Autres journaux :


samedi 12 novembre 2016 à 13:14

En hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015

Par Daniel Meunier, conseiller municipal à Saint-Vallier




Daniel Meunier a voulu simplement, à travers ce texte « romancé » que l’on n’oublie pas ces gens innocents qui ont perdu la vie de manière si lamentable. Ce n’est qu’une petite participation à leur mémoire. Texte lu en préambule de la remise des récompenses 2016 de l’Office municipale des sports de Saint-Vallier.

 

 

« Nous sommes Alicia et Tom… Nous avons respectivement 22 et 24 ans… Moi je poursuis mes études à la fac de sciences… Je finance mon petit meublé sous les toits de Paris assurant quelques heures de service dans une brasserie du quartier du Marais… J’aspire à embrasser une carrière d’orthoptiste … je travaille dur… Lui, vient de décrocher, après une longue période de petits boulots, un contrat d’intérimaire dans une société de transports… Nous nous aimons très fort et le bonheur inonde notre petit deux pièces de la butte Montmartre…

 

 

Si vous aviez pu lire dans ses yeux toute la fierté et toute la joie qu’il a ressentis en m’annonçant ce soir du 8 septembre qu’il venait de décrocher ce job, fruit d’une longue attente…

 

 

Si vous aviez pu voir son bonheur de me tendre cette enveloppe ceinte d’un petit nœud doré en me disant : pour toi, pour nous… je t’aime…

 

 

Deux billets de spectacle… deux billets pour le Bataclan… deux places pour notre groupe fétiche dont la sixaine de CD trônent en permanence sur la table basse à la tête de notre lit… Voir en vrai Eagles of Death Metal… avec leur présence unique sur scène et leur talent dépassant largement les frontières…

 

 

C’est lors d’une ballade en amoureux que nous avions découvert qu’ils étaient à l’affiche de l’Olympia pour leur tournée en France…
De là à penser que nous pourrions les approcher un jour, c’était rêver…

 

 

 

Et puis pénétrer dans cette salle mythique du Bataclan… cette salle dont il nous arrive de longer la façade… cette salle en forme de pagode chinoise qui abrite tant de cafés concerts et reçoit tant de groupes internationaux qui baignent notre jeunesse…

 

 

J’ai pris les deux billets et après avoir embrassé Tom longuement et tendrement, je les ai soigneusement glissés entre deux polars de l’étagère.

 

L’attente est longue mais le quotidien reprend vite le dessus… Tom apprend à déjouer les pièges de la circulation parisienne. Il devient performant et son patron lui fait miroiter la possibilité de le prendre en contrat indéterminé… Pour ma part, je prépare mes partiels de début novembre… tout devrait bien se passer…

 

 

Nous ne traînons pas en ce vendredi 13 pour rejoindre notre petit nid. Les stations du métro défilent… nous nous retrouvons tous les deux en même temps en haut des escaliers de la station des Abesses…

 

 

« De quoi devenir superstitieux, me dit Tom… Décidément ce vendredi 13 est porteur de chance… ! »

 

 

Ce soir ça va être comble, il ne faut pas traîner… rapprochons-nous du 11ème et allons boire une bière au café Paul Bert en attendant l’ouverture… C’est main dans la main que nous attendons dans cette file interminable l’ouverture des portes du Bataclan…
Sur la scène, nous assistons aux derniers réglages d’un ingénieur du son… une légère brume envahit le plateau et laisse percevoir toute l’importance du dispositif instrumental du groupe…

 

Et puis c’est sous les clameurs de la foule l’apparition progressive des membres du groupe de rock… la salle s’éteint et les premières notes du guitariste font vibrer mon ventre… mon cœur s’emballe…Tom m’enlace tendrement…

 

N’oubliez pas… nous nous appelions Alicia et Tom… Ils s’appelaient aussi…

 

 

Le martyre c’est le seul moyen de devenir célèbre quand on n’a pas de talent. (Pierre Desproges)

 

Certains jours j’ai rêvé d’une gomme à effacer l’immondice humaine. (Louis Aragon) »

 

 

meunier-1211162

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer