Autres journaux :



mercredi 23 août 2017 à 07:36

Travaux communautaires (Blanzy)

Fin de la première phase de travaux route de Mâcon



 

Beaucoup de monde ce mardi route de Mâcon pour la réception des travaux engagés depuis deux mois, sur cette portion de route.

 

 

Sur place, David Marti, président de la Communauté urbaine, Hervé Mazurek, maire de Blanzy et la quasi-totalité du conseil municipal, Christian Fourgeot directeur des services techniques de la ville, ainsi que Jacques Ravier et Thierry Tulinski de la CUCM.

 

 

Depuis deux mois (juin et juillet) la réhabilitation des canalisations était en cours. Pour ce faire, la société Guinot est intervenue en utilisant deux méthodes. L’une traditionnelle et l’autre effectuée par chemisage, ce qui évite d’ouvrir la chaussée…

 

 

Cette technique consiste à introduire et à plaquer contre la paroi de la canalisation une gaine souple constituée de tissu de verre ou de feutre et imprégnée de résines durcissables.

 

 

Le durcissement est ensuite obtenu par chauffage (eau chaude, vapeur) ou par rayonnement ultraviolet. Cette technique demande un matériel performant et une maitrise de la technique parfaite.

 

 

Ses avantages sont nombreux : des tronçons de plus de 100 m de longueur peuvent être réalisés en une seule journée, les piquages (raccordements aux branchements) sont relativement aisés, les emprises sont réduites et la réhabilitation est structurante.

 

 

De plus, la rénovation des canalisations par chemisage éliminent d’emblée toutes les gênes occasionnées par l’ouverture d’une tranchée. Par exemple, les nuisances sur la circulation automobile (ralentissements, bouchons, déviations), sur les commerces proches (baisse des ventes) ou encore sur la qualité de vie des riverains (bruit, poussière, encombrement des trottoirs, durée des travaux).

 

Et surtout, cette méthode de chemisage évite les frais de remise en état de la chaussée.

 

Quoi qu’il en soit, les travaux (qui ont coûté 70 000€) sur les canalisations sont terminés. Ne reste qu’à effectuer des travaux qualitatifs de voierie, qui débuteront vraisemblablement dès le début 2018. Pour un budget prévisionnel de 130 000€.

 

 

Il s’agira de refaire les places de parking le long de la route de Mâcon et de la réaménager agréablement, tout en la sécurisant au maximum.

 

 

En effet, une constatation récurrente inquiète les élus : la vitesse excessive des conducteurs sur pratiquement toutes les routes, qu’elles soient larges ou étroites…

 

 

Ce qui fait dire à David Marti que, concernant l’impasse du Bois-Roulot et l’impasse des petits souliers, « il faudrait rétablir la priorité à droite ». Ajoutant : « Les solutions les plus simples sont souvent les meilleures.

 

 

Il ne s’agit pas de « sécuriser », mais bel et bien de « responsabiliser » les usagers de la route. Il existe un code de la route, tous doivent s’y tenir ! ».

 

 

Puissent les automobilistes, motards, conducteurs de camions…entendre ces arguments qui tombent sous le sens.

 

 

 

 

 

ccm 2308172

 

 

ccm 2308173

 

 

ccm 2308174

 

 

ccm 2308175

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer