Autres journaux :


vendredi 12 août 2016 à 07:54

Communauté Urbaine Creusot-Montceau : Le Président David Marti visite Saint-Berain-sous-Sanvignes

Noël Valette et ses élus sur le terrain



Les passagers des voitures qui passent nombreuses pendant la réunion pré-chantier sur la route de Sanvignes doivent se dire « tient va y avoir des travaux ici ». Et il va y avoir des travaux sur le tronçon entre la route départementale et les dernières maisons après la bifurcation du chemin de la Tagnerette.

 

 

8600 m2 de travaux de voirie dont 3700 m2 de reprofilage complet.

 

 

 

Cette route est un axe important et le flux de circulation en une demi-heure de réunion le prouve. C’est une voie traditionnelle de détournement, une rocade des anciens, entre Le Creusot, sa banlieue et Sanvignes, donc sud-ouest de la Communauté urbaine.

 

 

 

Le Président Marti et ses services en sont conscients et c’est pour cela que ce tronçon, le plus abimé, le plus dangereux aussi est inscrit au budget 2016.

 

 

 

La sécurisation des voies c’est tout le problème pour les responsables de la CUCM et des Maires.

 

 

 

Pour le Président Marti il y a des critères objectifs : dangerosité et flux de circulation.

 

 

 

La route de Sanvignes remplit les deux. Le Président de la communauté urbaine voit le côté positif des travaux qui vont être réalisés à partir des semaines 37/38. Les accotements et les entrées des maisons particulières seront repris, pour l’instant c’est un des problèmes importants de sécurité en dehors même de ceux de la circulation car ils influent aussi dessus. En effet la bande de roulement mord dangereusement sur les accotements et de grands flashes ont été repris mais les problèmes de circulation d’évacuation des eaux de surface persistent dangereusement.

 

 

 

La sécurité étant la préoccupation majeure, il convenait que ces travaux soient réalisés. David Marti rappelle que si ce chantier coûte 50 000€, c’est sur l’ensemble du mandat 11,5 millions d’Euros qui sont consacrés en investissement et en fonctionnement à l’entretien de la voirie de toutes les communes membres.

 

 

 

C’est un poste très lourd eu égard au budget global de la Communauté. Rappelons que lors du mandat précédent le budget de voirie était de 10,9 millions d’euros, il y a une progression et ce alors que les coûts auraient une tendance à la hausse. Mais les marchés passés par la CUCM ont su optimiser les coûts par rapports aux besoins.

 

 

 

Le Président Marti rappelle que la CUCM accueille de nouvelles communes qui ont-elles aussi des besoins d’entretien de voirie. Les ressources de la communauté ne vont pas forcément croitre à due concurrence. Mais là c’est aussi un autre domaine de discussion, plus politique, voire géopolitique, qui aurait transposé Montceau au centre de la nouvelle Communauté Urbaine… Mais cela nous éloigne du sujet.

 

 

 

Noël Valette est de ces Maires qui se battent à fond pour obtenir le plus possible pour sa commune, ses adjoints et Conseillers aussi, ils étaient là cet après-midi pour visiter le futur chantier.

 

 

 

Bien sûr ils aimeraient plus de crédits, plus de rues, plus de travaux, mais ils ont bien conscience que la CUCM ne peut pas tout faire partout en même temps. La communauté fait aussi d’autres travaux d’entretien de voirie moins importants sur Saint Berain.

 

 

 

Le Président rappelle que la communauté consacre 600 K€ annuellement aux travaux de point à temps et autres sur l’ensemble de son territoire.

 

 

 

Cette route de Sanvignes n’a pas été refaite depuis plus de 20 ans, les trous le long des maisons ont été bouchés au fil de temps par les habitants.

 

 

 

Un exposé très clair est fait par le responsable technique en charge de la voirie et par le Président Marti, les élus font sous leur houlette la visite complète du chantier.

 

 

 

Il faut se rendre à l’évidence que pour cette voirie très empruntée, et même par le Maire de Sanvignes lorsqu’il se rend au Creusot (nous dit-on au niveau des élus Saint Bérinois), les travaux prévus ne seront pas un luxe et que les automobilistes qui l’emprunteront comme les riverains y trouveront leur compte et donc que la sécurité y gagnera.

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

ccm 1208164

 

ccm 1208162

 

 

ccm 1208163

 

 

 

ccm 1208165

 

 

ccm 1208166

 

 

ccm 1208167

 

ccm 1208168

 

 

ccm 1208169

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer