Autres journaux :



mardi 30 juin 2015 à 10:30

EHPAD « Bardot » de Mont-saint-Vincent…

Départ de Bernadette Malot, la directrice 



 

 

… Bruno Legourd, directeur par intérim !

 

 

Lu comme cela, l’information peut sembler, au premier abord « accessoire » sauf que ce M. Legourd n’est autre que le « patron » de la CHT Nord Saônet-Loire – Morvan ! Explication(s).

 

 

Pour mémoire, le lien vers un article le concernant :

 

 

http://montceau-news.com/sante/234174-communaute-hospitaliere-de-territoire-saone-et-loire-nord-et-morvan.html

 

 

 

Après environ quatre ans passés à la tête de l’EHPAD de Mont-Saint-Vincent, Bernadette Malot a, cet après-midi, fait ses adieux à ses collègues et pensionnaires.

 

 

Dans son discours d’au revoir, elle fait le bilan de ces quatre années, et cite notamment la convention tripartite, le taux d’occupation de 100%, la consolidation des équipes, ou bien encore l’extension de l’établissement par la création d’une unité Alzheimer.

 

 

Elle mentionne ensuite tout le travail réalisé auprès et avec les représentants syndicaux, un travail qui a toujours porté ses fruits.

 

 

Dans l’ensemble, Bernadette Malot reste sur une impression mitigée de son « mandat » à l’EHPAD de Mont-Saint-Vincent. Elle explique, en effet, le succès de la convention avec l’hôpital de la Guiche ainsi que les évaluations internes et externes positives, mais elle évoque également le fait que le nombre de lits souhaités n’a pas été atteint, par exemple.

 

 

A la fin de son discours, elle souhaite que l’EHPAD prospère au sein de l’hôpital de la Guiche.

 

 

Ce jeudi, Bernadette Malot fera ses adieux à l’hôpital de la Guiche, dont elle était aussi la directrice.

 

 

A partir du 3 juillet 2015, il s’agit de M. Legourd qui prendra le relais de la direction de l’EHPAD de Mont-Saint-Vincent ainsi que celle de l’hôpital de la Guiche. Sa position sera ensuite officialisée par sa publication au journal officiel. Cependant, à l’inverse de Mme Malot, il ne sera qu’un directeur intérimaire.

 

 

Bernadette Malot était effectivement la première directrice titulaire de l’EHPAD de Mont-Saint-Vincent, comptant au jour d’aujourd’hui 55 résidants et une quarantaine d’employés.

 

 

Avant son poste de directrice à l’EHPAD de Mont-Saint-Vincent et à l’hôpital de la Guiche, Mme Malot était directrice d’un autre EHPAD à Couches et assurait également deux intérims.

 

 

A la vue de l’au revoir qui a été réservé à Bernadette Malot, cette femme était – comme il l’a été dit – la main de fer dans un gant de velours, ayant remis de l’ordre – là où elle est passée – avec enthousiasme et dynamisme ainsi que par le biais d’actions d’adhésion.

 

 

Marie 

 

 

 

 

bardot 3006152

 

 

bardot 3006153

 

 

bardot 3006154

 

 

bardot 3006155

 

 

bardot 3006156

 

 

bardot 3006157

 

 

bardot 3006158

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer