Autres journaux :



jeudi 8 septembre 2016 à 19:46

Société SFAR de Montchanin (Social)

Pas de liquidation pour l'instant : le tribunal de Commerce accorde une semaine de délai...



Sous ce premier texte, retrouvez celui d’une lettre ouverte des salariés de l’entreprise.

 

Ce jeudi après-midi, les salariés de la SFAR, accompagnés par leurs syndicats CGT et FO se sont rendus au tribunal de commerce pour la sauvegarde de leur entreprise.

 


A noter, en plus de leurs syndicats la présence d’une déléguée CGT du comité central du groupe SOTRALENZ ainsi qu’un délégué d’une usine de Moselle.

 


On notait aussi la présence de M Vernochet, maire de Montchanin et représentant la CUCM .

 

La liquidation n’a pas été prononcée et les salariés ont obtenu une semaine de délai afin qu’un futur repreneur affine son dossier. A noter qu’un comité central d’entreprise du groupe SOTRALENZ se tiendra le 9 septembre en Alsace.

 

 

sfar-08-09-1613

 

 

 

 

Lettre ouverte des salariés de la SFAR en lutte pour l’emploi industriel à Montchanin avec leur Comité d’Entreprise, leurs syndicats CGT et FO, leurs Unions Locales et Départementales CGT et FO

« Madame, Mademoiselle, Monsieur,

 

Vous le savez maintenant, le Groupe capitaliste Franco Allemand SOTRALENTZ veut précipiter la liquidation pure et simple de tous les emplois industriels sur les deux sites de la SFAR Montchanin et ce, en s’exonérant de toute responsabilité sociale malgré les profits engrangés grâce au travail des salariés et de leur savoir-faire industriel !!

 

 

Ce jeudi 8 septembre, nous étions présents au Tribunal de Commerce de Chalon sur Saône avec Monsieur le Maire de Montchanin représentant également Messieurs les Président et Vice-président de la Communauté Urbaine Le Creusot Montceau les Mines, pour exiger que toute la lumière soit faite sur la responsabilité économique et financière du Groupe SOTRALENTZ qui fait barrage à toutes demandes d’informations légitimes des salariés et de leurs représentants.

 

Pour gagner la poursuite d’activité par un plan de cession industriel ambitieux avec de nombreuses propositions concrètes partagées avec les élus et les pouvoirs publics.

 

Le tribunal a examiné une offre de reprise actuellement non recevable, et renvoie au 16 septembre sa décision sur la poursuite d’activité.

 

Les jours sont donc comptés pour affiner, exploiter toute offre de reprise industrielle et responsabiliser le Groupe SOTRALENTZ.

 

C’est pourquoi, l’Assemblée Générale des salariés de ce jour poursuit la mobilisation générale avec :

 

1. la désignation de 7 représentants des salariés pour rencontrer sans délai le seul repreneur actuellement déclaré avec les questions du coût exorbitant du bail CIVADE/SOTRALENTZ (bâtiments cédés en 2011 pour 1€ symbolique par AREVA donc l’Etat et estimés à 2 millions d’€ par SOTRALENTZ aujourd’hui !!!)

 

· du nombre de salariés repris et du prix des machines

 

2. l’organisation d’une nouvelle Assemblée Générale des salariés le lundi 12 septembre à 7h à la prise de travail à la SFAR Rue de la paix avec retour de notre questionnement au Comité de Groupe tenu ce 9 septembre à Drulingen :

 

· Quelle motivation du choix du prestataire luxembourgeois SL Logistics, pourquoi n’y a-t-il pas eu d’appels d’offres ?

 

· Quel est le lien du Groupe avec ce prestataire, ne s’agit-il pas d’une sorte d’optimisation fiscale visant à enrichir les actionnaires via une filiale au Luxembourg ?

 

3. l’organisation, dès ce lundi 12 septembre, d’une table ronde à l’initiative de Monsieur le Préfet avec le Commissaire au redressement productif représentant le Secrétaire d’Etat à l’Industrie,

 

4. les élus locaux, départementaux et régionaux, les députés du bassin d’emploi Le Creusot-Montchanin pour examiner l’offre de reprise industrielle actuelle 

 

pour examiner d’autres possibilités de reprise en s’appuyant sur AREVA et en créant les conditions d’une prolongation des délais par le financement des salaires (200 000 € environ hots cotisations sociales pour un mois) via un pont de trésorerie à l’initiative du secrétariat d’état à l’industrie  pour examiner le retour des bâtiments acquis à l’1€ symbolique par SOTRALENTZ au bénéfice d’une vraie reprise industrielle

 

5. notre interpellation solennelle en direction de Monsieur le Préfet pour qu’il exige le paiement intégral de nos salaires d’août (1000 € seulement versés ce 8 septembre) tout comme les subrogations de salaire de la Sécurité Sociale et ainsi mettre fin à un trouble manifeste à l’ordre public social

 

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

 

Les salariés de la SFAR vous remercie de votre soutien et engagement solidaires d’intérêt public essentiels pour éviter l’apparition d’une nouvelle friche industrielle, éviter de nouveaux drames sociaux et familiaux lourds de conséquences pour la collectivité et imposer la responsabilité sociale du Groupe capitaliste Franco Allemand SOTRALENTZ. »

 

 

 

sfar-08-09-16

 

 

sfar-08-09-161

 

 

sfar-08-09-162

 

 

sfar-08-09-163

 

 

sfar-08-09-164

 

 

sfar-08-09-165

 

 

sfar-08-09-166

 

 

sfar-08-09-167

 

 

sfar-08-09-168

 

 

sfar-08-09-169

 

 

sfar-08-09-1610

 

 

sfar-08-09-1611

 

 

sfar-08-09-1612

 

 


sfar-08-09-1614

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer