Autres journaux :



vendredi 27 mai 2016 à 07:25

Charte des engagements réciproques entre la ville de Saint-Vallier et les associations

« Tu me donnes, je te donne » ...



 C’était une volonté municipale et même surtout du maire Alain Philibert que celle de fédérer et mutualiser un même élan de reconnaissance avec d’un côté la richesse associative, de l’autre la ville de Saint-Vallier. Un engagement réciproque qui, pour faire simple se traduit par : « Tu me donnes, je te donne ».

 

 

A la question, pourquoi cette charte ? Daniel Meunier, adjoint à la culture répondait le 15 avril dernier sur notre site : « L’idée, c’est de renforcer le lien entre les associations et la ville, montrer que nous travaillons pour le bien commun. Il existe des associations qui vivent en circuit fermé dont la seule ambition est de faire rentrer de l’argent sans implication dans la vie associative de la ville. Il me vient une phrase dont j’ai oublié l’auteur qui dit en résumé : passer d’une logique de guichet à une logique de projet. C’est pourquoi, j’ai l’intention de réunir toutes les associations dans l’année pour leur présenter notre projet et savoir dans quel cadre elles pourraient nous rejoindre sans pour autant s’immiscer dans leur fonctionnement. Pas d’ingérence, en aucun cas ! Nous voulons aussi montrer qu’il existe un positionnement des élus dans la vie sociale et éducative. C’est également une façon de rendre notre politique plus visible. En fin de compte, c’est un travail collectif, trouver une meilleure cohérence et égalité. Chacun, la ville et les associations, doit jouer le jeu».

 

 

st val 2705162

 

« Ensemble, nous sommes plus forts » (Alain Philibert)

 

 

Toutefois, sur les cent douze associations, une cinquante, mercredi soir à la salle du conseil municipal, a fait le geste d’apposer sa signature au bas de la charte pour le meilleur et uniquement le meilleur, ce qui a même surpris le maire : « Je ne m’attendais pas à autant de signatures ».

 

 

« Les associations sont libres de signer ou pas. Il va de soi que dans le cadre des aides matériels et financières, nous serons plus sensibles à celles qui s’impliqueront davantage. Mais je suis confiant, la solidarité à Saint-Vallier n’est pas un vain mot » soulignait encore Daniel Meunier en avril dernier. Il ajoutait mercredi soir : « Nous souhaitons fédérer autour des valeurs communes, faire ressortir la créativité en matière de projets en faveur de l’intérêt général et du bien commun ». Et Alain Philibert de conclure : « Saint-Vallier possède de nombreux équipements mais sans associations, ils ne servent à rien. Ensemble, nous sommes plus forts ».

 

 

J.B.
 

 

st val 2705166

 

st val 2705168

 

 

st val 2705164

 

 

st val 2705167

 

 

st val 2705165

 

 

 

st val 2705163

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer