Autres journaux :



samedi 27 août 2016 à 08:00

Les vendredis du kiosque à Saint-Vallier, le dernier de la saison

Avec Noir tango, de Buenos Aires à Saint-Vallier



Les animations du kiosque ont connu des fortunes diverses pour leur première édition. Pas simple de mobiliser des associations de Saint-Vallier pour redonner vie au kiosque pendant l’été. Il sera toujours temps aux initiateurs, notamment Daniel Meunier, adjoint à la culture, d’en tirer le bilan. Ce vendredi se jouait le dernier acte avec l’association Noir tango.

 

 

 

Sans déchaîner les foules, les amateurs de tango sont venus exercer leur talent sur une piste du kiosque recouvert de copeaux de savon _ pour mieux glisser, expliquait Jean-Pierre Meneguel, le président de Noir tango plus connu sous le nom de Négus _ au son de musique sud-américaine. Car le tango, c’est avant tout le tango argentin, cette danse sensuelle où l’homme guide sa partenaire, sauf que « les danseurs de tango sont nettement moins nombreux que les femmes qui, elles, raffolent de cette danse » notait Négus. « Mais une fois qu’on y a goûté, on ne peut plus s’en passer » affirmait-il. Pour preuve, ajoutait-il, « à Valence, Besançon, Mulhouse, le tango-du-kiosque font un malheur ».

 

 

 

Un kiosque, un tango et l’Argentine est à vos pieds même à Saint-Vallier. Un voyage à moindre coût pour s’évader avec madame dans les bras.

 

 

 

J.B.

 

 

 

tango 2708162

 

 

tango 2708163

 

 

tango 2708164

 

 

tango 2708165

 

tango 2708166

 

tango 2708167

 

 

tango 2708168

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Les vendredis du kiosque à Saint-Vallier, le dernier de la saison”

  1. marguerite71 dit :

    c est une danse superbe, sensuelle et surtout le but : danser à deux !