Autres journaux :



vendredi 12 août 2016 à 07:56

JSMO Féminines (Foot) : Sébastien Robin (ex-FCMB) dans le costume de coach. Interview d’un mec bien.

Entretien avec le tout nouveau coach (en duo) des filles de Montchanin. Son ambition, ses doutes et ses envies. Il se confie pour Montceau News, comme toujours, avec le sourire.



C’est le genre d’articles à lire sans modération. Un peu comme le bonhomme. Pour ceux qui le connaissent, ils pourraient témoigner de la bonhommie du garçon, du sens de l’effort du buteur ou encore de l’esprit fêtard du patron des troisième mi-temps montcellienne, aux plus belles heures de son époque au FCMB.

 

 

 

Un mec qui en jette, un homme digne et bosseur. Sa première expérience à la JSMO ne surprend qu’à moitié. L’ex-joueur d’Épinal marche souvent à l’affectif. Alors quand Dimitri Thorambay et le nouveau président Giovanni Murgia le sondent pour éventuellement diriger l’équipe féminine, il ne lui faut pas longtemps pour dire oui. Toujours prêt à rendre service pour un copain.

 

 

 

Comme beaucoup, on vient jouer au FCMB et puis…

 

 

 

Après des débuts à Chatenois dans les Vosges et une formation à Épinal, le joueur progresse vitesse grand V. Fort d’avoir joué en U15 et U17 Nationaux, le joueur accède alors à la DH puis à la ligue 2. Une descente de son club de cœur en National où il évoluera jusqu’en 1997 et son départ pour Besançon (CFA2, CFA).

 

 

 

C’est en décembre 2000 qu’il prendra le chemin du stade des Alouettes pour la première fois. Une histoire d’amour qui durera six ans, la faute à un problème récurrent au tendon d’Achille l’ayant contraint à stopper net sa carrière. De belles rencontres nous dit-il « avec notre bande de potes à la belle époque. Zub, Hicham, Martial, Smektala, Yazid etc. c’était vraiment le bon vieux temps, on avait une sacrée équipe ! »

 

 

 

Quelques années plus tard, il ira faire une saison à Blanzy pour « dépanner mon pote Steph » (Smektala) et honorera une sélection en équipe de France militaire pour un match de qualification pour la Coupe du Monde disputé à Ankara, « un de mes plus souvenirs de foot. »

 

 

 

Entretien avec le nouvel entraineur des filles à Montchanin, c’est ici et maintenant :

 

 

 

MS : Bonjour Sébastien, comment se sont noués les premiers contacts avec la JSMO ?

 

 

Sébastien Robin : « Salut, ce sont le président de Montchanin Giovanni Murgia et le responsable de l’équipe féminine Dimitri Thorambay qui m’ont contacté et j’ai accepté pour cette année. C’est un beau challenge et un bon début pour moi, on verra la suite.

 

 

 

Comment ça va se passer concrètement, quel est ton rôle au sein du club ?

 

 

L’organigramme du club est le même que pour les gars (sic). Même président et Dimitri gère les filles avec moi qui coache. On va bosser à deux. Concrètement je vais gérer la partie technique, je serai impliqué aussi bien dans les entrainements que dans les matchs. On doit mettre en valeur le football féminin, en voyant Lyon, le PSG, Saint Étienne ou maintenant Marseille (Ndlr Monte en D1 cette année), je me dis que ça va exploser, devenir plus important.

 

 

 

Comment vois-tu cette première en tant qu’éducateur ?

 

 

 

Et bien c’est une première tu l’as dit, je n’ai pas encore de diplômes, je fais ça pour aider un ami et voir si la fonction peut me plaire. Je ne connais pas encore bien les filles mais je pense qu’on peut faire du bon boulot tous ensembles. Je cherche aussi des sponsors pour nous aider dans nos déplacements tout au long de l’année. Et ainsi mettre en valeur le foot féminin avant la coupe du monde en France, si je ne me trompe pas, l’an prochain.

 

 

 

Comment s’est passé ton premier entrainement ce mardi ?

 

 

 

Très bien. J’ai ressenti de l’envie, beaucoup d’implication, de l’écoute de la part de mon groupe. Elles ont aussi mis de l’application dans les exercices proposés. Je n’ai aucune expérience en tant que coach, mais je vais faire de mon mieux. De plus, ça ne peut que m’enrichir humainement et me permettre de mieux me canaliser, pas comme quand j’étais joueur (rires).

 

 

 

Tu as des objectifs pour cette saison avec les filles ?

 

 

 

L’objectif reste le maintien. Mais si on a la possibilité d’accéder à l’échelon supérieur, je suis preneur. Nous ne connaissons pas encore les équipes engagées, ni le nombre donc on va voir. Mais notre ligne de conduite reste que les filles prennent du plaisir et que l’on puisse leur donner envie de réussir et de progresser. Et pourquoi pas, de vivre de belles émotions tous ensemble. Je vais essayer de leur apporter mon expérience tout en restant à l’écoute. J’aime le relationnel, il faut leur donner envie de venir s’entraîner, c’est la première étape.

 

 

 

Sportivement parlant, comment vois-tu la saison à venir ?

 

 

 

J’attaque la saison avec joie et avec un peu d’appréhension, mais le challenge est sympa, maintenant seuls les résultats comptent. Et j’espère pouvoir créer un groupe uni et soudé même si j’ai remarqué déjà là bonne ambiance. D’ailleurs on cherche deux matchs amicaux pour fin aout et début septembre, on doit en reparler avec mon responsable.

 

 

 

Pour conclure, que peut-on te souhaiter ?

 

 

 

De prendre du plaisir. Je tiens au passage à remercier les parents de Dimitri qui nous aident beaucoup lors des rencontres (domicile comme extérieur). J’espère qu’on gagnera beaucoup de matchs et mettre un peu plus en avant le foot féminin. »

 

 

Entretien réalisé mercredi 10 août au soir.

 

 

 

Mustapha Sofi

 

 

jsmo fille 1208162

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer