Autres journaux :



samedi 18 avril 2015 à 06:07

Mont-Saint-Vincent

Fin du voyage pour les étudiants de La Sorbonne



Sur ce même site, mardi 14 avril, nous vous présentions le voyage d’étude qu’entamaient 16 étudiants de l’Université Paris-La Sorbonne, et cela sous le titre « Mont Saint Vincent : Des étudiants de la Sorbonne en voyage d’étude ».

 

Ce jeudi soir, la veille de leur retour vers Paris, les jeunes ont, avec Jean Girardon, leur Professeur, Gérard Poelé, l’assistant de ce dernier et quelques amis, fêté la fin de leur séjour. Ce sont les étudiants eux-mêmes qui ont préparé le dîner, de l’apéritif au dessert et tout a été parfait. Au moment de l’apéritif, Jean Girardon prit la parole pour féliciter les jeunes de leur investissement dans ce voyage d’étude et pour la réalisation de cette fête de fin de voyage. Nadine Therville, l’une des 2 propriétaires du Gîte « La Chamade » où ils ont été hébergés et en même temps 1ère adjointe au Maire du village, fit l’historique des lieux, ancienne ferme où elle a toujours vécu.

 

Les étudiants, sont unanimes pour affirmer l’intérêt qu’ils ont retiré de ce voyage d’étude. Ils hésitaient encore jeudi soir sur le sujet qu’ils choisiraient pour rédiger leur rapport.

 

Pour Alexia Kara, Roxane Lopez et Mélody Cuccureddu Bertin, ce sont la ferme et la Conférence de M. Dumont sur le devenir des communes rurales qui les a le plus marquées…..Mélody : « Je suis Parisienne et j’avais de très vagues souvenirs d’avoir vu une ferme quand j’étais petite, j’ai apprécié ce contact réel avec le travail à la ferme, avec son mode de vie »…..Alexia et Roxane : « nous n’avions pas cette vision des espaces ruraux décrits par M. Dumont, nous avons été scotchées par son exposé, nous n’imaginions pas que cette ruralité était autant en danger. Cela nous a ouvert de nouvelles perspectives dans ce qui pourrait être notre avenir professionnel. Il nous semble qu’il faut réfléchir à un juste milieu pour l’avenir des communes rurales ».

 

Clara Schricke, Audrey Sebbah, Celia Khelili, Benoit Gaillard et Maxime Porzio ont tous été conquis par l’accueil que leur ont offert les personnes qu’ils ont eu à côtoyer durant ce voyage. Ils ont décelé dans la région un véritable mouvement de dynamisme « problématique du numérique, accès aux réseaux, on sent que çà va de l’avant », ils ont tous ressenti combien les gens aimaient et étaient attaché à leur territoire, mais qu’ils n’hésitaient pas à aller de l’avant qu’ils avaient envie d’améliorer l’endroit où ils vivent, qu’ils voulaient créer des occasions pour le faire mieux vivre. Avec le bon sens de leur jeunesse, ils pensent que « les solutions même si elles peuvent être compliquées sont parfois simples ». C’est aussi la conférence sur l’avenir des communes rurales qui les a le plus marqués, vous l’avez compris. Il a été question, parce qu’il a été un peu abordé au cours du voyage, du sujet du « Center Park » du Rousset. Ne connaissant pas vraiment le sujet, ils n’ont émis qu’un avis qui les a amené de façon collégiale à dire que « cela ne peut être que bon pour la région, en particulier sur le plan économique, à condition de ne pas rompre l’équilibre naturel et de ne pas mettre en danger la biodiversité et l’écosystème ».

 

La plupart de ces étudiants vont attaquer en septembre le cycle « Master ». A noter que Clara, avant d’attaquer ce cycle va partir pendant 1 an en mission humanitaire pour la scolarisation des enfants en Asie du Sud Est.

 

En résumé, les jeunes sont conscients des acquis apportés par ce voyage et ont promis qu’ils reviendraient sur notre belle région.

 

Jean Michel Lendel

 

 

 

 

sorbone 1804157

 

 

sorbone 1804152

 

 

 

sorbone 1804153

 

 

 

sorbone 1804154

 

 

sorbone 1804155

 

 

sorbone 1804156

 

 


sorbone 1804158

 

 

sorbone 1804159

 

 

sorbone 18041510

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer