Autres journaux :



vendredi 22 juillet 2016 à 08:36

Au carrefour de la rue Jean Lebas et avenue Jean Jaurès à Saint-Vallier

Un point noir disparaît



Autant la modification des sens de priorité rue Philippon a donné lieu à des commentaires, autant l’aménagement du carrefour de la rue Jean Lebas et de l’avenue Jean Jaurès n’a provoqué aucune contestation à Saint-Vallier.

 

 

 

Les travaux réalisés par la Communauté urbaine le Creusot-Montceau sont désormais achevés et le président de la CUCM, David Marty, en personne, est venu sur place se rendre compte du nouvel aménagement en présence du maire Alain Philibert et de plusieurs de ses adjoints. Il s’agissait, en fait, de réaxer les deux voies de circulation et donner ainsi aux automobilistes une meilleure visibilité.

 

 

Des voies par ailleurs très empruntées puisque d’un côté on trouve l’école Eugénie Coton et, de l’autre, l’école Eugénie et Frédéric Juliot Curie. Coût des travaux, 36 000 €.

 

 

Par ailleurs, comme évoqué au dernier conseil municipal, la réfection d’une partie de l’avenue Jean Jaurès, entre le rond point des Goujons jusqu’au l’embranchement de la rue Louis Aublanc, va débuter ce lundi 25 juillet 2016 pour une durée de quinze jours.

 

 

J.B.

 

ccm 2207162

 

 

 

ccm 2207163

 

 

 

ccm 2207164

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




5 commentaires sur “Au carrefour de la rue Jean Lebas et avenue Jean Jaurès à Saint-Vallier”

  1. Piloupiloupilou dit :

    Très bien cet aménagement. Quand quelque chose est bien fait, il faut le dire.
    En revanche, c’est vrai que les aménagements de la rue Jean Baptiste Phillipon sont loin d’être une réussite. Ok pour sur l’idée de ralentir les voitures mais sincèrement, certains stop sont dangereux. A certains endroits, vous à l’arrêt au stop, vous êtes obligé de vous engager en ne pouvant absolument pas voir si quelqu’un arrive. C’est la roulette Russe.
    Je pense qu’un de ces jours, lorsque les adolescents auront repris le collège, il en a a forcément un qui va débouler un peu vite en scooter et se retrouver sur un capot. Ca c’est certain…

    Au passage, j’en profite pour dire que j’ai du mal à croire que le gros ralentisseur qui a été installé dans cette rue soit conforme.

    Extrait de la réglementation :
     » Les ralentisseurs, d’après la norme, ne doivent pas dépasser 10 centimètres de hauteur
    En longueur, les ralentisseurs de type dos d’âne font en général 4 mètres. Les ralentisseurs de type trapézoïdal sont composés de deux pentes de 1 à 1,4 mètres et d’un plateau de 2,50 à 4 mètres (à 5% près). »

    Source : https://www.permisapoints.fr/actualites/dos-ane-ralentisseurs-difference-normes-140804

  2. Daniel Z dit :

    Comprends pas .

    «  »ré-axer les deux voies de circulation » » ?

    En un moment où je vois fleurir partout des obstacles qui désaxent les voies de circulation, je comprends pas…

    A moins que, rapidement, émerge un ilot sur cette route devenue plus incitative à la vitesse ?

    Amitiés

  3. dartagnandu71 dit :

    bien dommage d’avoir rendu la rue philippon aussi dangereuse du pur amateurisme voir inconscience des stops sans visibilité ça passe ou ça casse

  4. VALLOIDIEN dit :

    on n’a qu’à mettre des feux tricolores!
    c’est plus sécurisant pour tous
    et, c’est moins cher qu’une refection de l’intersection!

  5. Loulou1 dit :

    Totalement d’accord avec dartagnandu71 : de l’inconsciense, de l’amateurisme je dirais même de l’idiotie et encore je modère ! je pense sincèrement que la ou les têtes pensantes de cette nouvelle signalisation n’ont pas le permis de conduire dans le cas contraire c’est plus grave car il pourrait s’agir de prémédidation d’accidents !