Autres journaux :



vendredi 26 août 2016 à 07:32

Blanzy : visite des chantiers de l’été avec Hervé Mazurek

1,8M€ pour le restaurant scolaire



 

Avec son enthousiasme et sa bonhomie habituels il a guidé, en compagnie de son responsable technique la presse aux endroits stratégiques où le Ville a investi.

 

 

Sa ville il l’aime, il la veut moderne, accueillante, bien lotie en services de qualité.

 

 

 

Donc d’abord l’Eva et la rénovation des loges des artistes. L’Eva joue un rôle essentiel dans la vie culturelle, associative, éducative de la ville. Ses loges avaient besoin d’un coup de neuf, c’est fait, nous sommes en pleine finitions lors de la visite. 8 K€ sur les loges (5,9 K€) et une porte de secours (2,1K€).

 

 

 

 

De la salle au stade il n’y a qu’un pas que tout le monde franchit sous un cagnard de gueux. Même les boulistes sont à l’ombre, mais pas le préposé au traçage du terrain qui œuvre. C’est tout sauf un boulot de fonctionnaire ça… on pourrait faire frire un œuf sur la capot de son engin tellement le soleil cogne.

 

 

 

En tout cas voilà un superbe terrain eu égard aux conditions climatiques. Et attention amendé organiquement, on ne badine pas ici avec l’écologie. Et ce superbe terrain a vu ses zones techniques des entraineurs, les abris des remplaçants et la main courante prendre un coup de jeune pour 12,5K€.
Et puis il y aura le portail du stade à remplacer… on n’en sort jamais.

 

 

 

Au bout de la place, les anciens bains douches, qui vont devenir un cabinet médical, ont été superbement rénovés pour accueillir un médecin aux frais exclusifs de la ville : 112K€… mais on dit que la santé n’a pas de prix…

 

 

 

Les services en ayant un besoin pressant, la ville a fait l’acquisition d’un camion benne pour 18K€

 

 

 

Mais il n’y a pas que la culture ou le sport dans la vie, il y a l’éducation. Et on ne passe pas sa vie à seulement étudier, il faut manger aussi.

 

 

Et là, la ville de Blanzy peut s’enorgueillir de posséder un équipement que bien des communes envieraient.

 

Mais il va avec le parti pris de la ville de bien nourrir, dans de bonnes conditions, les enfants. L’architecture, la morphologie des lieux, leur acoustique impeccable vont de pair avec le choix d’une nourriture saine, bio, en circuit court, cuisinée sur place, forcément avec amour, et non fabriquée dans d’immenses cuisines industrielles avec des produits de partout et même d’ailleurs.

 

 

7 salles de restaurant réparties autour de la cuisine peuvent accueillir jusqu’à 270 « clients ». Et ce dans de très bonnes conditions et une gestion parfaite du bruit. En plus tout y est beau extérieurement comme intérieurement…

 

 

Là, le budget communal a du se délester de 1,8M€… comme dirait Mme Michu « quand on aime on ne compte pas, rien n’est trop beau pour nos gosses »

 

 

 

A Lucie Aubrac rien que le changement d’un auvent coûte 2,2K€, mais c’est un matériau résistant.

 

 

 

A Jean Régnier il a fallu sortir 2,9 K€ pour refaire une corniche en zinc.

 

 

 

Le Maire, fier de cette classe, emmène tout le monde à Lucie Aubrac pour visiter la Toute petite section qui accueillera des élèves âgés de moins de trois ans et de deux ans révolus fréquentant régulièrement l’école durant l’année scolaire.

 

 

 

Le 7 avril 2016, lors du débat, précédent le vote à l’unanimité de la délibération entérinant la création de cette classe, un doute avait plané sur les effectifs pouvant être accueillis dès la première rentrée. L’effectif à atteindre est de 18 élèves… à quelques jours de la rentré le plein est fait et il y a même une liste d’attente en respectant les critères imposés… Pour l’instant l’enseignante marne dur pour tout installer, la classe et ses dépendances sont magnifiques. Les gamins vont se sentir bien là.

 

 

 

Les dépenses ne s’arrêtent pas là avec l’achat de matériel et mobilier.

 

 

Par exemple, pour le premier étage de la RPA c’est un billet de 12,6 K€ qu’il a fallu sortir. Pour élaguer les peupliers place pasteur, encore un autre billet de 5,2K€…

 

 

 

Eh oui, le slogan est bon « la ville investit pour vous »… mais c’est bien aussi de le montrer…

 

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

blanzy 26081616

 

blanzy 26081612

 

 

 

blanzy 26081610

 

blanzy 26081611

 

 

 

blanzy 26081613

 

blanzy 26081614

 

 

blanzy 26081615

 

 

 

blanzy 26081617

 

 

blanzy 26081618

 

 

blanzy 26081619

 

 

blanzy 26081620

 

 

blanzy 26081621

 

 

blanzy 26081622

 

 

blanzy 26081623

 

 

blanzy 26081624

 

 

blanzy 2608162

 

 

blanzy 2608163

 

blanzy 2608164

 

blanzy 2608165

 

 

blanzy 2608166

 

 

blanzy 2608167

 

 

blanzy 2608168

 

 

blanzy 2608169

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer