Autres journaux :



mardi 10 septembre 2019 à 06:34

Blanzy : Nous voulons des coquelicots

Plus que l’interdiction d’une molécule, ce sont tous les pesticides qui doivent disparaitre





Les membres de l’association « Nous voulons des coquelicots » mènent toujours un âpre combat afin d’éradiquer tous les pesticides de notre environnement. « Et pas seulement une molécule ! » rappelle Catherine Lonjaret, fidèle militante de la cause.

 

Et de fustiger Ségolène Royal et Emmanuel Macron qui montrent qu’il est très facile d’imposer des limites d’épandage, sans aborder le fond du problème.

 

Vendredi soir, sur l’esplanade de la mairie, quelques personnes étaient venues soutenir celle-ci, car une autre bataille s’annonce : celle des fongicides SDHI.

 

« Ces derniers sont répandus sur la presque totalité de la surface agricole. Le blé, l’orge, les tomates, les pommes de terre, les arbres fruitiers, les stades de foot, et les terrains de sport sur lesquels s’égaient nos enfants » livre Mme Lonjaret.

 

Ajoutant que des scientifiques de réputation mondiale, affirment que les SDHI sont une menace pour la santé de tous les êtres vivants. Car ils s’attaquent à la fonction respiratoire des cellules, la SDH.

 

Et chez les humains, ces atteintes conduisent à des maladies neurologiques graves et au cancer.

 

A lire absolument : le crime est presque parfait de Fabrice Nicolino

 

Et Catherine Lonjaret de préciser que l’agence chargée de notre protection, l’Anses, dûment prévenue, fait la morte, avant d’innocenter les SDHI par des manœuvres scandaleuses dénoncées dans le livre « Le crime est presque parfait » de Fabrice Nicolino.

 

Vous y apprendrez tout ce qu’on peut savoir d’un dossier incroyable, qui montre comme jamais que le lobby des pesticides est installé en profondeur dans l’appareil d’Etat français…

 

Bon à savoir

Catherine Lonjaret annonce un évènement : Alternatiba à Cluny, les 28 et 29 septembre prochains.

 

Alternatiba est un mouvement citoyen international pour le climat et la justice sociale. La démarche Alternatiba propose de construire partout en France et en Europe, des rassemblements joyeux et festifs afin de mettre en avant les alternatives qui existent déjà pour lutter contre le changement climatique.

 

 

 

 

 





Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer