Autres journaux :



vendredi 15 janvier 2016 à 06:31

Vœux du personnel communal (Saint Vallier)

Et de 3… vœux pour le Maire et son Conseil.



 

En ce qui concerne les discours de vœux à Saint Vallier les paris sont pris sur la longueur de chacun de ceux du Maire. Lors des vœux du Conseil municipal au personnel communal, ce soir du 15 janvier, ce fut en effet le sujet de plaisanterie entre le Maire et son DGS qui prétend que le Maire a tenu la population en haleine pendant 1h03 à l’ECLA lundi soir.

 

 

 

Le maire, Alain Philibert, souhaite la bienvenue à tout le monde avant de passer la parole à son Directeur général des services, à qui il demande de ne pas être trop long.

 

 

 

Christian Delaforge, le DGS, reprend le film de 2015 : maison médicale, restaurants dans les écoles, créations des rues Germaine Tillion, Geneviève Anthonioz De Gaulle et Olympe De Gouges. Réalisation du nouveau Gymnase Potignon, mise aux normes du parvis de l’église, déménagement du CCAS, intégration de l’Agora dans l’ECLA, rénovation du Cosec, etc. et les évènements remarquables comme Carnaval, les Feux de Sapin, la fête des voisins, le forum des associations, la semaine bleue, l’exposition des loisirs créatifs, la Galipote, les queulots, la semaine du développement durable, le troc-plants, les auditions de l’école de musique, « mes aventures de jeune spectateur », l’inauguration des salles Zizzutto et Jean Monneret, etc.

 

Il explique que les rénovations et réaménagements des locaux comme l’épicerie sociale et autres ont été réalisés par les services techniques en régie. Il met en valeur le travail de ses collègues et surtout celui de ce qu’il appelle « les fourmis » qui travaillent en coulisse pour que tout puisse fonctionner (entretien, comptabilité, RH, etc.).

 

Il apprécie la participation de l’ensemble du personnel à un challenge ardu et important qu’il fallait absolument réussir ensemble, l’évaluation. En effet la ville est passée de l’entretien annuel préalable à la notation à l’entretien d’évaluation, plus complet, plus interactif et surtout plus signifiant. Il explique avoir eu de bons retours de la part des agents.

 

 

Pour 2016 Christian Delaforge propose un autre challenge important : la mise en place des 1607 heures annuelles suite à la décision du Conseil municipal. Cela va demander la définition d’une nouvelle organisation du travail avec l’implication de tous.

Monsieur le Maire prétend que le DGS a pris 1h04 pour son discours et que lui sera beaucoup plus court. D’abord il commence par souhaiter ses vœux à tous, « que la vie soit meilleure pour tout le monde, soyons optimiste pour 2016 ».

 

Lui aussi salue le travail de tout le personnel tout au long de l’année. « Il ne peut pas y avoir de bons résultats si nous ne travaillons pas tous ensemble élus et agents communaux. Comme l’a dit le DGS il faut ne faut pas oublier tout le personnel qui est au travail avant nous et après nous dans la journée et qui fait que nous travaillons dans de bonnes conditions, que les enfants évoluent bien et étudient bien dans des écoles propres… »

 

 

Il reprend son couplet du discours à la résidence des Tilleuls « Le mieux ce serait de travailler les uns avec les autres et les uns pour les autres, au lieu de les uns contre les autres. Les fonctionnaires et nous élus travaillons dans un seul but, l’intérêt de nos administrés. »

 

 

Alain Philibert veut faire partager ses convictions sur les nécessités de rigueur de sa gestion. Vu les évènements de ces dernières semaines il donne ainsi son explication aux décisions prises.

 

Les charges de personnel s’élèvent à Saint Vallier à 67% des dépenses de fonctionnement alors que pour les communes des mêmes strates de population en Saône et Loire elles se situent à 57% et pour la région à 58%.

 

Alain Philibert insiste sur les difficultés financières que cela crée associées aux baisses drastiques des dotations de l’Etat. Pour compléter il donne le coût de la masse salariale par habitants, soit 560€ pour Saint Vallier et 512€ pour les communes de la même strate de population en Saône et Loire et 538€ pour la région.

 

 

Il explique qu’avec la loi NOTRe et ses nouvelles dispositions il y a déjà 1000 communes qui ont fusionné en France, que ce mouvement va s’amplifier, que les intercommunalités devront être de plus en plus imposantes et que cela va entrainer à force des mutualisations, des suppressions d’emplois. « Il va falloir faire toujours plus avec de moins en moins »

Après avoir reformulé ses vœux et ceux de son Conseil, il procède à la remise des médailles ç certains membres du personnel et à deux élus, à la mise en valeur des retraités de 2015.

 

 

Médailles d’honneur régionale, départementale et communale 20 ans de bons et loyaux services décernées à Françoise Beninca, Odile Bonnot, Nadine Merliaud, celles de 30 ans attribuées à Marie Pierre Gallet, Hervé RORGUE et 35 ans à Thierry Billard, Patrick Renaud.

 

Retraités mis à l’honneur : Jocelyne Pelletier, Maryse Pacotte, Marylène Cruchot, Marie-Hélène Defrain, Véronique Simand.
Médaille des 20 ans de mandat pour MATRAT Catherine sa 4ème adjointe et Présidente de l’OMS., et pour Daniel Meunier son 3ème adjoint.

 

 

Alain Philibert ne tarit pas d’éloges sur l’ensemble des agents ou élus ainsi honorés. Daniel Meunier prend ensuite la parole pour dire combien cette distinction l’honore et lui procure un immense plaisir. Il veut symboliquement partager cette dernière avec tous les élus qui l’entoure et l’ont accompagné au fil des toutes ces années.

 

 

Il s’élève contre les atteintes à la démocratie et le dénigrement de la fonction d’élu.

 

 

Il se penche sur son engagement politique à l’âge de 33 ans avec Marcel Bouteloup et André Mathivet alors qu’il était instituteur aux Gautherets depuis 10 ans. Cet engagement est de famille car le père de Daniel Meunier a été deux fois Maire de Couches. Ce père qui fut pour beaucoup dans l’implication et donc la carrière d’élu de son fils. Ce père nous dit-il qui est devenu mal voyant avec l’âge.

Il remercie de tout cœur pour leur patience, leur indulgence, leur compassion et leur soutien sa femme, ses enfants.

Puis il garde pour la fin un moment de pure émotion consacré à quelqu’un auprès de qui il a passé 26 ans dont 20 ans de mandat, Alain Philibert. Ce dernier en est tout ému

 

« Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite. » a dit Henry Ford. Pour conclure il rappelle les propos du linguiste Alain Bentolida qui dit au sujet de l’élu : « savoir s’oublier soi-même, accepter le caractère éphémère de sa fonction, accepter le caractère limité de sa propre vie… »

 

Il termine en souhaitant « bonne année à toutes et à tous et au plaisir de continuer à croiser nos regards au service et pour le bien être de notre population valloirienne. ».

 

 

Et après la photo de groupe d’usage, tout le monde se précipite sur le buffet.

 

 

En fait tout a duré plus d’une heure 3 minutes.

 

 

Gilles Desnoix

 

 

voeux perso st val 15011628

 

 

voeux perso st val 15011616

 

 

voeux perso st val 15011617

 

 

voeux perso st val 150116178

 

 

voeux perso st val 15011619

 

 

voeux perso st val 15011620

 

 

voeux perso st val 15011621

 

 

voeux perso st val 15011622

 

 

voeux perso st val 15011623

 

 

voeux perso st val 15011624

 

 

voeux perso st val 15011625

 

voeux perso st val 15011626

 

 

voeux perso st val 15011627

 

 

voeux perso st val 15011629

 

 

voeux perso st val 15011630

 

 

voeux perso st val 1501162

 

 

voeux perso st val 1501163

 

 

voeux perso st val 1501164

 

 

voeux perso st val 1501165

 

 

voeux perso st val 1501166

 

 

voeux perso st val 1501167

 

 

voeux perso st val 1501168

 

 

voeux perso st val 1501169

 

 

voeux perso st val 15011610

 

 

voeux perso st val 15011611

 

 

voeux perso st val 15011612

 

 

voeux perso st val 15011613

 

 

voeux perso st val 15011614

 

 

voeux perso st val 15011615

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer