s’exprime Hervé Mazurek qui reçoit, avec certains de ses Adjoints, la presse en Mairie ».

 

 

 

Son premier niveau d’intervention concerne l’économie et les bonnes nouvelles comme des ouvertures de nouveaux magasins, des installations en zone industrielle, la reprise d’Atlas par la Vitrine médicale, le remplacement d’un des deux médecins Blanzynois, etc. Il semble effectivement que par ces temps d’austérité ambiante ces nouvelles soient un rayon de soleil pour les élus assis autour de la table.

 

 

 

Ensuite il rappelle la vigilance des élus concernant la pérennité des services publics comme la poste et les pompiers, car comme le dit le Maire dans ce domaine rien n’est jamais acquis. Pour les services de proximité la ville est aussi très vigilante et les accompagne au maximum. Pour les activités ludiques ou culturelles, Hervé Mazurek se félicite que le musée de la mine, malgré une année pas aussi bonne que l’on aurait pu s’attendre a remis en route ses équipements pour les journées du patrimoine. Blanzy Aventure a réalisé une bonne saison.

 

 

 

Dans les choses moins visibles il y a le pacte social. Les élus rappellent le rôle important du CCAS qui fonctionne très bien et le soutien que la ville apporte à la fois au niveau des moyens que de l’accompagnement avec les partenaires de terrain. Une veille sociale a été mise en place et tout un travail de fond est fait dans le cadre des plans canicules, de l’accompagnement à l’emploi ou de l’accessibilité. A noter la plateforme familles qui crée et gère des moments de rencontres indispensables pour établir du lien social. Sans oublier les partenaires comme « là où le regard ne va pas », « les écureuils du panier », etc…

 

 

Abordant la proximité des élus, le dialogue permanent, le Maire explique que les élus et les services reçoivent beaucoup de Blanzynois et que le site internet propose le suivi des actions municipales et des travaux. Les liaisons SMS avec les habitants sont à l’étude mais c’est complexe et onéreux. Dans le domaine des liaisons dématérialisées la ville permet aux administrés le paiement en ligne.

 

 

 

Si l’on parle de proximité des élus on doit aborder la démocratie participative : cela avance, sans doute pas autant que les élus le désirent, mais pour bien réussir il faut agir avec rigueur et cela prend du temps.

 

 

 

La rentrée scolaire c’est bien passée et les élus travaillent sur le regroupement de la restauration scolaire à Lucie Aubrac. A ce sujet ce sont des commerçants Blanzynois, boulanger, épicerie, boucherie-charcuterie, fruits et légumes, qui fournissent en circuit court le restaurant scolaire. Peu de villes peuvent en dire autant. Les activités périscolaires se sont mises en place et les services et les élus entendent continuer à développer ces activités. On parle de la mise en place d’une aide aux devoirs. Pas simple, pas facile, mais très utile. Mise en place aussi d’une classe passerelle en lien avec la crèche. Le Maire remercie toutes les associations qui œuvrent aux côtés de la ville dans tous ces domaines.

 

 

Et puis il y a le regroupement des deux écoles du centre-ville en une seule pour des facilités de vie scolaire, de gestion et d’accès.

 

 

Une des préoccupations des élus reste la sécurité routière. Ils y travaillent activement tant en ce qui concerne les accès à la RCEA qu’aux conditions de circulations sur les autres routes qui traversent ou alimentent Blanzy qui est un nœud routier important. En partenariat avec La CCM, le Département, la DREAL, etc.

 

 

La sécurité tout court, « les incivilités » sont aussi une forte préoccupation pour les élus, mais le Maire souligne les excellentes relations avec la police nationale et le travail de terrain effectué.

 

 

 

Si un travail de fond est en cours sur l’éclairage public avec mise en place de LED et passage en basse tension, tout n’étant pas encore fait cela prend du temps et de l’argent, un dossier a connu un coup d’arrêt, c’est le réseau de chaleur. Impossibilités physiques et techniques se sont succédées  et la ville doit donc trouver une autre voie dans le cadre de contrat de performances thermiques à négocier pour toutes les installations. Le dossier est en cours.

 

 

 

La politique culturelle n’est pas oubliée, elle est importante et le soutien de la ville de même. Mars en famille c’est reparti avec des soirées en plus dans les bars le 16 mars prochain. Le fil rouge sera Jules Vernes avec une expo étant consacrée au « monde de Jules Vernes »

 

 

 

Tout ceci avec une politique fiscale juste, équilibrée, malgré les baisses de dotations attendues de la part de l’état, du département par voie de conséquence, grâce à des provisions et anticipations ayant permis de financer le budget et les investissements (1,8 million d’€ en 2015). Grâce aussi à des mutualisations de services, réalisées ou à venir, avec les communes du bassin minier, et la CCM.

 

 

 

A nos questions sur l’accueil des migrants, la réponse est claire : « la ville de Blanzy fera son devoir, accueillera selon ses capacités, une famille. Nous sommes en pleine réflexion, nous attendons aussi que l’Etat précise les choses et les conditions d’accueil. Nous ne pouvons travailler seuls, nous ne pouvons envisager d’intervenir que dans le cadre d’une coordination avec les bailleurs sociaux, les organismes publics comme pôle emploi, Agire, la CCM etc. Si nous devons accueillir une famille nous devons penser intégration, conditions matérielles, financières, humaines de cette dernière et sa pérennité. 

 

 

Mais nous pensons que cette réflexion devrait être menée au niveau du bassin de vie, donc du bassin minier.»

 

 

 

Pour conclure le Maire nous indique que lui et ses élus se voient comme des Ambassadeurs de leur commune, des facilitateurs. Il n’est plus le temps des Maires constructeurs, est venu le temps des Maires entrepreneurs et  gestionnaires.

 

 

 

Gilles Desnoix

 

 

mairie blanzy 2709153

 

 

mairie blanzy 2709152

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer