Autres journaux :



mardi 10 novembre 2015 à 04:14

Les Bizots, le lundi matin… épicerie

Le camion épicerie est revenu



 

 

C’est l’histoire d’une lutte pour faire vivre la commune, pour pérenniser les services publics. C’est l’histoire d’un Maire qui veut que ses administrés disposent de services de proximité dignes de ce nom. C’est l’histoire d’un couple qui veut tenter une aventure. C’est l’histoire d’une continuité qui a tout fait pour exister.

Soyez en juges. Pour ceux qui y croient, il y a là un signe : cette tournée d’épicerie ne pouvait disparaître.

 

 

Cyrill Coulon et Anne Laure Huot se sentent bien dans leur boulot. Lui est comptable à Macon, elle travaille au service des Handicapés sur Gourdon. Les deux habitent Giddes vers Salornay sur Guye. Mais Anne Laure rêve de jouer à l’épicière. Ça arrive.

 

 

Et le couple un jour (après mures réflexions, parce qu’ils connaissaient « l’épicerie d’antan » et Véronique Pretin et qu’ils savaient que cela marchait) a franchi le pas et entamé des tournées les lundis et vendredis en plus de leur travail habituel.

 

 

Faut être gonflés et ne pas avoir peur, mais un rêve est un rêve. A terme c’est madame qui va assumer la totalité des tournées, pour l’instant Monsieur la supplée lorsqu’elle est indisponible.

 

 

Un signe, pourquoi ? Parce que lorsqu’ils se sont décidés à franchir le pas il leur a fallu trouver un camion. Justement une annonce sur le bon coin en proposait un… et lequel ? Celui de l’ancienne tournée, « l’épicerie d’antan » malheureusement trop tôt arrêtée. Du coup la solution de continuité est trouvée. Si ce n’est pas un signe ça…

 

 

Et mieux Anne Laure a donné à son petit commerce le nom de Le Petit Mulet, un animal dur au labeur, fidèle et qui a assuré de tout temps le travail pour les marchés ambulants.

 

C’est avec leurs économies qu’ils ont financé ce projet, sachant, nous dit Cyrill, que le crédit agricole les soutient. Et ce fut un gros investissement.

 

 

Pour les fournisseurs c’est une autre paire de manche. Ce n’est pas facile de trouver du détail à des conditions financières et des prix abordables. Pour le moment ils se fournissent dans la grande distribution. Pour le pain et la viennoiserie c’est La Boulangerie Bretin qui garnit les rayons et Morin fruits l’étal. Cela devrait évoluer avec la mise en place d’une tournée complète sur la semaine.

 

Vous trouvez de tout et ce que vous ne trouvez pas cette fois vous le trouverez le lundi suivant en passant commande… alors que demande le peuple ?

 

Le premier bilan tiré sur un mois donne satisfaction, à voir dans la durée, mais sur le plan de la réalisation personnelle on sent Madame épanouie derrière son comptoir. Elle aime le contact humain et elle semble servie de ce côté.

 

 

Pour le moment ils font Le Creusot le Vendredi avec Les Baudots, Villeneuve en Montagne, St Julien sur Dheune et le lundi Les Bizots sur la place de la Mairie dès 9h00.

 

Jean Paul Luard a contacté l’ensemble de ses collègues Maires alentours pour qu’une tournée puisse se monter. Et Jean Paul Luard il s’y connait en organisation des services de proximité. La commune des Bizots a racheté l’ancien bar restaurant contigu à la Mairie, a trouvé des locataires qui font vivre l’endroit en y ayant ajouté le dépôt de pain, de journaux, l’épicerie.

 

C’est capital pour un centre Bourg. Mais il y avait la fermeture de l’établissement le lundi. Absence comblée par la présence dorénavant du camion Epicerie du Petit Mulet.

 

 

Souhaitons que ce Petit Mulet soit un crack et que le camion épicerie rencontre le succès. Et puis l’épicière est super sympa…

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

epicerie bizots 1011152

 

 

epicerie bizots 1011153

 

 

epicerie bizots 1011154

 

 

epicerie bizots 1011155

 

 

epicerie bizots 1011156

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer