Autres journaux :


samedi 8 octobre 2016 à 06:35

Bientôt à Pouilloux : un centre équestre avec Sabrina Wojcik

Le cheval, c’est son dada



 

On aurait pu la rencontrer dans une salle de classe et enseigner la philosophie ou encore l’espagnol. Mais Sabrina Wojcik avait surtout envie d’espace, de fendre le vent en selle sur sa jument, tout l’inverse d’une jeune femme en talon aiguille et tailleur Chanel. Aujourd’hui, enfin dès le dimanche 16 octobre 2016, elle va enfin pourvoir donner libre cours à sa passion qu’est le cheval et, en tant que monitrice indépendante, transmettre son amour des chevaux à d’autres cavaliers.

 

En l’occurrence, elle bénéficie des structures déjà existantes de l’écurie de Sophie Terrien à Pouilloux « Western endurance » et pourra à sa guise enseigner l’équitation classique avec poneys et chevaux, donc pour tous les âges et tous niveaux.

 

 

 

sabrina07-10-16

 

 

De la philo à McDo avant Cluny

 

Il lui a fallu du cran et franchir bien des obstacles avant de s’épanouir, de passer du rêve à la réalité. A 29 ans, Sabrina dont le sourire en dit long sur son bonheur de vivre du cheval a néanmoins « mangé de la vache enragée ». Avec une maîtrise de philo et une licence d’espagnol, quand l’heure fut de passer le concours de professeur, « je ne réunissais pas tous les critères, à savoir, je n’étais pas mariée, je n’avais pas d’enfant, donc impossible de choisir une région pour enseigner. Et moi, je désirais avant tout rester ici (bassin minier). Je suis originaire de Saint-Vallier » explique-t-elle.

 

De la philo, elle tombe chez McDo. Le compromis est certes cocasse mais pour arriver à ses fins _ enseigner l’équitation _ cuire des frites et des hamburgers lui ont permis d’accéder à son graal ultime.

 

 

sabrina07-10-161

 

Comment se faire les dents ?

 

Parce que toute petite, pour ne rien vous cacher, Sabrina est folle amoureuse des chevaux malgré les réticences de ses parents. Et quand bien même à 10 ans, la ruade d’une jument en pleine figure l’envoie chez le dentiste et d’en ressortir avec une dent en moins, jetant un froid chez papa et maman, Sabrina n’abdique pas. A 15 ans, « j’ai donc pu commencer l’équitation alors que mes parents trouvaient toujours ça dangereux ». Avaient-ils une dent contre les chevaux ?

 

Les études défilent et arrive McDo pendant quatre ans. Et c’est l’opportunité, celle de pouvoir concilier travail à mi-temps et grâce au CIF (congé individuel de formation) décrocher le diplôme d’équitation à Cluny. Encore fallait-il trouver un job dans un centre équestre ! « J’ai un cheval depuis un peu plus de quatre ans et je cherchais une pension. Un peu par hasard, je suis tombée sur Sophie (Terrien) et elle m’a proposé de venir ici (au Western endurance) pour enseigner l’équitation ».

 

Très attachée à sa région, « mon grand-père était mineur, il m’a tout expliqué de l’histoire du bassin minier » notre jeune cavalière baigne dans le bonheur d’y assouvir sa passion. « Ma vie tourne autour des chevaux. Sans eux, je ne suis plus rien. J’adore la campagne, ici elle est très belle. Des chevaux, ma campagne, je n’ai pas besoin de plus ».

 

Sabrina rayonne. Allez, on se fait un petit galop d’essai !

 

Jean Bernard

 

Dimanche 16 octobre 2016, nouveau à l’écurie Sophie terrien, journée portes ouvertes avec la création d’un centre équestre, dès 14h, 50 rue des Seux à Pouilloux.

 

Tel : 06 14 70 52 08

 

 

 



sabrina07-10-162

 

 

sabrina07-10-163

 

 

 

sabrina07-10-164

 

 

 

sabrina07-10-165

 

 

 

sabrina07-10-166

 

 

 

sabrina07-10-167

 

 

 

sabrina07-10-168

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer