Autres journaux :


samedi 5 novembre 2016 à 18:50

Assemblée générale extraordinaire du Foyer des jeunes et d’éducation permanente (Saint-Vallier)

Peu de monde, un budget désormais équilibré, des projets et…



 

Le Foyer des jeunes et d’éducation permanente et non populaire (FJEP), d’après Jean Lapray, le fondateur de l’association, peut se targuer de compter près de deux cents adhérents « de vrais adhérents » insistait l’un des deux présidents Rafaël Freniche, vendredi soir à la salle Devos à Saint-Vallier. « Nous sommes la plus grande association de la commune » ajoutait-il avant de se faire reprendre en douceur par Catherine Matrat, adjointe au maire : « C’est le CSL gym qui compte le plus d’adhérents ».

 

 

Deux cents adhérents mais très peu, au bout du compte, répondirent présents à l’assemblée générale qui, d’ordinaire, se transforma en extraordinaire faute de quorum atteint. « Ce n’est pas propre à votre association », indiquait Catherine Matrat. « C’est récurrent à toutes les associations ».

 

 

fjep-05-11-16

 

 

 

Ceci dit, le FJEP n’en demeure pas moins un point d’ancrage important dans la vie culturelle de Saint-Vallier même si, l’activité cirque (avec le Gus circus) est pour ainsi dire la marque de fabrique de l’association. Tout au long de l’année, cirque, théâtre, danse, badminton, batucada, les scènes ouvertes sont autant de preuves de la bonne santé du FJEP. Et, surtout, en bonne santé financière car ces dernières années, l’association a dû faire face à un lourd déficit financier (moins 21709€ en 2015/2016). Or aujourd’hui, au prix d’une meilleure gestion, le déficit a été résorbé et les comptes sont bénéficiaires de 3884€.

 

L’heure était aussi aux projets. Outre le 19 décembre, la fête de Noël et le réveillon du 31 décembre, Rafaël Freniche a lancé quelques pistes, notamment celle de fêter les 20 ans du Gus circus en 2017, de participer aux prochains Queulots folies ou encore d’écrire un spectacle. Il n’a pas manqué, également, de rappeler « cette convention » à laquelle il tient (lire

 

http://montceau-news.com/montceau_et_sa_region/saint_vallier/347588-foyer-des-jeunes-et-deducation-populaire-fjep-a-saint-vallier.html)

 

et qui devrait voir le jour entre le FJEP et la mairie.

 

 

fjep-05-11-162

 

Puis Catherine Matrat, toujours avec le sourire, au titre de la municipalité, a soulevé un lièvre : « Vous n’intervenez pas dans les écoles » ? Sachant que le FJEP a signé la charte des engagements réciproques entre la ville de Saint-Vallier et les associations, que le FJEP bénéficie d’une subvention de 18 000€ à laquelle s’ajoute le prêt de la salle Devos d’un montant de 11 500€, on pouvait comprendre la question de l’adjointe au maire. Réponse de Rafaël Freniche : « Nous intervenions les lundis aux Gautherets dans le cadre du CLAS (contrat local d’accompagnement scolaire) mais aujourd’hui, ce n’est plus possible ». Il ajoutera : « Mais voyons ce que nous pouvons faire ».

 

Le nouveau conseil d’administration du FJEP se réunira le 15 novembre pour élire son bureau.

 

Jean Bernard

 

 

fjep-05-11-163

 

 


fjep-05-11-161

 


 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Assemblée générale extraordinaire du Foyer des jeunes et d’éducation permanente (Saint-Vallier)”

  1. loupblanc dit :

    c’est bien une des rares fois que je vois une municipalité demander des comptes sur des subventions à une association qui est financée partiellement par les deniers du contribuable.
    et cela reste dans ses attributions et est bien souvent négligé par les mairies pour éviter des débordements .
    longue vie à cette association qui a équilibré ses comptes.