Autres journaux :



mardi 15 décembre 2015 à 05:36

Conseil municipal de Saint-Vallier

Syndicats et représentants du personnel étaient présents......



 

Ils avaient dit qu’ils viendraient « en qualité de citoyens pour assister à cette réunion publique dans le calme et l’exercice normal de la démocratie », ils sont venus et ont assisté au début du Conseil jusqu’à la question N°10 concernant le retour aux 35 Heures. Et à aucun moment les 25 à 30 militants ou grévistes présents ne se sont fait entendre. Voire moins que le public habituel présent.

 

 

Le point 10 à l’ordre du jour va un peu animer le Conseil municipal surtout occupé jusque-là à installer le nouveau conseiller municipal Laurent Durand dans le conseil et les commissions.

 

 

Alain Philibert va ouvrir le dialogue avec l’ensemble des conseillers.

 

Jean-Claude LARONDE ouvre le bal en se prononçant pour cette décision, Mme Martine DURIX demande un ajournement, la nomination d’un médiateur, Denis BEAUDOT abonde dans le sens de Mme Durix et ajoute que pour lui il ne faut pas supprimer les droits acquis mais payer des heures supplémentaires pour la partie entre 32 et 35Heures, Richard Taiclet réagit avec vigueur et verdeur envers ses deux collègues qui viennent de s’exprimer.

 

Suite à cet échange musclé Mme Sandrine LONAK demande une suspension de séance que le Maire lui accorde. Au retour Mme Sandrine LONAK annonce que son groupe ne peut voter cette délibération.

 

Christophe DUMONT, Jean Paul LECOEUR annoncent qu’ils soutiennent la délibération et la voteront. Thierry MALLOT explique qu’il comprend le but poursuivi mais qu’il lui manque beaucoup d’informations. Maria RIGAULT explique, et on sent son émotion, qu’après 37 ans de syndicalisme elle ne peut se résoudre à voter cette délibération.

 

Après que Monsieur le Maire Alain Philibert ait rappelé des éléments concernant la dette, la masse salariale, la faiblesse des bases fiscales, la nécessité de serrer le budget du fait des baisses drastiques de dotations de l’Etat, la volonté des élus de la majorité, et la sienne, de conserver le personnel communal en place, de leur adresser des compliments quant à la qualité de leur travail, de renvoyer Mme Durix devant ses députés et son gouvernement qui sont à la base des difficultés des collectivités territoriales en France, Le Maire donc fait procéder au vote.

 

4 abstentions et 2 contre, la délibération est approuvée par 23 voix.

 

L’ensemble des 25 à 30 militants ou grévistes présents sort en silence de la salle, se concerte quelques minutes dehors et se disperse.

 

 

Fin de l’épisode d’aujourd’hui.

 

 

 

conseil st val 1512159

 

conseil st val 15121516

 

conseil st val 1512152

 

 

conseil st val 1512153

 

 

conseil st val 1512154

 

 

conseil st val 1512155

 

 

conseil st val 1512156

 

 

conseil st val 1512157

 

 

conseil st val 1512158

 

 

conseil st val 15121510

 

 

conseil st val 15121511

 

conseil st val 15121512

 

conseil st val 15121513

 

 

conseil st val 15121514

 

 

conseil st val 15121515

 

 

 

 

 

conseil st val 15121517

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Conseil municipal de Saint-Vallier”

  1. roussillon dit :

    Les employés communaux ont politiquement raison mais juridiquement tort…
    Dura lex ,sed lex….

  2. Babs210 dit :

    Je persiste à dire que dans tous les cas ils ont tort ; surtout moralement, civiquement, intellectuellement…….