Autres journaux :



mercredi 7 octobre 2015 à 08:06

Blanzy expo et conférence

Laïcité : une réponse à l’avenir des hommes



 

« Notre Père qui êtes aux cieux
Restez-y
Et nous nous resterons sur la terre
Qui est parfois si jolie »

 

Pater Noster-Jacques Prévert

 

 

Les DDEN, Délégués Départementaux de l’Education Nationale, témoignent leur attachement aux principes de Liberté, d’Egalité, de Fraternité et de Laïcité au travers d’une exposition et d’une conférence à la salle Prévert de Blanzy.
Gueugnon a déjà présenté cette exposition due aux travaux de Claude Joly. Un hommage est d’ailleurs rendu par L’association des DDEN.

 

 

Mme Lepetit, présidente de l’association des DDEN, rappelle son attachement à la défense de l’école publique, aux valeurs de la république et donc il lui a été naturel de mettre en route des actions pour la défense de ses idéaux. Et ces animations sont nombreuses. Des expositions, des conférences, des projections de film, concerts, la plantation d’arbres de la laïcité, etc. La présidente explique que cette exposition peut aller dans les écoles.

 

 

L’association des DDEN organise des tas de manifestations, ils défendent des convictions profondes, d’accord, mais qu’est-ce qu’un Délégué Départemental de l’Education Nationale (DDEN).

 

 

Le site national nous dit qu’un DDEN est « Un ami de l’école publique »

 

Il est nommé officiellement par l’Inspecteur d’Académie, Directeur des Services de l’Education Nationale, pour veiller aux bonnes conditions de vie des enfants, à l’école et autour de l’école.

 

Son mandat (4 ans) est renouvelable et toujours révocable. Il exerce sa fonction à titre individuel, dans la ou les écoles dont il a la charge, et collectivement, dans le cadre de sa délégation.

 

C’est un acteur de l’Ecole de la République. Il est chargé par la Loi d’une mission d’inspection et son domaine de compétence est fixé réglementairement.

 

Ceux-ci ont pensé que leur action doit irriguer le quotidien et le baigner des valeurs de la république.

Cette exposition est très intéressante, bien documentée, facile à suivre, à la portée de tous et très didactique.
C’est l’avis de Jean Louis Savetier, adjoint à Blanzy et Christophe Dumont Adjoint à Saint-Vallier qui la visitent à 20 h 00 et sont venus assister à la conférence de Claude BEZIERS. Hervé Mazurek est également présent à cette conférence.

 

Pourquoi Blanzy ? D’abord parce que cette ville accorde des conditions matérielles et logistiques gratuites de haut niveau et ensuite parce que Hervé Mazurek est un défenseur de la laïcité et un passionné de l’école. Mme Lepetit remercie Monsieur le Maire pour son aide et celle de ses services et de la médiathèque.

 

 

Blanzy où une plantation d’arbre de la laïcité aura lieu le 9 décembre. Blanzy dont le Maire est aussi un acteur de l’école publique.

 

 

En parlant d’acteur il en est un autre de haut niveau.

 

Le professeur de philosophie Claude BEZIERS.

 

Sa conférence il la possède sur le bout des doigts. De sa vie passée d’enseignant il a gardé la gestuelle, la déambulation devant son auditoire, la méthode et la rhétorique.

 

Ce grand voyageur, explorateur et philosophe, arpente sa salle de conférence comme le monde des idées. Il n’hésite pas à être provocateur « la philosophie, la laïcité, ce sont des concepts, donc ce n’est rien, ça se crée, ça se vit au quotidien, ça s’invente au fur et à mesure. » dit-il en substance.

 

 

Il jongle en fait avec les idées, les mots, leur traduction dans le quotidien et leur impact sur la vie de la société.

 

Le sujet est grave et passionnant, la façon de le traiter attrayante en abordant toutes les problématiques.

 

 

Le public est captivé.

 

 

Ce public avait été jaugé à 30 personnes par les organisateurs en s’appuyant sur de précédentes conférences, en fait le succès a dépassé leurs prévisions, plus d’une cinquantaine de personnes finissent en fait par prendre place dans la salle.
C’est bien, cela récompense un travail important mené par ces bénévoles qui ont œuvré depuis lundi pour tout installer.

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 


laicite blanzy 0710153

 

laicite blanzy 0710154

 

 

laicite blanzy 0710155

 

 

laicite blanzy 0710156

 

 

laicite blanzy 0710157

 

 

 

 

laicite blanzy 0710152

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




5 commentaires sur “Blanzy expo et conférence”

  1. Daniel Z dit :

    Que vois je sur la pancarte ?

    «  »…sans distinction d’origine, de race ou de religions…Art. premier de la Constitution «  »

    Donc la Constitution valide la notion de race puisqu’elle y fait référence.
    Il existerait donc des races !!!

    « On » nous mentirait à l’insu de notre plein gré ?

    Amitiés

    • catalogne dit :

      Il faut demander à Nadine MORANO, qui semble très au fait sur le sujet.

    • Nomade dit :

      Une loi a été votée à l’assemblée en 2013 pour supprimer ce mot de notre constitution. Elle attends son passage au sénat.

      • Daniel Z dit :

        Mais alors, « dico » Académie :
        « Ethnie : « Ensemble d’individus que rapprochent des traits communs,…. »
        Il faudrait aussi supprimer ce mot de la langue française non ?

        Vous avouerais je que je suis plus que septique face à nos comportements.

        Et ce « Dico », qui est la référence au sens des mots en France, en rajoute une louche :
        «  »Races: …. Chacun des grands groupes entre lesquels on répartit superficiellement l’espèce humaine d’après les caractères physiques distinctifs qui se sont maintenus ou sont apparus chez les uns et les autres, du fait de leur isolement géographique pendant des périodes prolongées. Un homme de race noire, de race blanche, de race jaune. Le mélange, le métissage des races. » »

        Supprimer un mot, n’est ce pas un gros peu puérile car le problème, c’est uniquement le sens que certains lui attribue.

        Z….en vrai !

        Amitiés

    • montcellienbis dit :

      UN MOT,un seul et on en parle depuis une semaine , et pendant ce temps combien de morts dans le monde , combien de migrants perdus ,combien d’enfants tués, pris en soldats de Daesh, combien de jeunes filles arabes vendues comme esclaves sexuelles, combien de bombes lâchées un peu partout dans le monde , combien de milliards de dollars investit par les princes arabes , dans des châteaux , des hôtels , des équipes de foot ,n’est ce pas le qataris, combien ,et qui refusent de recevoir leur frères musulmans qui crèvent doucement , en silence , le long des routes de l’exil , combien de malades sans soins dans les immenses camps de réfugiés ,et bien voyez vous tout ceux et toutes celles dont je parle, je suis sur d’une chose c’est qu’ils se »foutent » complètement de savoir qu’en France on nous casse les corones avec le mot RACE.
      j c rey