Autres journaux :


samedi 12 novembre 2016 à 06:51

Cérémonie du 11 novembre à Pouilloux

L’indispensable travail de mémoire



 En France, plus aucun poilu n’est là pour évoquer la première guerre mondiale. En revanche, cette date du 11 novembre en 2016 comme en 1918, personne ne peut l’oublier. Comment oublier après quatre années de conflit les 1 400 000 morts, 740 000 invalides et 3 000 000 de blessés dans le camp français. A Pouilloux, ce sont des enfants de la commune et le président des conscrits, Martin Emorine qui ont déposé les gerbes au monument aux morts de la commune.

 

 

Car commémorer le 11 novembre 2016, 98e anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918 c’est leur rappeler qu’aujourd’hui, ils jouissent de la liberté grâce à l’engagement d’hommes et de femmes prêts à donner leur vie. « Veillons à ce que chacun de nos enfants ne l’ignore en poursuivant l’indispensable travail de mémoire », rappelait dans son message le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la défense.

 

 

 

J.B.

 

 

 

 

poui-1211163

 

poui-1211162

 

 


poui-1211164 poui-1211165

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer