Autres journaux :


vendredi 18 novembre 2016 à 18:01

Urbanisme – Quarante-trois personnes intéressées par Bimby à Saint-Vallier

Tout à gagner, rien à perdre




 En France on n’a pas de pétrole mais on a des idées ! Ce slogan revient inlassablement dans nos esprits quand il s’agit, face à une nouvelle équation, de trouver une solution qui, à première vue, ne saute pas véritablement aux yeux.

 

 

Evidemment, avec Bimby, un nom invraisemblable venu d’un anglicisme not in my backyard (pas dans mon arrière-cour ou surtout pas chez moi) n’aide pas vraiment à la réflexion. En fin de compte, l’idée est toute simple expliquait le maire Alain Philibert en préambule à la réunion publique qui s’est tenue jeudi soir à la Salle Rousseau à Saint-Vallier : « Nous voulons garder notre population, en attirer une autre sans avoir un étalement urbain, donc construisons dans notre jardin. A Saint-Vallier, cela concerne 3300 foyers qui disposent de parcelle de grande surface (de 2000 à 6000 m2) et qui peuvent être intéressés par Bimby ».

 

 

Frédérique Lemoine, vice-présidence de la Communauté urbaine le Creusot-Montceau-les-Mines, chargée de l’urbanisme et de l’habitat _ la CUCM est à l’initiative du projet Bimby conduit par le laboratoire In Vivo _ appuyait les paroles du maire : « Nous souhaitons avec Bimby maintenir et attirer une population sur des parcelles déjà bâties. Bimby est un enjeu, un outil qui peut répondre à cet enjeu et donc permettre et encourager les foyers à densifier leur parcelle pour de nouveaux propriétaires ».

 

 

Pourquoi le choix de Saint-Vallier ? « Parce que la commune est en perte démographique et qu’il faut stabiliser la population » précisait Thomas Hanns du laboratoire In Vivo. Qu’il est très onéreux aussi de trouver un terrain à bâtir, qu’envisager un lotissement est devenu inenvisageable aujourd’hui pour des raisons économiques _ « il faut créer de nouvelles voiries, de nouveaux réseaux » stipulait Alain Philibert _ donc bâtissons sur un terrain déjà construit. Enfin, pas nécessairement, Bimby peut vous permettre d’agrandir en faisant une extension, de vendre une partie de sa parcelle, de construire un logement sur sa parcelle et le mettre en location, de réhabiliter un bâtiment existant…

 

 

Alors Bimby est là pour vous accompagner. A ce jour, quarante-trois personnes se sont inscrites pour bénéficier d’une heure gratuite avec un architecte.

 

 

J.B.

 

 

 

bimby-1811162

 

 

bimby-1811163

 

 

bimby-1811164

 

 

bimby-1811165

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Urbanisme – Quarante-trois personnes intéressées par Bimby à Saint-Vallier”

  1. merline dit :

    Limiter l’extension des constructions et préserver notre beau cadre de vie est une bonne idée , j’ai moi même reçu l’invitation .
    J’aimerai bien moi aussi construire une extension à mon habitation et pouvoir accueillir dans quelque temps mes parents vieillissants… Mais cela impliquerait une augmentation conséquente des taxes d’habitations et foncières qui m’étranglent déjà ( plus d’un mois de mon salaire y est consacré) et qui me font plutôt envisager de quitter la commune quand l’heure de la retraite sonnera.

    • chimel dit :

      bjr ,

      d’autant plus que la part communale de la taxe d’habitation augmentée de façon raisonnable les années précedentes s »est offert cette fois ci une « rallonge » de 20% pour pas mal d’entre nous .

      bon we a vous

  2. lavoisier dit :

    Je trouve que c’est une très bonne initiative