Autres journaux :



vendredi 9 novembre 2018 à 10:17

Blanzy – Liquidation de Formopan

Le maire Hervé Mazurek aux côtés des salariés






 

Suite à la liquidation de la société Formopan de Blanzy, qui fabrique des plans de travail, ce jeudi (la décision a été prononcée par le tribunal de commerce de Chalon) qui a jugé la situation difficilement irrécupérable, ce sont 36 salariés qui sont visés par la procédure de licenciement.

 

 


En redressement judiciaire depuis le 1er juin, la société avait repris espoir avec l’arrivée d’un éventuel repreneur. Malheureusement, celui-ci s’est désisté 48h avant la décision du tribunal de commerce.

 

Hervé Mazurek, le maire de Blanzy, joint par nos soins, ne se contente pas d’exprimer sa grande tristesse face à cette situation. Il pense fortement à ces salariés et met tout en œuvre pour les accompagner dans cette épreuve.

 

« Il faut essayer de garder espoir pour un repreneur. Il y a longtemps que nous avons tiré la sonnette d’alarme. En effet, il y a environ un an, nous avions appris que la situation n’était pas reluisante. ».

 

Ajoutant : « J’ai donc reçu le CE en urgence fin octobre, début novembre, puis j’ai rencontré la direction qui a annoncé qu’elle recherchait effectivement un repreneur… ».

 

Et de préciser qu’il travaille régulièrement à cette extrême mauvaise nouvelle pour le bassin d’emploi.

 

En tous cas, la mairie n’abandonne pas ces salariés qui risquent bien de faire augmenter les statistiques de Pôle Emploi.

 

 

 

cre 2408181

 

 

Photo d’archives

 

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




6 commentaires sur “Blanzy – Liquidation de Formopan”

  1. Soan dit :

    Lol…On a jamais vu ce monsieur ! « la mairie n’abandonne pas ces salariés » Concrètement? Vous alller faire quoi? Maintenant que l entreprise est liquidèe.

    • MicMont dit :

      Bonjour Soan,

      – Dois-je vous rappeler que le maire de Blanzy a visité l’usine en 2015, qu’il a répondu à un rendez-vous en urgence avec la direction en novembre 2017, celle-ci lui ayant signalé la situation difficile. Suite à ce rendez-vous, une réunion a été organisée sur place avec les services la CUCM pour voir comment aider …
      La situation s’est détérioré ces derniers semaines alors que le mois dernier les nouvelles du commissaire au redressement productif était plutôt encourageantes.
      Et vous n’avez jamais vu ce Monsieur ?
      – Permettez-moi de vous rappeler que le maire a été sur place lors d’un incendie il y a quelques mois ; que les adjoints s’y sont également rendus lors d’un autre incident.
      Et vous n’avez toujours rien vu ?
      – Ajoutons que la ville de Blanzy soutient l’action du CE en prêtant des salles, notamment pour l’arbre de Noël.
      Ça ne vous revient toujours pas ?
      – Pour en revenir à la situation qui nous préoccupe, le maire a répondu immédiatement à des demandes de rendez-vous du CE fin octobre et il s’est rendu à l’usine cette même semaine pour avoir des renseignements en direct.
      – Et vous n’avez toujours pas vu ce monsieur ? Mais où vous cachiez-vous donc ?
      Je vous retourne votre « Lol »

      Bien cordialement,
      MicMont

  2. GGJ.LEB dit :

    Bien tard , maintenant !…. Personne n’a entendu parler d’une quelconque intervention du maire de Blanzy , pas plus que d’autres maires du secteur où habitent les salariés . Que dire des députés , des responsables de la CUCM , président , conseillers au développement des zônes d’activités , aux entreprises ….

  3. sam 71 dit :

    Lol
    Nous aussi nous avons eu des réunions avec maires,députés ,sénateurs et j’en passe et a l’arrivée la liquidation a été prononcée et cela fait 18 mois que je ne retrouve pas de travail à 54 ans, alors ce n’est pas en se mettant aux cotés des salariés une fois la liquidation prononcée qu’il va y pouvoir quelque chose. Tous ces gens là nous avait aussi promis de nous aider et de nous accompagner dans la recherche d’un travail !!!! alors bon courage.
    Cela n’est que de la COM politique pour les prochaines élections

  4. mlm71 dit :

    Messieurs de Formopan,

    Votre aigreur est bien légitime à la vue de la situation de votre entreprise.

    Néanmoins le Maire ne peut pas tout. Ses prérogatives ne lui permettent pas de s’ingérer dans la gestion d’une société privée.

    Toutefois, il est incontestable que son action permet de par son réseau, d’établir des contacts avec les institutions telle que la CCI, la CCM… Par ailleurs son intervention a donné un éclairage médiatique qui permet de maintenir une certaine pression sur vos dirigeants ainsi que sur le tribunal de commerce pour trouver des solutions.

    Quant à ceux qui pensent que tout ceci est de l’opportunisme électoral, pensez-vous vraiment que médiatiser une fermeture d’usine dans sa ville est la meilleur des choses pour attirer les voies des électeurs ? Allons un peu de bon sens…

    Une immense majorité des élus, quelque soit leur bord, exercent leur mandat en pleine responsabilité, et tout ça malgré le bashing permanent de certains.

  5. gilbert71 dit :

    un maire n’est pas responsable de la gestion d’une entreprise privée et l’entreprise et aussi tributaire de ces clients qui peuvent aussi la lâcher