Autres journaux :



mercredi 22 juin 2016 à 07:29

« AUTOUR DE L’EURO » : Épisode 7 avec l’IRLANDE vue par Guénolée CHAMPEAU (Perrecy puis Clermond Ferrand)

Guénolée Champeau nous parle de son passage en Irlande, là où sa maman a vécu un an durant. Décryptage de ce pays un peu méconnu par chez nous et où il fait bon vivre, à l’heure où les Irlandais jouent leur avenir dans cet EURO contre l’Italie ce soir à 21h..




Nouvelle rubrique sur Montceau News. L’innovation n’a pas de limites, les idées non plus. Nous allons vous faire vivre l’EURO 2016 de Football en France de différentes manières, sous différents angles.

 

Chaque jour, un lecteur ou une lectrice de www.montceau-news.com originaire ou vivant dans l’un des pays qui participent à la compétition reine de l’UEFA, nous donnera sa vision de ces deux pays, d’un côté la France, de l’autre la Terre de ses ancêtres ou terre d’accueil. Le but ? Voir le football d’un autre angle. Connaitre les différents pays européens présents en France un mois durant et pas seulement sur le côté sportif. Enfin l’ultime avantage, c’est vous mettre en avant, car sans vous on ne serait rien. Épisode 7, plein de fraîcheur et d’empathie, avec l’Irlande vu par son ambassadrice locale, Guénolée Champeau. Régalez-vous !

 

 

 

Vivre à Perrecy et voyager..

 

 

 

Née le 16 mars 1994 à Saint Vallier, Guénolée Champeau se forge du côté de Perrecy. Une enfance et une adolescence classique et studieuse, avec des études du côté de Paray en Bac pro restauration puis un BTS dont l’intitulé est « hôtellerie art de la table et du service génie culinaire ». Dans le cadre de la poursuite de son cursus universitaire cette fois, du côté de Dax où la belle demoiselle entamera à la rentrée une licence en gestion hôtelière, la maîtrise totale de langue de Shakespeare lui est demandée.

 

 

 

Ayant déjà voyagé en Angleterre, notre étudiante bilingue se prend d’envie pour l’Irlande. Ce pays où plus jeune, sa mère vécut une année durant et dont elle lui avait tant vanté les mérites. Voici ses mots « L’Angleterre, j’ai déjà fait et ma mère ayant vécu en Irlande, de par son expérience et du fait que je n’en ai entendu que du bien, mon choix a été vite fait. » Puis quand je lui demande comment a-t-elle organisé son voyage et trouvée son logement, la méthode est d’époque : « Par Facebook ! (rires) J’ai fait des recherches sur les pages communautaires faisant référence à l’Irlande et j’ai vite trouvé un logement près de Dublin. Dans la foulée, je prenais mes billets et 15 jours plus tard j’étais à Dublin ! »

 

 

 

bull 2206164

 

 

Périple en Irlande pour devenir bilingue

 

 

 

C’est ce 12 mars 2016 à 13h15 pour être exact, que Guénolée s’envole pour de nouvelles aventures, elle qui aime tant se balader dans les coins les plus isolés pour mieux se retrouver. Elle le raconte si bien : « Pour rester sur place et travailler mon anglais, je devais travailler à la base, mais de fils en aiguilles, je me suis retrouvée à pas mal voyagé là-bas dans les endroits plus reculés notamment. À Cork par exemple ou dans les parties galloises, j’ai bien profité des paysages et du pays. Puis quand j’ai enfin trouvé un travail, c’était quasiment déjà le moment de rentrer en France (rires). Mon appartement et camp de base était à Dublin, j’habitais à Swords pour être plus précis, à 15 minutes de Dublin»

 

 

 

Humainement enrichissant au plus haut point. Ce séjour lui a permis de voir un pays « où les gens sont extrêmement gentils, généreux et très serviables, aussi bien entre eux qu’envers les expatriés très nombreux chez eux. Là-bas, ils n’aiment pas être seuls, les groupes se forment très vite, personne n’est laissé à l’écart » me confie-t-elle avec une pointe de nostalgie. Mais ce qui marque le plus Guénolée, autant que sa maman d’ailleurs, c’est « l’absence total de jugement. En Irlande, on peut faire ce que l’on veut, où l’on veut sans jamais susciter de jugement d’autrui. La liberté est immense et elle fait du bien ! »

 

 

 

Un havre de paix nommé GALWAY…

 

 

Durant son périple de trois mois, la possibilité a été offerte à notre globe-trotteuse de visiter une ville Galloise, à trois heures en voiture de Dublin, nommé Galway. Un lieu reculé où l’on peut humer l’air régénérateur et tellement apaisant de cette région loin de tout. Et surtout loin de tout problème. « La chaleur humaine qui se dégage de cet endroit est vraiment incroyable » nous dit-elle avec énergie, « on s’y sent en paix, dégagé de tous soucis. Même tard le soir, les filles rentrent seules chez elles en pleine nuit. Ce serait impensable de faire ça en France » et elle n’a pas tort sur ce sujet.

