Autres journaux :


dimanche 29 novembre 2015 à 06:52

1er bœuf d’Abreuv’art des galipotes depuis le Bataclan (Saint-Vallier)

Gomme pour effacer l’immondice humaine



 

Ce vendredi 27 novembre en début de soirée à l’ECLA la culture et la solidarité gagnent sur la barbarie. Petit à petit le monde vient, s’installe au bar, discute dans le hall ou boit un verre avec des amis dans la salle. Sur la scène les musiciens et la chanteuse égrènent le plaisir de la musique, du chant, de l’empathie. Tout ça tourne bien jusqu’au discours… Mais un discours de Daniel Meunier Adjoint à la culture c’est comme une confiserie, un baba au rhum, l’adagio de Barber…ça se goûte, ça se met en bouche et on doit le faire durer.

 

 

Ce soir, pour ce premier bœuf depuis les évènements dramatiques du Bataclan qui ont secoué le pays, Daniel Meunier a décidé d’opter pour la parabole. Pas pour Canalsat mais pour la figure de rhétorique. La parabole qui sert depuis l’antiquité à illustrer un enseignement, une morale par une courte histoire utilisant des événements quotidiens ou dramatique.

 

Là Daniel Meunier nous emmène dans le sillage d’Alicia et Tom, deux jeunes amoureux, gais et insouciants qui se sont payé une soirée qu’ils voulaient mémorable au Bataclan. Il lui avait offert les billets dans une enveloppe ceinte d’un petit nœud doré en lui disant « pour toi, pour nous…. Je t’aime ». Ils se faisaient une joie d’aller voir Eagles of Death Métal qui allait forcément chanter « Kiss the Devil » et le diable est bien venu les embrasser.

 

Elle avait le cœur qui s’emballait, Tom l’enlaçait tendrement…et la bête immonde les a frappé.

 

Daniel Meunier, alors que les yeux se font humides dans la salle, cite Louis Aragon « certains jours j’ai rêvé d’une gomme à effacer l’immondice humaine » et Desproges, sans aucun doute pour détendre l’atmosphère (et faire ch…Daesh comme dit Stéphane Guillon) « Le martyre c’est le seul moyen de devenir célèbre quand on n’a pas de talent »

 

Notre adjoint à la culture ne mâche pas ses mots « face au terrorisme, à l’obscurantisme, au fanatisme, à l’intégrisme, au radicalisme, à l’extrémisme, au terrorisme soyons unis, solidaires, déterminés et militants pour répondre en érigeant sans ambages haut et fort les valeurs de pacifisme et d’humanisme… »

 

Eh ben si ça ne vous plombe pas l’ambiance tout ça… et bien non, ceux qui sont là le sont aussi pour montrer qu’ils n’ont pas peur et que la culture, l’humanisme ne se couchent pas… enfin pas de si bonne heure, donc du coup on remet le bœuf sur le feu et la guitare sur la cuisse et c’est reparti pour le plaisir et le partage.

 

 

Tous les derniers vendredis soir du mois, vous verrez de la lumière à l’ECLA alors n’hésitez pas entrez…

 

 

Gilles Desnoix

 

 

boeuf st val 2911152

 

 

boeuf st val 2911153

 

 

boeuf st val 2911154

 

 

boeuf st val 2911155

 

 

boeuf st val 2911156

 

 

boeuf st val 2911157

 

 

boeuf st val 2911158

 

 

boeuf st val 2911159

 

 

boeuf st val 29111510

 

 

boeuf st val 29111511

 

 

boeuf st val 29111512

 

 

boeuf st val 29111513

 

 

boeuf st val 29111514

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer