Autres journaux :


mercredi 8 juin 2016 à 07:30

Blanzy Féminines 2-5 ESTAC Troyes (Barrage d’accession D2) : Réception à la mi-temps et réactions d’après match.. On vous dit tout !

L'exploit réalisé par l'ESTAC, la joie et la déception, retour en mots et en vidéos sur l'élimination blanzynoise de ce, désormais triste, dimanche 5 juin..



D’un côté une joie incommensurable côté troyen. De l’autre, une déception et une incompréhension totale sur ce qui vient de se passer. Le ciel est tombé sur la tête des blanzynoises dimanche après midi. Les visages marqués montraient toute la déception d’un groupe qui n’a pas pu aller au bout de son objectif. Les absences n’expliquent pas tout même si elles sont handicapantes.

 

 

Rayonnante dans l’entre jeu dimanche dernier à Troyes, Charlène Bonnet a cruellement fait défaut pour cette manche retour. Ludivine Munot diminuée, Alison Billebeaud blessée, ça fait un peu beaucoup. Il faudra rebondir, effacer la déception en faisant le deuil de cette désillusion et repartir de l’avant.

 

 

 

foot fille 0806166

 

 

 

« J’en ai rêvé les nuits cette semaine. Sans jamais vraiment y croire.. »

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons recueilli pour vous lecteurs et lectrices de Montceau news, les réactions d’après match. Côté ESTAC, c’est la brillante Charlotte Bertholle qui s’exprime quelques minutes seulement après le coup de sifflet final. La joie et la fierté, voilà ce qui transpire de ces mots. Pour Blanzy, c’est Denis Roullot, fidèle parmi les fidèles, qui s’exprime à notre micro en qualité de dirigeant.

 

 

Retrouvez ces deux réactions en vidéos. Denis nous confie « son incompréhension devant un pareil retournement de situation d’une semaine sur l’autre.. » Il avouera également que « cette défaite est un mal pour un bien .. Blanzy n’étant pas suffisamment armé pour la Division 2 sans un réel effort au niveau du recrutement. » Pour la numéro 9 de l’ESTAC, c’est un rêve qui se réalise, « j’en ai rêvé toute les nuits cette semaine sans réellement pouvoir y croire. C’est fantastique ce qu’on vient de réaliser, personne ne nous donnait gagnante, on ira visiter le sud de la France.. »

 

 

 

foot fille 0806165

 

 

 

Voici la réaction à chaud de Thierry Blanchot, le coach de l’ESTAC Troyes :

 

 

« Ce n’était pas les filles de dimanche dernier. Ça n’avait rien à voir. Blanzy a été surpris. On a emballé le match dès le début et six buts ont été marqués lors des 25 premières minutes. A la mi-temps, on avait fait l’essentiel mais il fallait encore tenir 45 minutes et ne plus prendre de but. Le match était équilibré et on a profité d’un contre pour ajouter un 5e but. Blanzy n’avait plus le choix et s’est assuré alors le monopole du ballon. On a connu deux alertes mais on a tenu. Eloïse (Pétillat) a eu quelques arrêts à faire. Les filles se sont dépouillées et on y est. Elles avaient une revanche à prendre sur elles-mêmes. Elles y sont parvenues. Il faudra garder cet état d’esprit pour affronter maintenant les Toulonnaises. »

 

 

 

 

 

 

Réception à la mi-temps du match avec du beau monde..

 

 

À noter, la belle réception organisée à la mi-temps au club house blanzynois. Le président de l’US Blanzy Féminines 71 Sud Bourgogne, Mr Bernard Pautonnier, prit la parole pour remercier tous les convives présents. Il souligna « l’importance des sponsors, dont la GRM présent depuis le début de la saison. » Un grand merci fut adressé à Laëtitia Martinez, vice-présidente de la nouvelle région Bourgogne Franche Comté, pour sa présence ce dimanche ainsi qu’à Mr Hervé Mazurek, Maire de Blanzy, pour son étroite collaboration avec l’association sportive.

 

 

Mr Pautonnier va également avoir un mot de sympathie envers le district du Pays Minier représenté par Elisabeth De Ascensao, Michel Degrange et Jean Claude Tremeaud entre autres. Puis vint le moment de laisser la parole à Monsieur le Maire de Blanzy et à la vice-présidente de Région. Pas le temps de terminer leurs élocutions que le match reprenait, à ce moment là, l’ESTAC menait 4 buts à 2, Blanzy n’était qu’à un petit but de la qualification qui l’aurait emmené à Toulon ce dimanche 12 juin. C’est triste mais c’est comme ça. Ainsi va la dure loi du foot.

 

 

 

Mustapha Sofi

 

 

 

 

 

foot fille 0806162

 

 

foot fille 0806163

 

 

foot fille 0806164

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Blanzy Féminines 2-5 ESTAC Troyes (Barrage d’accession D2) : Réception à la mi-temps et réactions d’après match.. On vous dit tout !”

  1. Globul dit :

    Les commentaires du match « aller » disaient que le plus dur avait été fait et que le match « retour » ne serait que pur formalité…

    Le renversement de situation du match retour prouve toutefois l’incertitude du sport et témoigne que tout est parfois possible, pour peu que l’on y croit.

    L’équipe de TROYES a su renverser la vapeur et créée l’exploit. Tant mieux pour elle, même si à l’inverse, c’est cruel pour BLANZY.

    Ce résultat constitue une « expérience » qu’il va falloir digérer pour rebondir et continuer de progresser…

    Courage les filles, de prochaines victoires vous attendent !!!

    BRAVO à vous et au staff !