 

 

 

Et quand le sujet du terrorisme intérieur connu via l’IRA, elle nous répond que « les irlandais n’ont pas de crainte particulière. Les problèmes ont plus touché le nord, ici à Dublin les gens vivent tranquillement vis-à-vis de tout ça. Bien sûr, quand il y a un évènement particulier, des mesures sont prises mais pas plus qu’il n’en faut, juste pour assurer le coup. On est tranquille ici à ce niveau. » Et le fameux trèfle porte bonheur à quatre feuilles, elle me reprend de volée : « Non c’est à trois feuilles ici ! (rires) »

 

bull 2206162

Shamrock et Leprechaun de partout..

 

 

 

Durant son voyage, beaucoup de choses sautent aux yeux de Guénolée, qui occupe malicieusement son temps en cherchant à découvrir davantage la culture locale. On lui dira que les « Shamrock » confèrent des pouvoirs magiques. Elle, nous parlera des « Leprechaun » qu’on voit un peu partout devant les maisons. Des petits lutins symboliques de l’Irlande en format miniature, la légende dit qu’ils vivent sous les pierres car ils « sont moches ! » Précisons qu’on les retrouve dans tout le nord de l’Europe.

 

 

 

La Saint Patrick, parlons-en puis que notre étudiante en herbe l’a vécu sur place ! « Tout le monde se déguise en trèfle, c’est juste incroyable ! Des shamrock de partout, c’est trop beau, une belle communion de tous. » La convivialité et l’accueil des irlandais vient en grande partie de leur culture catholique.

 

 

 

Ils ont su garder le « bon côté de leur éducation religieuse en ne laissant jamais personne de côté. » Ce pays très agricole par endroits, n’a que peu d’industrie si ce n’est à Dublin ou à Cork. Parfois, ce sont les moutons qui sont prioritaires sur les véhicules en pleine route (!), les mœurs ne sont pas du tout les mêmes, mais l’entraide y est sublimée.

 

bull 2206163

Et l’EURO, la dernière chance contre l’Italie ce soir..

 

 

Pour ce qui est du terrain, cette équipe irlandaise n’a pas eu la tâche facile en héritant du groupe dit de la mort. Italie, Belgique et Suède, un menu copieux. Malgré cela, il reste encore un espoir de qualification pour les 1/8ème de finale. Pour y arriver, les choses sont claires, il faudra battre l’Italie, déjà qualifiée et assurée de terminer première de la poule.

 

 

 

Possible mais difficile pour cette équipe besogneuse qui trouve peu de leaders techniques si ce n’est les joueurs évoluant en Premier League à un niveau élevé. Mais ça ne suffit pas. Le peuple irlandais vivre tout autant voir plus pour son équipe nationale de Rugby où il a d’autres atouts à faire valoir au plan mondial.

 

 

 

Derrière le pilier John O’Shea, toujours intraitable derrière, la sélection au trèfle place tous ses espoirs sur les épaules de Robbie Brady et Shane Long, préféré au bientôt vétéran et légende du pays Robbie Keane.

 

 

 

bull 2206165

 

 

 

Le duel sera âpre face à une squadra qui « ne lâchera pas le match et jouera avec intensité » dixit Antonio Conte, le sélectionneur italien. La mauvaise surprise de devoir affronter l’Espagne dès les 1/8ème ne les calmera sans doute pas au moment du coup d’envoi de ce dernier match de poule. Au pays, « les gens sont très festifs sur les matchs. Il y a beaucoup d’expatriés il faut dire. Aussi bien brésiliens, italiens, français, beaucoup aiment le foot » conclue-t-elle avec un grand sourire. Vivement ce soir, 21h pour un match entre amis, à Dublin, il y aura forcément des gagnants !

 

 

Mustapha Sofi

 

bull 2206166

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer