Autres journaux :


jeudi 8 décembre 2016 à 08:35

Élargissement du périmètre communautaire, réunion à Mary

34 communes au 1er janvier 2017 dans La Communauté urbaine Creusot-Montceau



 

 C’est ce mercredi soir que la salle polyvalente de Mary a accueilli une bonne centaine de personnes venues assistées à la réunion publique d’informations concernant l’élargissement du périmètre communautaire.

 

 

Pour cette première réunion, ce sont les habitants des communes de Mont Saint Vincent, de Mary, de Saint Micaud et de Saint Romain sous Gourdon qui étaient concernés.

 

 

Et les maires de ces communes étaient présents : Bernard Répy, Jean Girardon, Michel Chavot et Roger Burtin.

 

 

Pour présenter la réunion, David Marti était venu accompagné de plusieurs Vice-présidents : Hervé Mazurek, Jean-François Jaunet, Daniel Meunier, Frédérique Lemoine et Sylvie Lecoeur.

 

 

Un accueil teinté d’amertume

 

 

Dans son discours d’accueil, le Maire de Mary, Monsieur Roger Burtin a déclaré : « Je ne vous cache pas l’amertume de quitter cette communauté de communes avec des communes de même tailles et rurales. Malgré cette amertume, nous ferons tout pour entrer dans cette nouvelle communauté urbaine. »

 

 

David Marti pour sa part a d’abord rappelé les vocations de la CUCM : « La CUCM a accueilli des communes depuis 1970. Nous avons eu de nombreux contacts entre nous depuis que nous savons que nous allions être mariés. Nous avons échangé entre les services. Il y a des phases avant que l’intégration soit complète. »

 

 

Effectivement au 1er janvier 2017, la CUCM comprendra 34 communes.

 

 

David Marti a ensuite rappelé le statut particulier de communauté urbaine. « Ce statut est très particulier. Nous y tenons beaucoup. Il y a les communautés urbaines historiques et celles de plein droit. Il faut remplir des critères. Nous ne les remplissons pas tous, avec une population en-dessous de 500000 habitants. Être une communauté urbaine, c’est être reconnu au niveau national. La communauté avait 27 communes en 2014. Au 1er janvier, nous allons vous accueillir. »

 

 

La CUCM, premier pôle industriel entre Lyon et Paris

 

 

 

David Marti a ensuite continué son propos en présentant la CUCM : « La CUCM est le premier pôle industriel entre Paris et Lyon. Nous avons de grands groupes industriels sur notre territoire. L’industrie continue de se développer. La CUCM est aussi le 2e pôle universitaire de Bourgogne avec 1700 étudiants et 5 établissements d’enseignement supérieur. »

 

 

Il a ensuite expliqué les grandes priorités du mandat : le soutien au développement économique, à l’enseignement supérieur, à la recherche et à l’innovation ; les grands projets urbains pour améliorer le cadre de vie et l’habitat ou encore le soutien aux acteurs de la cohésion sociale et de la solidarité.

 

 

Il a ainsi cité les investissements réalisés au niveau de la gare TGV et de la zone Coriolis, comprenant l’accueil prochain de la nouvelle plateforme de LIDL. Il a aussi présenté le projet du Mecateam et de la filière ferroviaire.

 

 

Poursuivant sur le secteur industriel, il a aussi évoqué les travaux réalisés au Creusot afin de moderniser le site industriel, lequel accueille 5000 emplois. Entre 2007 et 2016, la CUCM a investi 24 millions d’euros pour la modernisation du site industriel.

 

 

Numérique, vers le très haut débit

 

 

Sur ce point, David Marti a indiqué que la CUCM s’inscrivait dans le plan départemental de la montée en très haut débit. ET avec l’aval du conseil départemental, elle a décidé d’accélérer la montée en débit notamment dans les plus petites communes. Cette montée en débit devrait avoir lieu d’ici 2018 pour les communes prévues dans cette phase.

 

 

Sur ce dossier, la CUCM investit ainsi 8 millions d’euros. Pour rappel, cette montée en débit ne concerne ni Le Creusot, ni Montceau-les-Mines.

Sur le chantier de la RCEA, David Marti a rappelé que la CUCM participe à hauteur de 4,6 millions d’euros.

 

 

Questions et inquiétudes

 

 

 

Rapidement les premières questions sont tombées et ont révélé les inquiétudes des habitants comme des élus des petites communes. Un habitant indiquait ainsi avoir l’impression de perdre en démocratie, en représentation. Il avait aussi l’impression d’être de plus en plus éloigné des décisions prises.

 

 

 

David Marti a voulu se montrer rassurant. « Certaines communes n’étaient pas favorables à leur entrée. [C’est le Préfet de Saône-et-Loire qui est à l’origine des rapprochements des communes avec la CUCM.] Mais certains conseils municipaux ont adhéré. Comment s’y retrouver dans cette communauté urbaine ? C’est un des premiers sujets que nous avons traité. Il y aura encore des réformes territoriales. Intégrer une interco, c’est avoir la possibilité d’aménager les petites communes. Les meilleurs ambassadeurs de la CUCM sont les maires des petites communes. »

 

 

Il a aussi indiqué l’appui de la CUCM dans le montage des dossiers, mais aussi dans leurs financements.

 

 

Monsieur Girardon, Maire de Mont Saint Vincent a pour sa part interrogé David Marti au sujet du plan du mandat et d’une possible ouverture de celui-ci aux nouvelles communes adhérentes.

 

 

David Marti a répondu : « J’ai toujours considéré que l’urbain se nourrit du rural et le rural de l’urbain. Pour la CUCM, il n’y a aucun intérêt à intégrer de nouvelles communes. Mais nous n’avons pas le choix et nous ferons de notre mieux pour travailler ensemble. Le budget de la CUCM s’élève à 156 millions d’euros d’investissements sur le mandat. Il permet d’intégrer de nouvelles communes. Nous devons exécuter un budget d’investissements le plus proche possible de celui établi. Nous vous aiderons dans vos investissements. Cela ne remet pas en question les grands investissements, mais il y aura des ajustements ».

 

 

Présentations des dossiers par les Vice-présidents

 

 

 

La soirée s’est poursuivie par les présentations des dossiers par les Vice-présidents présents. Hervé Mazurek a ainsi présenté les incidences fiscales au 1er janvier 2017 de l’intégration des nouvelles communes. Il n’y aura pas de hausse d’impôts.

 

 

Frédérique Lemoine a traité la question de l’urbanisme : PLUI, droit des sols, habitat et rénovation urbaine, attractivité du territoire, étude sur les îlots urbains dégradés etc.

 

 

Jean-Alain Tandéo, du service à la population de la CUCM a indiqué les compétences de la CUCM dans le domaine : ordures ménagères, voirie, eau, assainissement et transports.

 

 

Et d’expliquer : « Sur la question de la voirie, on est sur une logique de proximité. On a ainsi découpé le territoire communautaire en 6 territoires. On a affecté du personnel dédié à ce territoire. Chaque territoire est affecté à un agent de maîtrise dédié qui est un interlocuteur avec le maire. »

Jean-François Jaunet a poursuivi pour sa part sur la collecte des ordures ménagères en expliquant les flux (poubelles jaunes et noires). Le système de collecte des OM restera identique en 2017 dans ces communes. Elles basculeront ensuite sur le système de délégataire en 2018. Il y aura toujours la déchetterie de Mary. Et la déchetterie de Ciry le Noble devrait ouvrir au printemps 2017.

 

 

 

Sylvie Lecoeur a présenté quant à elle l’eau et l’assainissement. Une partie de la gestion des réseaux des nouvelles communes adhérentes à la CUCM devrait être gérée par Véolia alors qu’une autre partie le sera par la SAUR.

 

 

 

Daniel Meunier a présenté les transports : transports scolaires et à la demande. Jusqu’au 7 juillet 2017, l’organisation du transport scolaire du 2nd degré et du lycée reste identique à l’organisation actuelle. Et des changements sur les circuits pourraient être réalisés à partir du 1er septembre 2017.

 

 

Enfin Daniel Meunier a présenté le principe du transport à la demande, adapté à tous, y compris pour les personnes à mobilité réduite. Il fonctionne sur réservation et au prix d’un ticket de transport urbain.

 

 

Tout au long de la soirée, les discussions se sont poursuivies entre la salle et les élus de la CUCM : sur les déchets et la nature de ceux collectés, sur les transports et une adaptation pour les lycéens etc.

 

 

La soirée s’est achevée autour d’un pot de l’amitié.

 

 

Une prochaine réunion se tiendra mardi 13 décembre à 20h, salle des fêtes d’Essertenne et concernera les communes d’Essertenne, Perreuil et Morey.

 

 

 

EM

 

 

mary-08121612

 

mary-08121610

 

mary-0812162

 

mary-0812167

 

 

mary-0812163

 

 

mary-0812164

 

 

mary-0812165

 

mary-0812166

 

 

mary-0812168

 

mary-0812169

 


mary-08121611
mary-08121613

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Élargissement du périmètre communautaire, réunion à Mary”

  1. K12GT dit :

    J ai bien peur que, comme dans beaucoup de domaines, ce soit encore les petits qui payent pour les gros…..