Autres journaux :



mercredi 11 octobre 2017 à 06:38

Mémoire et fraternité Blanzy-Marigny-Les Bizots (Blanzy)

Jean-Pierre Gaildraud raconte l’Algérie



 

 

 

Invité par le comité Mémoire et fraternité Blanzy-Marigny-Les Bizots, l’écrivain-historien Jean-Pierre Gaildraud a animé, ce mardi, une conférence-débat sur la guerre d’Algérie. Et ce, à la salle Coluche, à l’EVA.

 

 

En présence d’André Quincy, du comité Mémoire et fraternité Blanzy-Marigny-Les Bizots et de Jean-Louis Savetier, le conférencier a transmis sa passion de l’histoire de cette guerre d’Algérie aux spectateurs. Ceux-ci, la mine grave, étaient suspendus aux lèvres de l’historien.

 

 

Jean-Pierre Gaildraud a tout d’abord dédicacé son livre, en présence d’une salle quasi-comble. Un livre consacré aux dérives meurtrières du printemps 1962, entre le FNL (Front de libération nationale) et l’OAS (Organisation de l’armée secrète). Il rappelle également les conséquences du cessez-le-feu du 19 mars, le drame des harkis abandonnés, désarmés par les autorités françaises.

 

 

Un peu plus loin dans ses propos, il cite le philosophe Michel Onfray, qui a déclaré au Colloque « Guerre d’Algérie, 50 ans après », « Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir  ont collaboré avec les nazis et avec son représentant en France, le régime de Vichy, dans les premières années de la deuxième guerre mondiale ».
Evoquant ensuite Ramdane Abane, ce militant politique et révolutionnaire algérien, ayant joué un rôle clé dans l’organisation de la lutte indépendantiste lors de la guerre d’Algérie.

 

 

La conférence a été suivie d’un apéritif dînatoire et de la projection du film « La blessure, la tragédie des Harkis »  réalisé par Daniel Costelle et Isabelle Clarke.

 

 

Une histoire de la guerre d’Algérie claire et sans détours, avec des témoignages exceptionnels et l’éclairage des spécialistes sur une histoire encore à vif.

 

 

En effet, cinquante ans après, la bataille des mémoires sur la guerre d’Algérie continue de faire rage alors que les premiers témoins directs commencent à disparaître. La « question des harkis », ces combattants algériens aux côtés de la France, n’est toujours pas réglée. Traîtres ou héros de la Nation? Engagés ou enrôlés? Français à part entière ou Français entièrement à part? Ces questions soulèvent encore de vives polémiques et controverses.

 

 

Daniel Costelle et Isabelle Clarke présentent dans ce film, le fruit de leur longue et minutieuse enquête d’historien et de documentariste, au cœur des archives et au plus près des témoins. Ils donnent la parole à ces anciens combattants harkis, qui racontent sans tabous leur parcours, et complètent ces témoignages avec les interviews exceptionnelles de deux historiens de la guerre d’Algérie : Benjamin Stora et Jean-Pierre Gaildraud.

 

ND

 

 

 

algerie 1110172

 

algerie 1110175

 

 

algerie 1110173

 

 

algerie 1110174

 

 

 

 

algerie 1110176

 

 

algerie 1110177

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer