Autres journaux :



lundi 18 juillet 2016 à 16:58

Après l’attentat de Nice la population a observé à Blanzy..

... une minute de silence intergénérationnelle !



 

Comme dans toutes les communes, la foule était nombreuse sur le parvis de la mairie pour respecter la traditionnelle minute de silence contre l’attentat de Nice. Dans son discours, le maire Hervé Mazurek a précisé que « se retrouver devant la mairie, lieu symbolique, est un signal fort contre ceux qui veulent mettre à mal la République Française ».

 

Le premier magistrat a également demandé une pensée pour les familles des victimes, pour les forces de l’ordre et pour les personnels de santé qui ont été mobilisés lors de cet évènement tragique.

 

Et la question que tous se posent est la suivante : et maintenant ? Surtout, dit le maire, ne pas se laisser submerger par la colère, l’indignation et la peur. Et aux jeunes générations présentes, en l’occurrence les centres aérés de la ville, M. Mazurek a conseillé de croire en l’avenir car l’émotion ne devait pas l’emporter sur la raison et surtout ne pas céder aux discours de haine, ni aux amalgames.

 

En tous cas, a conclu le maire : « Nous devons, mon équipe et moi, continuer notre mission au service de la population et rester unis. Une façon, à notre niveau, de dire non aux ennemis de la République Française.

 

Ce fut ensuite le moment de la minute de silence qui s’est déroulée dans un grand recueillement. Avant que la foule n’entonne la Marseillaise, timidement au départ, avec le refrain repris en chœur par l’assemblée.

 

 

maz 18 07 16

 

 

maz 18 07 161

 

 

maz 18 07 162

 

 

maz 18 07 163

 

 

maz 18 07 164

 

 

 

maz 18 07 165

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer