Autres journaux :


vendredi 21 octobre 2016 à 09:44

Conseil municipal extraordinaire à Saint-Vallier

Les explications de la démission de l’exécutif de Daniel Meunier




Faire de la politique n’est pas une sinécure. L’action loyale des élus, femmes et hommes, se heurtent souvent à la méfiance mais aussi à un manque de reconnaissance des citoyens. Mais comme l’a rappelé Alain Philibert, maire de Saint-Vallier, ce jeudi soir, « Quand on fait de la politique, des coups on en prend ». Il s’adressait désormais à son ex-adjoint à la culture, Daniel Meunier qui a vu sa démission à son poste d’adjoint acceptée par le Préfet le 10 octobre dernier.

 

 

Jusqu’à présent, le troisième adjoint n’avait pas souhaité s’exprimer sur les raisons de sa démission de l’exécutif. Seule certitude, Daniel Meunier demeurait conseiller municipal au sein de la majorité et conservait son poste de vice-présent à la Communauté urbaine le Creusot/Montceau, chargé des transports urbains.

 

Le plaidoyer de Daniel Meunier

 

Ce conseil municipal extraordinaire revêtait donc un caractère particulier, il y régnait même une ambiance quasi religieuse. Comme il l’avait promis, Daniel Meunier allait expliquer sa décision. Sa voix pleine d’émotion, pratiquement au bord des larmes dans les premiers instants de son allocution, en disait long sur son degré de sensibilité. Il a très mal vécu ces dernières semaines. « Démissionner peut devenir le seul recours, la seule alternative de se protéger quand la situation devient trop lourde » dira-t-il.

 

 

Mais comment un homme tel que lui dont tout le monde reconnaît et vante ses qualités dans son action municipale et même en dehors, qui a su élever très haut la culture à Saint-Vallier, puisse en arriver là ? Il emploiera alors des mots durs comme défiance, agressivité, sans contrôle, qui conduisent « à des dégâts psychologiques ». Jusqu’à le faire douter, « jusqu’à quitter mon poste d’adjoint » après avoir entendu des qualificatifs blessants, calomnieux. Et de s’adresser directement à Alain Philibert : « Monsieur le maire, ai-je été irrespectueux, irresponsable ? Non Monsieur le maire, je n’ai pas été démagogue. Non Monsieur le maire, je ne pense être verbeux. Non Monsieur le maire, je ne pense pas être cultureux. Vous comprendrez que ces mots violents, mensongers ont pu m’accabler pour prendre cette décision ».

 

Les explications de Daniel Meunier allaient forcément donner à réfléchir aux élus. « Je laisse chacun avec son analyse et sa conscience. Je pars la tête haute, l’âme blessée ». 

 

 

Martine Durix : « Mais d’où viennent ces attaques ? »

 

Question toutefois, pourquoi devant tant de « violence » rester élu municipal et conserver son poste de vice-président à la CUCM ? La politique serait-elle plus douce avec le président David Marti ?

 

 

Et même si dans l’ensemble, les conseillers municipaux ont bien compris les raisons de Daniel Meunier de démissionner de l’exécutif, Martine Durix (opposition sans étiquette) s’interrogeait : « Mais de qui viennent ces attaques ? Dans la rue, les gens me disent, mais que se passe-t-il à Saint-Vallier ? »

 

Dans ces moments difficiles, le maire Alain Philibert s’est voulu très pragmatique, rappelant que d’autres avaient démissionné car ils ne pouvaient plus supporter les remarques. « Mon rôle de maire est d’accepter cette démission même si c’est difficile de perdre un adjoint ». Ensemble, ils ont travaillé vingt-sept ans pour Saint-Vallier, depuis 1989 dont ces quatorze dernières années.

 

« Pour faire de la politique, il faut être solide, même nos proches ne sont pas épargnés. Il faut être armé » ajoutait encore le premier magistrat.

 

 

Restait à déterminer, suite à cette démission, le nombre d’adjoints, l’objet finalement de ce conseil municipal. Ils restent à sept jusqu’au prochain conseil prévu le 22 décembre. « Laissez-moi le temps de réorganiser l’exécutif » précisait Alain Philibert. « Et ne vous inquiétez pas, Saint-Vallier n’abandonne pas la culture ».

 

 

Jean Bernard

 

 



st-val-2110162

 

 

st-val-2110163

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Conseil municipal extraordinaire à Saint-Vallier”

  1. mck dit :

    Dommage Monsieur Meunier est quelqu’un de très bien, présent sur le terrain et efficace. Merci pour tout ce que vous avez fait et l’avoir surtout bien fait. Et c’est l’avis de beaucoup de personnes de St Vallier et autour…

  2. lavoisier dit :

    il y a des hommes pour lesquels nous oublierons pas leurs actions, même si je ne partage pas toutes vos idées politiques, vous êtes digne, honnête avec des valeurs que les concitoyens recherches.
    EFFECTIVEMENT VOUS POUVEZ PARTIR LA TETE HAUTE
    la vie est ainsi faite, mais pas d’inquiétude, la roue tourne et le bien refait toujours surface.
    Bonne continuation à vous, en espérant que vous allez continuer votre travail a la CCM.

  3. jean montceau dit :

    À St Vallier, quand on démissionne, on en donne les raisons, pas de consignes, pas d’obstruction.certains devraient en prendre de la graine.